PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FFS préconise le dialogue
DEFENDANT SON INITIATIVE POLITIQUE DE SORTIE DE CRISE
Publié dans L'Expression le 06 - 04 - 2019


Djeddai Ahmed
Le conseiller auprès du premier secrétaire national, Ahmed Djeddai, a expliqué les grandes lignes de cette initiative politique du FFS.
La conjoncture politique que vit l'Algérie depuis le début du mouvement populaire du 22 février dernier requiert un sens du dialogue impliquant différentes composantes de la société, a soutenu vendredi à Tizi Ouzou le premier secrétaire national du Front des forces socialistes (FFS), Hakim Belahcel. S'exprimant lors d'une rencontre fédérale élargie aux militants sur la situation politique en Algérie, Belahcel a observé que cette situation qui vient de connaître des rebondissements «décisifs» et qui auront un impact «certain» sur l'avenir politique du peuple et du pays, est une phase d'une «extrême sensibilité» pour le pays.
Ce même responsable a rappelé que son parti avait proposé une «initiative politique de sortie de crise pour l'avènement de la deuxième République». «Cette proposition est une offre de paix, de dialogue constructif et de pédagogie politique», a-t-il expliqué, lançant à cette occasion un appel aux acteurs sociopolitiques et personnalités indépendantes à «s'engager concrètement dans cette démarche» du FFS.
Présent à cette rencontre, le conseiller auprès du premier secrétaire national, Ahmed Djeddai, a expliqué les grandes lignes de cette initiative politique du FFS pour l'avènement de la IIe République. Il s'agit notamment de «l'amorce d'un dialogue, à travers une conférence souveraine avec la participation de tous les acteurs politiques et sociaux autonomes, les syndicats autonomes, les personnalités indépendantes, les universitaires et les représentants du mouvement citoyen dans toutes ses composantes», a-t-il dit.
Le FFS préconise également «la mise en place d'institutions de transition qui seront chargées de gérer une période qui soit la plus courte possible», a indiqué Djeddai, ajoutant qu'une Assemblée constituante, élue avant la fin de l'année 2019, est une condition «sine qua non» pour restituer au peuple algérien sa souveraineté. Il a révélé, à cette occasion, que le FFS avait déjà entamé des «contacts» avec des acteurs qu'il n' a pas cités, autour de sa proposition.
Pour cette formation politique, l'enjeu principal, aujourd'hui pour trouver une issue à la crise nationale et préserver l'avenir pour toutes les Algériennes et tous les Algériens est la construction du consensus national et populaire sur les questions fondamentales, qui s'organisera autour d'un pacte politique qui garantira la démocratie, la citoyenneté et le progrès.
Lors de cette même rencontre, Djeddai et Belahcel ont appelé l'institution militaire à se porter garante du bon déroulement de la transition démocratique en Algérie. «Nous lui demandons surtout d'accomplir ses missions qui consistent à défendre le pays, à protéger le peuple et à sauvegarder son unité», a insisté le premier secrétaire national du FFS.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.