Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hanoune a fait appel de sa détention provisoire
INCARCEREE À BLIDA DEPUIS JEUDI DERNIER
Publié dans L'Expression le 13 - 05 - 2019

«Elle a été incarcérée car elle a joué son rôle de politique»
Une pétition pour la libération de Louisa Hanoune a été lancée.
Le secrétariat permanent du bureau politique (Spbp) du Parti des travailleurs a rendu public, hier, un communiqué où il est fait état que le collectif des avocats a pu voir Louisa Hanoune à la prison de Blida où elle est incarcérée depuis jeudi 9 mai.
Le collectif des avocats a révélé que Louisa Hanoune a fait appel, 24 heures après son arrestation, de la décision du juge d'instruction de sa mise en détention provisoire. L'appel sera examiné lors de l'audience programmée pour lundi 20 mai.
Le collectif nous a également informés qu'elle avait un très bon moral et affichait une grande sérénité, car elle n'a absolument rien à se reprocher sur ses actions et ses activités aussi bien comme responsable politique, que comme citoyenne.
Informée des différentes prises de position contre son incarcération, elle a tenu à saluer et remercier, les partis politiques, les organisations syndicales, les responsables politiques et syndicaux, les personnalités nationales, les avocats, les journalistes, les étudiants, ainsi que toutes les citoyennes et citoyens qui lui ont manifesté leur solidarité et ont appelé à sa libération. Elle a également salué le comité national pour sa libération, qui s'est constitué, hier, au siège national du PT et la campagne internationale que mène l'Entente internationale des travailleurs et des peuples, rapporte le communiqué.
Par ailleurs, l'ancienne ministre et amie très proche de Louisa Hanoune, Khalida Toumi, a qualifié d'«un tournant dangereux» l'arrestation de Louisa Hanoune. En exprimant sa solidarité avec Mme Hanoune, elle a déclaré: «Elle a été incarcérée car elle a joué son rôle de politique.» «Il faudrait que les citoyens se rendent compte que c'est une menace contre tout le monde. C'est un précédent grave qui signifie que celui qui ne se soumet pas, risque d'être arrêté», a-t-elle estimé. Elle a interpellé les chaînes de télévisions qui ont retransmis les images, initialement diffusées par l'Entv, montrant Louisa Hanoune gravissant les marches du tribunal. «Elle a été filmée à son insu.»
Elle s'est s'interrogée aussi sur les raisons de l'incarcération de Louisa Hanoune: «Même si elle a participé à la réunion du 30 mars, à cette date le président était en poste, tout comme son conseiller, Saïd Bouteflika. Elle était dans son rôle de rencontrer qui elle veut, même le frère du président, pour débattre pour trouver une solution à la crise», a-t-elle fait remarquer. «Il faudrait que les citoyens se rendent compte que c'est une menace contre tout le monde», insiste l'ancienne ministre de la Culture.
Une pétition pour la libération de Louisa Hanoune a été lancée et déjà de nombreuses personnalités historiques, syndicales, politiques et médiatiques y ont adhéré.
Par ailleurs, après avoir affirmé, vendredi, que «son parti n'avait pas de position à exprimer concernant l'incarcération de Louisa Hanoune, faute de données sur les accusations, le président du MSP, Abderrezak Makri a tenté de rectifier le tir ce samedi. «Si la raison de sa détention provisoire est sa position politique ainsi que les contacts qu'elle a noués dans ce cadre, protégée légalement et constitutionnellement, nous condamnons cette décision car il s'agit d'un acte grave qui devrait être rectifié et elle doit être libérée», a-t-il écrit sur sa page facebook.
«Mais si les autorités judiciaires et militaires ont la preuve d'infractions à la loi et afin de préserver la crédibilité des institutions de l'Etat et de sensibiliser tout le monde, l'opinion publique doit être éclairée sur la question à travers les données», ajoute-t-il encore. Rappelons que Louisa Hanoune a été mise en détention préventive par le tribunal militaire de Blida, jeudi dernier. Cette incarcération entre dans le cadre de l'enquête sur les généraux toufik et Tartag, qui sont poursuivis pour «complot contre l'autorité de l'armée et complot contre l'autorité de l'Etat».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.