Habitat: Attribution de 1.330 unités de logement "AADL" et "LPP"    Le capital du Groupe Télécom Algérie triplé    LOPIS : des laboratoires politiques oeuvrent à susciter "une crise de terminologies"    Real Madrid: le verdict tombe pour Hazard    Opep-Non Opep : Arkab participe à la 17ème réunion du JMMC à Vienne    Tottenham: Mourinho voit grand pour Alli    Colère et indignation des Algériens    «L'Etat fera face à toute tentative d'entraver les élections»    Marche contre l'ingérence européenne    «J'ai fait une campagne propre»    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    7 responsables de Sonelgaz de Tipasa sous mandat de dépôt    Imposante marche des syndicats autonomes à Tizi Ouzou    Le Raja pour le vainqueur MCA-Forces aériennes    L'inévitable saignée ?    Deux médailles d'or et une en argent pour les Algériens    Mahrez, Bennacer et Belaïli retenus dans la liste finale    54 appareils distribués aux handicapés    Le transport scolaire fait défaut    4 300 fuites d'eau colmatées depuis janvier    ACTUCULT    "Muhend U Yehya est un artiste profondément universel"    À quoi ressemble le paradis dans la tête d'un musulman !?    La pièce "GPS" retenue en compétition    Accidents de la route: 15 morts et 310 blessés en une semaine en zones urbaines    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    CAF Awards 2019 : Trois Algériens dans le top 10    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Souk Naâmane (Oum El Bouaghi) : Démantèlement d'un réseau international de trafic de voitures    Bouira: Campagne de sensibilisation sur la drogue    Le procès s'est ouvert hier: Sellal et Ouyahia à la barre    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    Tébessa: Détournement de fonds dans une société, un cadre sous contrôle judiciaire    Sidi Bel-Abbès: Le maire dépose sa démission, son successeur connu aujourd'hui    Henry Kissinger Ex-secrétaire d'Etat américain Les Etats-Unis et la Chine devraient régler leurs désaccords pour le bien de l'avenir du monde    Zimbabwe : La fortune de Robert Mugabe dévoilée par le gouvernement    Déficit de la balance commerciale Une situation économique et sociale préoccupante    Sécurité alimentaire Une priorité pour sortir de la crise    Chine : Hausse de l'IDA du secteur manufacturier en novembre    Bourse : Le Nikkei à Tokyo finit en baisse de 0,64%    Belaïd plaide pour "l'équilibre régional dans le développement"    Iran : Le chef de la diplomatie omanaise en Téhéran, après une visite à Washington    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    "Chronologie de l'Histoire de l'Algérie" le 7 décembre à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La classe politique presque unanime
APPEL DES TROIS PERSONNALITES NATIONALES À UN DIALOGUE AVEC L'ANP
Publié dans L'Expression le 20 - 05 - 2019


Certains adhèrent, d'autres s'opposent. Les partis politiques ont différemment apprécié l'initiative lancée par les trois personnalités nationales, samedi dernier, pour une sortie de crise. La feuille de route tracée par l'ancien ministre Ahmed Taleb Ibrahimi et Maître Ali Yahia Abdennour ainsi que le général à la retraite Rachid Benyellès semble constituer, pour certains d'entre eux, un premier pas vers l'enclenchement d'un processus consensuel. Les partis sont unanimes à dire que les trois personnalités politiques n'ont rien à se reprocher et qu'elles ne laissent aucun doute sur leur honnêteté et leur engagement à servir l'intérêt du pays. Ils cautionnent le fait que l'armée reste le seul interlocuteur pour pouvoir trouver une solution à la situation d'impasse. Le candidat à la présidentielle, Ali Ghediri estime pour sa part que l'initiative des trois personnalités politiques mérite d'être prise en considération. «Je considère que c'est un appel responsable qui mérite d'être pris en considération car personne ne détient la clé de la solution. La solution est nationale et elle se fera à travers la concertation car nous n'avons pas d'autres choix. Le peuple a fait preuve d'une maturité politique qui a dépassé de très loin celle des responsables et il appartient à l'élite de répondre à ses aspirations», a-t-il résumé. Le parti de Djilali Soufiane annonce son adhésion à cette initiative. Son président n'a pas tardé à livrer sa lecture. «Nous saluons l'initiative lancée par les trois personnalités nationales qui appellent à un dialogue entre la classe politique et l'ANP que nous souhaitons partager pour parler d' une sortie de crise», a-t-il déclaré dans une vidéo qu'il a postée sur sa page facebook. Le président de Jil Jadid soutient qu'«il est temps de lancer ce contact avec l'institution militaire qui seule peut accompagner le processus de transition». Cependant, le Parti des travailleurs reste attaché à son initiative, à savoir l'Assemblée constituante. «Nous ne sommes pas très favorables à cette initiative, nous avons la nôtre et chacun est libre de lancer des propositions», a affirmé Ramdane Youcef Taâzibt. Joint par téléphone, ce bras droit de Louisa Hanoune affirme: «Je vois mal comment arriver à un consensus sur des personnalités qui ont fait partie du système mis en place depuis 62 et non pas seulement depuis 99 alors que les Algériens réclament le départ de tout le système. C'est à lui seul, de choisir ses représentants». Le Front El-Moustakbel de Abdelaziz Belaïd n'adhère pas à cette initiative et reste attaché au cadre constitutionnel. «Nous refusons toute initiative qui appelle à une transition et nous réitérons notre attachement au cadre constitutionnel et l'organisation de l'élection présidentielle», a tranché Hadj Barghouti, chef du groupe parlementaire du Front El Moustakbel. Le Parti pour la laïcité et la démocratie (PLD) rejette cette initiative. «L'urgence des urgences, c'est le rassemblement des forces exclusivement démocrates, pour neutraliser, d'une part les manoeuvres du système et de l'islamisme et se constituer d'autre part en alternative suffisamment crédible pour peser politiquement sur la transition qui s'annonce et ancrer l'Algérie dans un projet de société républicaine moderniste et démocratique», a soutenu son porte-parole, Mustapha Hadni.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.