Elections locales : taux de participation de 36,58% pour les APC et 34,76 % pour les APW    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Royaume-Uni    Elaborer une stratégie médiatique moderne face à l'infoguerre    La vague de normalisation "se brisera contre la position authentique de l'Algérie"    Ballon d'Or 2021 : Kahn pense que Lewandowski le méritait davantage    Séance de travail Lamamra-Wang Yi à Dakar    Covid-19: la pandémie a fait au moins 5.206.370 morts dans le monde    Le rôle pionner de l'APS dans l'accès du citoyen à l'information mis en exergue    (EXCLUSIF) Noureddine Tayebi (fondateur de "Yassir"): « ce n'était pas une mince affaire »    Monoxyde de carbone : 95 décès depuis le début de l'année    Plus de 200 investisseurs mis en demeure en 2021    Foot/Coupe arabe Fifa-2021: Réussir notre entrée face au Soudan    Sebgag dépêché en urgence à Oran    Sellal acquitté et Rahiel condamné à 3 ans de prison    Une bureaucratie en remplace une autre !    La campagne nationale de vaccination lancée    Plusieurs axes routiers bloqués par la neige    Vers le dénouement de la crise ?    Les nouvelles technologies au secours de la culture    La ville de tous les possibles    Exposition sur Charles de Foucauld à Alger    Le Maroc et Israël main dans la main contre l'Algérie    Report du procès de l'ancien wali de Djelfa    Les précisions du Fonds national de promotion des initiatives de la jeunesse et des pratiques sportives    «L'Algérie se considère actuellement comme un Etat en confrontation avec l'entité sioniste»    10 000 hectares réservés à la céréaliculture à El-Ménéa    11 entraîneurs européens présents au Qatar    L'article 29 à la carte !    Le Sénégal souhaite un soutien de Pékin au Sahel    La cérémonie officielle, vendredi prochain, à Paris    Une bonne nouvelle peut cacher un film    ACTUCULT    Compliqué pour la Saoura, jouable pour la JSK    Deuxième succès des Algériennes face à la Tunisie    ES Ben Aknoun : Farid Zemiti nouvel entraîneur    Prévue le 7 décembre: Grève annoncée à la Santé    Les rejets anarchiques prennent de l'ampleur: 720 tonnes de déchets inertes collectées en trois jours    «La faiblesse des flux Internet fausse tout»    Les spéculateurs ont la peau dure    «L'Algérie ne renoncera pas!»    Le monde vu par El Moudjahid    Une ville cruciale dans la guerre au Yémen    La riposte de l'Opep+    Un cas unique de corruption    Le dossier sahélien scruté    Assommants cachets...    Kamel Aziz «l'héritier de Amar Ezzahi»    Les orphelins de la vallée de la Soummam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérie met en place un troisième pont aérien
Pour rapatrier ses ressortissants à l'étranger
Publié dans L'Expression le 03 - 08 - 2020

Après le rapatriement durant la deuxième phase, de pas moins de 8 802 citoyens algériens bloqués à l'étranger, l'Etat algérien s'est résolu à poursuivre le lancement de bouées de sauvetage, à des milliers de nos concitoyens bloqués à l'étranger, depuis la suspension du trafic aérien. Le geste de patriotisme va refaire surface pour supplanter toute considération, à travers la mise en place d'un véritable pont aérien, le troisième du genre, entre l'Algérie et plusieurs pays du monde. Cette vaste opération, la troisième du genre, sera amorcée à partir de ce mardi. Elle se déroulera jusqu'au dimanche 9 août prochain, au départ de plusieurs aéroports, dont celui de Dubai, d'Istanbul, Doha, Paris, Washington DC, Djeddah, Libreville, Abidjan, Johannesburg et Baghdad. C'est ce qui ressort d'un communiqué du ministere des Affaires étrangères (MAE), qui précise que cette «troisième phase du processus de rapatriement des Algériens bloqués à l'étranger, sera assurée à travers 13 vols qui se dérouleront jusqu'au dimanche 9 août prochain au départ de plusieurs aéroports. Parmi ces voyages-retours neuf voyages sont programmés à partir de quatre grands aéroports pour permettre aux Algériens bloqués dans plusieurs villes du monde de rentrer au pays, à savoir Dubai, Istanbul, Doha et Paris. En effet, deux vols au départ de l'aéroport de Dubai, dédiés à l'évacuation des Algériens bloqués aux Emirats arabes unis sont programmés pour mardi et vendredi prochains. Le communiqué du MAE a tenu à préciser également que «les Algériens qui ont voyagé sur Emirates en provenance de Corée du Sud, du Bangladesh, de Chine, du Vietnam, de Thaïlande, d'Australie, de Madagascar et du Kenya seront également rapatriés, au cours de cette opération». Le lendemain, un troisième vol est prévu pour rapatrier les citoyens algériens bloqués en Turquie, ainsi que «les Algériens détenteurs de billets de la Turkish Airlines qui étaient bloqués à Chypre et en République d'Azerbaïdjan», est-il mentionné. Les ressortissants bloqués dans les pays précités seront rejoints par ceux qui ont des billets de la Turkish Airlines revenant du Vietnam, de Madagascar et du Pakistan. Ce vol fera également une escale à l'aéroport international de Beyrouth pour évacuer les citoyens bloqués en Syrie et au Liban. Pour ce qui est des Algériens bloqués au Qatar, ces derniers seront rapatriés samedi prochain lors d'un quatrième vol, à bord d'un avion de la compagnie qatarie. Ce vol transportera également nos compatriotes «de retour de Corée du Sud, du Pakistan, du Bangladesh, du Japon, de Thaïlande, d'Australie, de Madagascar, du Kenya et de Tanzanie», précise le MAE. Entre-temps, trois autres voyages-retour consacrés à l'évacuation des Algériens bloqués en France, sont programmés pour mardi, mercredi et dimanche prochains. «Les Algériens qui ont voyagé sur Air France en provenance du Brésil, de Cuba, du Mexique, de l'Argentine, de la Colombie, de la République démocratique du Congo et de quelques autres pays africains seront rapatriés de France», a ajouté le document du MAE. Quatre autres vols sont programmés pour la même période à partir de Washington DC, de Djeddah,Johannesburg, Luanda, Libreville et Abidjan afin de rapatrier le reste des Algériens bloqués aux Etats-Unis d'Amérique, en Arabie saoudite, en Afrique du Sud, en Angola, au Gabon et en Côte d'Ivoire.
Un dernier vol est programmé à partir de Baghdad, pour rapatrier les Algériens bloqués en Irak, via le Koweït. Ce n'est pas tout, car, en parallèle à ce qui précède, un autre programme de vol dédié au rapatriement d'Algériens bloqués dans ces villes et d'autres sont en cours d'examen et de programmation.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.