Super Ligue : Florentino Perez s'explique    La BADR vulgarise ses produits    Les Kabyles dès aujourd'hui au Cameroun    Le choix cornélien des membres du BF de la FAF    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    Garcia encense (encore) Slimani    Les ménages à rude épreuve    Des brigades de l'APC et du commerce sur le qui-vive    La valorisation économique au menu    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    C'est l'escalade !    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    L'AG élective «bis» de la FABB le 24 avril    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    Boukadoum en visite de travail en Libye    Le parcours du combattant des candidats indépendants    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Retard dans le versement des salaires «La dignité de l'enseignant est une ligne rouge»    Poulet kedjenou    Des dossiers lourds en voie de finalisation    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    Le Musée des beaux-arts d'Alger restaure des œuvres de Rodin    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    Les exigences de la CNCC    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    6 ans de prison pour deux anciens DG    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    Naima Ababsa: une digne représentante de la chanson algérienne dans la diversité de ses genres    Ghazaouet: Les eaux pluviales provoquent des éboulements    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Es-Sénia: Démolition de quatre constructions illicites    Profession: Auto-serveur    Intolérable gaspillage!    Conclave des opérateurs de l'Ouest    L'heure du bilan n'a pas encore sonné    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Le sempiternel casse-tête du transport    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    156 nouveaux cas, 111 guérisons et 03 décès    Les autorités annoncent de nouvelles mesures sanitaires    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Le buste d'Audin fait polémique    «J'ai enseigné tamazight, clandestinement»    Les enfants des zones d'ombre invités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'optimisme de Chitour
Ils déclarent la guerre aux équipements électroménagers énergivores
Publié dans L'Expression le 07 - 03 - 2021

Le ministre du Commerce Kamel Rezig et celui de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour s'engagent à réduire le potentiel de consommation énergétique des ménages. Les deux membres du gouvernement viennent de signer une convention portant sur la réduction de la consommation d'énergie à travers le contrôle de la qualité des appareils électroménagers commercialisés en Algérie.
La convention prévoit, notamment la mise à la disposition du ministère de la Transition énergétique, de l'infrastructure et des équipements du Laboratoire national des essais (LNE) de Sidi Abdallah. Cette infrastructure qui dépend du ministère du Commerce, se chargera du contrôle à s'assurer de «la qualité et de la conformité» aux normes de consommation énergétique. Les deux ministres tablent sur une économie de 10% sur la consommation énergétique annuelle de l'Algérie estimée à 60 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP), selon le chiffre avancé par le ministre de la Transition énergétique. Le ministre Chems Eddine Chitour a affirmé dans ce sens que «le but est donc d'économiser 6 millions de TEP ce qui représente 2 milliards de dollars d'économie par an».
Il a laissé entendre que «seuls les appareils qui assurent une économie d'énergie sont admis sur le marché algérien».Un objectif ambitieux, mais difficile à atteindre. Le marché national est inondé par des appareils électroménagers et des équipements électriques n'obéissant parfois à aucune norme d'efficacité énergétique. Un constat remis en cause par les experts du domaine, pour expliquer le manque d'efficacité énergétique au niveau des ménages.
C'est un avis que partage Kamel Dali, directeur de l'Agence de promotion et de rationalisation de l'utilisation de l'énergie (Aprue). Il y a lieu de noter que le choix d'aller vers un nouveau mode de consommation énergétique du citoyen s'impose comme une nécessité afin d'éviter le gaspillage de cette ressource ayant un impact sur les finances de l'Etat.
Le potentiel d'économie d'énergie dans le secteur résidentiel (ménages) en Algérie, était de l'odrdre de 36%, durant l'année dernière. Un taux qui représente près de 8.766 GwH, (gigawatt), selon le dernier bilan établi par l'Aprue. L'option d'aller vers un nouveau mode de consommation énergétique serait également bénéfique pour le consommateur lui-même.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.