Le Conseil de la nation prend part à la session du printemps de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN    Législatives: l'ANIE réitère son engagement d'accompagner les candidats    Manque d'assiettes foncières à Sidi Abdellah : De nouvelles dispositions prises    Restaurants fermés après l'Aïd : Service minimum pour la capitale    Le Conseil de sécurité se réunit après des destructions à Ghaza    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alger: 1047 affaires liées à la drogue élucidées durant le mois du Ramadhan    Journées cinématographiques de Carthage: les candidatures ouvertes jusqu'au 15 août    Bouira : Une wilaya sans salles de cinéma    Nice - Atal : "Djamel (Belmadi) veut mon bien et j'ai confiance en lui"    Apprenez pourquoi le sucre est mauvais pour notre corps    L'extrémisme des états    Palestine occupée: Massacre à huis clos    Dréan: Déraillement d'un train de transport de minerai    Les enseignants agressés par la frustration de l'inaccessible    Coupe de la CAF : CS Sfax - JSK, aujourd'hui à 17 h 00: Un premier obstacle à franchir    Football - Ligue 1: La bataille du podium lancée    Entre autres sujets abordés: Un Conseil des ministres consacré à l'ouverture des frontières    Ouverture des frontières : Le «oui, mais» du comité scientifique    Aïn El Turck: 2,5 milliards de centimes pour les préparatifs de la saison estivale    Eclaircie à l'horizon    116e marche du vendredi : Des dizaines d'arrestations dans plusieurs wilayas    Le sionisme : dernier foyer colonial purulent de l'impérialisme occidental    Les (mauvaises) manières du «discours»    Ils redoutent une «débâcle» électorale    Paris en eaux troubles pour Icardi    Agüero, ce sera après la finale de la C1    Ronaldo ne retournera pas au Sporting    135 nouveaux cas et 6 décès en 24 heures    L'Onilev déstocke de nouvelles quantités    Nos villes devenues de nouveau,«fantômes»    Vers une seconde conférence internationale    Deux millions de Palestiniens affectés par les attaques    L'Algérie a-t-elle évité la 3e vague?    Un jeune assassiné le jour de l'Aïd    750.000 litres de carburant saisis    9 personnes ont péri noyées    «Les prix baisseront au plus tard demain»    Le bouclier juridique    «L'Algérie a une chance d'engager le changement»    «Ecrire en langue Tamazight est un devoir»    Des mesures d'encadrement présentées au gouvernement    Commerce: respect total du dispositif de permanence au 2ème jour de l'Aïd El Fitr    Washington s'oppose à une réunion du Conseil de sécurité et ses résolutions    Charfi réfute toute «nature politique»    Héliopolis de Djaffar Gacem en salles à partir du 20 mai    ANSS : La nécessité de sauvegarder le patrimoine de la Casbah    Boussad Boudiaf emporté par la Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La «Sonelgaz du renouvelable» est née
Transition énergétique et développement des énergies renouvelables
Publié dans L'Expression le 12 - 04 - 2021


La Sonelgaz du renouvelable est née. Elle sera incontestablement le bras armé de la transition énergétique. Un objectif fixé par le président de la République. «L'objectif à atteindre dans les cinq années à venir est de concrétiser une transition énergétique basée sur l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, de façon à répondre aux besoins de la consommation interne croissante...», avait déclaré Abdelmadjid Tebboune, lors d'un Conseil des ministres qui s'est tenu le 8 mars 2020. Deux poids lourds du secteur de l'énergie, Sonatrach et Sonelgaz s'impliquent et deviennent des acteurs majeurs pour ce séduisant challenge. Une fusion exceptionnelle, garante de son succès. «Ce partenariat stratégique entre Sonelgaz et Sonatrach qui témoigne de notre vision partagée et de notre ambition de le faire fructifier en créant un champion national avec des assises solides en matière de développement des énergies renouvelables en Algérie», a déclaré, hier, le président-directeur général du groupe Sonelgaz, Chahar Boulakhras, lors de l'installation du P-DG de cette nouvelle société dénommée SKE, issue de la fusion- absorption des anciennes sociétés SK (Sharikat Kahraba). Comment a-t-elle pris naissance? «Cette fusion est le résultat de beaucoup de tractations entre Sonatrach et Sonelgaz dans l'objectif premier de mutualiser nos ressources et nous donner les moyens d'investir des territoires énergétiques verts et créateurs de richesse.» a fait savoir le patron de la Société nationale de l'électricité et du gaz. Quel sera son rôle? «SKE, du fait de son savoir-faire en matière de montage et de gestion de projets de co-investissement en production d'électricité et de ses actionnaires puissants et complémentaires que sont Sonelgaz (51%) et Sonatrach (49%), se focalisera sur un rôle d'investisseur sponsor averti en matière d'EnR (Energies renouvelables, Ndlr) en Algérie, mais également à l'international», a indiqué Chahar Boulakhras. Quels sont les défis qu'elle doit relever? Le premier défi consistant à regrouper les SK est déjà un succès. Depuis novembre 2020, SKE oeuvre déjà, sous l'impulsion de ses deux actionnaires à générer des synergies au niveau des achats et de la gestion des stocks, de la politique de fabrication de la pièce de rechange, de l'exploitation et de la maintenance et au niveau des fonctions supports des anciennes SK, a révélé le patron de Sonelgaz. Nous exhortons à présent le management de SKE à travailler pour améliorer son taux de disponibilité, à moderniser et digitaliser les systèmes de gestion d'exploitation et de maintenance des centrales, à définir et à mettre en oeuvre une stratégie sur les EnR et à étendre l'offre de services...a-t-il poursuivi. Et sur le long terme? «SKE est appelée à développer des capacités de production conventionnelle en Algérie ou à l'étranger et à développer des capacités de production EnR sur le plan régional à l'horizon du plan 2035», a noté le P-DG du Groupe industriel énergétique. Il faut souligner que l'officialisation de ce partenariat entre Sonatrach et Sonelgaz répond au voeu du ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, qui avait annoncé que son département oeuvrait pour le lancement d'une société dédiée aux énergies renouvelables, tout en invitant ces deux entreprises à contribuer à sa création. «Il faut que cette société naisse. C'est une obligation», avait dit avec insistance Chems Eddine Chitour lors d'un point de presse, en marge de la cérémonie officielle d'inauguration du Salon de l'électricité et des énergies renouvelables (Seer) qui s'est tenu le 8 mars dernier. «Si la transition énergétique a des chances de réussir en Algérie, ce sera grâce à Sonatrach et Sonelgaz», avait-il affirmé. Une «révolution» en marche...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.