[Vidéo] Scène héroïque des sapeurs-pompiers à M'sila    Real Madrid: Zidane vers la sortie ?    Ligue des champions: Mahrez dans l'équipe type de la semaine    Congé de maternité: Une campagne d'information sur les demandes en ligne    EN: deux à trois matchs amicaux au menu des Verts en juin    AADL2 : Près de 4.600 souscripteurs ont retiré les ordres de versement de la 1ère tranche    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    Ligue des champions (1/4 de finale - aller) : CRB-EST décalé au samedi 15 mai    La position française par rapport à ce qui se passe au Tchad est anti-démocratique    Coronavirus: 201 nouveaux cas, 138 guérisons et 8 décès    Espagne: la justice dément avoir convoqué le président sahraoui Brahim Ghali    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Le général Medjahed débat avec Anouar Haddam    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Nous sommes fiers de l'acquis démocratique polonais    Six mois de prison avec sursis pour Bendiar Maamar    «Le FLN est en décadence»    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    Messaoudi (JSS) maintient le cap    Les finances et la fin de saison au menu    «Ce n'est pas évident de mettre toujours un onze compétitif»    Renflouage du barrage de Taksebt depuis l'oued Sebaou    Cap sur le 6e congrès    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Algérie-France : la question de la mémoire doit être traitée dans le cadre d'un dialogue d'Etat à Etat    Bac artistique : la musique et la danse seront-elles enfin licites ?    Les artistes rendent hommage à Sid Ahmed Agoumi    "Certains de nos comédiens ont du mal à incarner leur personnage"    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    Le parcours du combattant    La néo-théorie du «bon cercle» !    Eric Zemmour, visé par des accusations d'agressions sexuelles    L'armée hausse le ton    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les mises en garde de l'Armée    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    Huit auteurs du meurtre des trois expatriés ont été abattus    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UGTA se fâche
Front social en effervescence à Béjaïa
Publié dans L'Expression le 20 - 04 - 2021

L'appel à la mobilisation a été lancé par le secrétaire général de l'Union de wilaya Abdelaziz Hamlaoui à l'issue de la conférences des cadres syndicaux tenue dimanche dernier en son siège. Convoquée à la suite du dernier sit-in de soutien organisé devant les locaux de la justice, en soutien aux travailleurs d'une entreprise privée licenciés en raison de leurs activités syndicales, la conférence de wilaya n'a fait qu'entériner une décision lancée déjà par le secrétaire général à l'issue de la manifestation. Cette action de protestation, à l'échelle un peu plus large, a été décidée en réponse à la répression des manifestants, lors du rassemblement de mercredi dernier des syndicalistes locaux devant le tribunal de Béjaïa en soutien aux travailleurs d'une entreprise privée de transport. Ce sont là, des atteintes aux libertés syndicales relevées dans plusieurs entreprises publiques et privées implantées sur le territoire de la wilaya de Béjaïa.
«Nous appelons à une grève générale dans tous les secteurs d'activité. Cette grève sera suivie par une marche pour dénoncer la situation du monde du travail dans notre wilaya et les atteintes aux libertés syndicales que subissent nos représentants et les travailleurs», a-t-il déclaré en substance. En effet, rien ne va plus dans plusieurs unités de production, qu'elles soient privées ou publiques. L'unité de Béjaïa de l'Algérienne du costume (Alcost), filiale de l'entreprise C&H du groupe Getex, en est un exemple qui illustre le «marasme qui règne dans le secteur productif de la wilaya. Paralysée depuis plusieurs jours par une grève générale et illimitée des travailleurs, qui se sont pris en charge seuls, sans aucune chapelle syndicale. Les quelque 800 employés de ce complexe demandent le départ du directeur seul voie de salut pour sauver l'unité. «Pour sauver notre unité, nous demandons le départ du directeur et de ses trois larbins», ont-ils écrit sur une large banderole déployée sur la fronton de l'usine. Outre l'augmentation des salaires, les différentes primes et un classement par catégories, les travailleurs grévistes s'indignent sur les promotions-classements par catégories, considérés comme de la «hogra».
Les travailleurs d'une autre entreprise privée de transport affiliée à un groupe privé demeurent sans salaires depuis plus de dix mois. «Nous sommes même licenciés pour avoir créé une section syndicale», indique un des délégués lors du dernier sit-in organisé devant le tribunal pour exiger l'application des décisions de justice prononcées en leur faveur.
Les travailleurs des briqueteries de Seddouk et de Remila (Sidi Aïch), deux filiales de l'Algérienne des produits de matériaux de construction (Apmc/ex-Somacob) d'Alger vivent également les mêmes problèmes. Il en est de même pour les travailleurs algériens de différents secteurs, qui souffrent davantage de leurs conditions de travail. Plusieurs lancements de grèves, marches et manifestations des travailleurs ont été initiées pour dénoncer les conditions de travail désastreuses, les salaires minables et la corruption de la direction des entreprises.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.