Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Man City : Guardiola aurait pris une décision pour Mahrez et Gundogan    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pérez sort de son silence
Super League Il a fait un exercice de pédagogie
Publié dans L'Expression le 21 - 04 - 2021


La Super League est sur toutes les lèvres depuis dimanche. Ce nouveau projet fait pour l'instant l'unanimité contre lui un peu partout en Europe. Pour tenter d'inverser la tendance, Florentino Pérez, président du Real Madrid et de la Super League, s'est invité sur le plateau du Chiringuito en Espagne pour faire un exercice de pédagogie. «Je suis dans le football depuis 2000, le football doit évoluer comme tout le reste de la société. Il faut s'adapter aux temps qui courent. Aujourd'hui, le football perd de son intérêt. Les audiences baissent. Les droits TV aussi. Il faut faire quelque chose. La pandémie nous a fait accélérer. Nous sommes tous ruinés. Il fallait savoir pourquoi les jeunes s'intéressent de moins en moins au football. Parce qu'il y a beaucoup de matchs, avec moins de qualités, et ont d'autres plateformes pour s'occuper. Nous avons compris que nous devions changer quelque chose pour relancer l'attractivité du football», a-t-il expliqué avant de poursuivre. «On travaille depuis plus de 2 ans. La situation se dégradait déjà, et la pandémie nous a poussés à accélérer. Les joueurs et les cadres du club ont baissé leur salaire, nous avons vendu des joueurs qui seraient peut-être encore là. On l'annonce maintenant pour pouvoir essayer de lancer ce format dès la saison prochaine. On ne parle pas de n'importe quels clubs. Le football traverse une situation très grave. Le Real Madrid a perdu 100 millions d'euros la saison passée. 300 millions d'euros cette saison. 5 milliards pour tout le football. Quand tu n'as pas de revenus, outre les droits TV, la seule manière de les augmenter est de réaliser des matchs compétitifs, pour les fans du monde entier. Au lieu de la Champions, si nous créons une Superligue, nous pourrons retrouver les revenus perdus. Avec les revenus de la Champions en l'état, on meurt. Qui dit moins d'audience, dit moins d'argent. On meurt tous. Avec le nouveau format, prévu pour 2024, c'est trop tard», a-t-il confié. Le patron de la Casa Blanca a assuré que les Championnats nationaux continueraient. «Quelqu'un a dit que cela signifierait la fin des cham-pionnats, c'est une folie, c'est faux. (...) L'avenir du football se joue maintenant. Certains ne veulent pas perdre leurs privilèges», a-t-il lâché, répondant aux critiques et aux sceptiques. «Les gens s'opposaient aussi à la coupe d'Europe de football dans les années 50, l'UEFA et la FIFA se sont opposées à cette compétition et cela a changé le football. La compétitivité sera attractive, pour attirer des revenus. On fait cela pour sauver le football, qui est dans un moment critique. Cela génèrera plus de revenus, des rencontres plus attractives qu'une affiche plus modeste. On a des fans dans le monde entier, les TV donnent de l'argent. C'est une pyramide, avec un ruissellement. S'il n'y a pas d'argent en haut de la pyramide, il n'y en a pas en bas non plus», a-t-il indiqué, donnant quelques détails sur les modalités de fonctionnement de cette nouvelle compétition. «Les 15 fondateurs assurent la valeur pour les diffuseurs, les 5 invités le seront sur un mérite purement sportif, sur le mérite uniquement, et cela changera toutes les saisons. La Super League n'est pas fermée comme je l'entends depuis dimanche, on n'y a jamais pensé, on croit au mérite sportif. Une fois que l'argent sera là, nous sommes solidaires et nous répartissons. Les clubs reçoivent en moyenne 130 millions d'euros de revenus via l'UEFA pour la Champions, avec la Super League, ce serait 400 millions d'euros. Il y aurait une meilleure répartition. Pour sauver le football en général», a-t-il envoyé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.