L'APLS mène de nouvelles attaques contre les positions des forces de l'occupant marocain    Danemark-Finlande : La demande d'Eriksen à ses coéquipiers    Aïn Defla: Abbass M'hamed, un exemple de la fidélité au pays et de l'amour de la patrie    Législatives: clôture des bureaux de vote, début du dépouillement des voix    Législatives: les électeurs plus nombreux dans les bureaux de vote durant l'après-midi à l'Est du pays    Belmadi: "Cette série d'invincibilité n'est pas le fruit du hasard"    Coronavirus: 343 nouveaux cas, 236 guérisons et 5 décès    AEP à Alger: instructions fermes pour un approvisionnent régulier    Foot/Amical: Algérie (A') - Liberia (A) le 17 juin à Oran    Législatives/Alger-est : une plus importante affluence dans l'après-midi    Covid-19: plus de 5 millions de cas en Afrique    Tabbou, Ihsane El-kadi et Drareni relâchés    La Sadeg élabore un plan d'action pour les examens de fin d'année    Yasser Bouamar et Kaouther Ouallal éliminés d'entrée    Vers l'extradition d'El Wafi Ould-Abbès    Toute colonisation est un investissement perdu    Lumières rend hommage à plusieurs artistes    Hausse de 45,5% de nouveaux inscrits    Durcissement du Code pénal    LE VERDICT REPORTE AU 23 JUIN    Khaldi : "Revoir la politique du football"    Coton Sport-JSK à Yaoundé    LE NOUVEAU STADE D'ORAN OU LE 5-JUILLET POUR ABRITER LA FINALE    Sévère rappel à l'ordre du parlement européen au Maroc    Un salon dédié à la santé de l'étudiant    Saisie de 10 000 comprimés psychotropes    Finalisation de l'examen des décrets exécutifs    L'EXECUTIF SE MONTRE OPTIMISTE    Une série de dispositions annoncées pour redynamiser le secteur    Utilisation optimale des caméras de surveillance    Afrique du Sud: une alliance politico-syndicale réitère son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    La Casbah d'Alger : L'artisanat disparaît peu à peu    L'ISACOM "salue la décision du Parlement européen condamnant le Maroc"    Véhicules de moins de 3 ans, tabac, fonds détournés...: Les nouveautés de la LFC 2021    Huit blessés dans 2 accidents de la route    Aïn El Turck: Retour en force de l'informel dans les localités côtières    Les habitants en appellent au wali: Une décharge sauvage en plein cœur de Haï Chahid Mahmoud    Complotisme : arme de la paresse intellectuelle et de la gouvernance institutionnelle    Les menaces de troisième génération    L'époux devenu loque    La Libye prend exemple de l'Algérie    Un quartier palestinien d'El Qods convoité par les sionistes    Neuf pays africains sur 10 pourraient ne pas atteindre l'objectif    Les défis de l'après-12 juin    Les avocats menacent de marcher    L'ami et le collègue de 56 ans!    Hommage à Fawzi Saïchi    «Unzipped Exposition», expo unique en Europe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Huit auteurs du meurtre des trois expatriés ont été abattus
Burkina Faso
Publié dans L'Expression le 06 - 05 - 2021


Huit des assaillants qui avaient tué le 26 avril dernier deux journalistes espagnols et un militant écologiste irlandais dans la région de l'Est du Burkina Faso ont été abattus, a annoncé mardi l'armée burkinabè en faisant le point de la situation des opérations de la semaine du 26 avril du 2 mai.Le 26 avril 2021, une mission d'escorte d'une unité mixte contre le braconnage était tombée dans une embuscade sur l'axe Natiaboani-Pama dans l'est du pays. Le bilan avait fait état de quatre soldats blessés, en plus des trois expatriés tués. Huit terroristes ont été neutralisés depuis suite aux opérations de ratissage et du matériel a été récupéré, a indiqué l'armée burkinabè dans son rapport. Le même jour, suite à une attaque contre certaines localités dans les environs de Seytenga (Province du Séno), ayant fait 18 morts parmi les civils dans le nord-est du pays, des unités d'intervention ont été déployées pour sécuriser la zone. L'armée dit avoir mené au cours de la semaine des opérations de ratissage suite à une attaque contre les supplétifs de l'armée dans le village de Solmnore dans le Centre-nord du pays. Durant la même période, elle a par ailleurs aidé à la réinstallation de personnes déplacées dans certaines localités et mené des escortes de ravitaillement au profit de structures privées dans la région de l'Est. Par ailleurs, au moins 25 personnes, dont deux supplétifs civils enrôlés dans la lutte antijihadiste, ont été tuées et onze «terroristes neutralisés» lundi dans l'attaque d'un village de l'est du Burkina Faso, selon un bilan provisoire officiel publié hier.»Le lundi 3 mai 2021, des hommes armés non identifiés ont perpétré une attaque terroriste dans le village de Kodyèl (commune de Foutouri, région de l'Est) près de la frontière nigérienne. Le bilan provisoire (...) fait état de 25 personnes tuées, dont 2 Volontaires pour la défense de la patrie (VDP)», indique un communiqué du ministre de la Communication Ousséni Tamboura. Les VDP sont des supplétifs civils engagés dans la lutte antijihadiste aux côtés des forces de défense et de sécurité burkinabè. Le gouvernement «tient à saluer la bravoure» de ces volontaires «qui ont su opposer une résistance héroïque à l'ennemi permettant de neutraliser onze terroristes», indique le communiqué. Trois jours après l'attaque, «les opérations de ratissage sont (toujours) en cours pour retrouver les bandits responsables de ces actes barbares et lâches menés contre des populations innocentes, notamment des femmes et des enfants», selon M. Tamboura. Lundi, un bilan provisoire communiqué par un responsable des VDP dans la région Est du Burkina avait fait état de «20 à 30 morts». Ce responsable avait affirmé que «ce massacre aurait pu être évité», car «des alertes avaient été données il y a quelques jours sur la présence de terroristes dans la zone. Certains individus avaient déjà menacé les villageois, qu'ils accusent de les dénoncer où d'encourager les volontaires qui les combattent». Il avait ajouté qu'une quinzaine de personnes avaient été blessées. Cette attaque est une des plus meurtrières depuis le début des opérations jihadistes au Burkina il y a six ans. Elle est survenue une semaine après une embuscade contre une unité mixte anti-braconnage dans cette même région, à la suite de laquelle deux journalistes espagnols et un défenseur irlandais de la faune sauvage, d'abord portés disparus, ont été «exécutés par les terroristes», selon les autorités du Burkina. E outre, on a appris hier de source policière et locale qu'au moins cinq civils ont été tués mardi soir dans une attaque menée par des individus armés dans le nord est du Burkina Faso,»Les assaillants ont fait irruption dans le village de Menzourou, situé dans la province de l'Oudalan, tuant cinq personnes», a précisé un responsable de la police cité par des médias. Selon un membre de l'exécutif régional, «les cinq victimes ont eu la gorge tranchée par les assaillants», lesquels ont également «pillé les biens des villageois».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.