Suspension partielle et provisoire des activités de lavage-auto à Alger à compter de samedi    Sortie du territoire : Les services de police n'appliquent plus la mesure d'autorisation depuis le 4 juin    Algérie. Des dizaines de personnes arrêtées dans le cadre d'une escalade de la répression contre les militant.e.s    Real : Florentino Perez évoque le cas Raphaël Varane    Espagne : Morata ne supporte plus cette situation    Automobile : L'octroi des premiers agréments reporté    Real - Perez : "La lettre de Zidane ? Il ne l'a pas écrite. Ce n'est pas lui"    L'engagement de l'Algérie à faire face aux défis sécuritaires réitéré    Baccalauréat: Fin des épreuves dans une ambiance d'optimisme    Joint-ventures: l'Algérie a toutes les chances d'attirer les investissements étrangers    Berlin 2 loue la volonté de l'Algérie de partager son expérience de réconciliation avec la Libye    Le ministère de la Santé élabore un guide de prise en charge post Covid-19    L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    L'usage de la langue anglaise renforcé    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    Peu de communication, beaucoup de spéculation    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    Le contrat de Lavagne sera prolongé    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Cnese en phase de propositions
Activités prospectives au sujet du Doing Business
Publié dans L'Expression le 12 - 05 - 2021


Le rôle assigné au Conseil national économique, social et environnemental Cnese, conformément à la feuille de route tracée par le président la République, est assimilé à un levier d'aide à la décision gouvernementale. D'où l'urgence d'un travail ou un rapport global qui gagnerait à être présenté et étudié pour sa mise en application. Depuis plusieurs mois, le Cnese travaille dans une démarche prospective et résiliente, afin de déceler les points primordiaux à même de constituer les fondements de la politique future des investissements et des réformes structurelles à engager pour ce faire. La démarche englobe plusieurs secteurs d'activités, en relation avec le monde des affaires et de l'économie de manière globale. Il s'agit, en fait, des mesures et mécanismes pouvant apporter les solutions idoines pour la promotion de l'investissement, l'amélioration de l'écosystème idéal à l'entrepreneuriat et l'amélioration des facteurs d'attractivité des investissements directs. En termes clairs, le Cnese qui a hérité de la gestion de la question du Doing Business, entend revaloriser ce dossier, jusque-là souffrant de problèmes de communication et autres auprès des instances internationales chargées des indices de classement. À travers les rencontres sectorielles organisées sur une période, plus ou moins longue, a peaufiné sa démarche prospective de ce dossier sensible, puisqu'il y va de l'image de marque de l'Algérie et de l'état de santé de son économie. Selon les informations fournies par le Cnese, il ressort de la feuille de route issue de ces rencontre, la mise en branle de trois «perspectives axiales», comme base de travail, afin de corriger la trajectoire. «Le rehaussement du comité national dédié à l'amélioration de l'environnement des affaires, l'installation des groupes de travail techniques, de haut niveau, pour le suivi des indicateurs de Ranking pays, et enfin la mise à jour du comité national chargé de ce dossier». Selon les informations fournies par le Cnese, une autre bataille attend l'Algérie avec les instances internationales sur le front du Doing Business. La Banque mondiale ayant suspendu, l'année écoulée, son rapport périodique Doing Business, suite « à des irrégularités ayant entaché ses rapports 2018 et 2020», devra reprendre ses publications, avec l'espoir de voir des données exhaustives et réelles sur le climat des affaires en Algérie. Il incombe aux responsables et membres du Cnese de corriger le tir, à travers des contributions objectives et, surtout, exhaustives. « Des préconisations ont été formulées par le Cnese et les membres du comité national, au sujet de la révision de la méthodologie de travail dans la collecte et l'analyse des données de la Banque mondiale». Il y a lieu de rappeler que «le classement Doing Business classe 190 pays par rapport à leur facilité à faire des affaires. Créé en 2002 par le groupe de la Banque mondiale, ce classement mesure la réglementation des affaires et son application effective dans 190 économies et dans certaines villes au niveau infranational et régional».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.