L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'abécédaire de l'âme en peinture
Galerie Ifru Design chez El Bayazin
Publié dans L'Expression le 13 - 06 - 2021

«La couleur est par excellence la partie de l'art qui détient le don magique. Alors que le sujet, la forme, la ligne s'adressent d'abord à la pensée, la couleur n'a aucun sens pour l'intelligence, mais elle a tous les pouvoirs sur la sensibilité», disait Eugène Delacroix.
Peindre pour l'artiste Ismahane Mezouar est une source d'élévation et d'épanouissement. «Peindre m'apporte un sentiment de liberté et de bien-être», dit-elle. Et de renchérir: «Entourée d'une palette de couleurs très vibrantes, brûlantes et flamboyantes représentent, pour moi, l'énergie, le feu, l'action. Mes oeuvres prennent forme entièrement de l'imagination, des sentiments intérieurs, car il n'y a pas de relation à la réalité. Je suis totalement dépendante de mon instinct, de mes pulsions et de mon langage pittoresque. Ce que j'affectionne particulièrement, c'est lorsque je me ret-rouve dans mon atelier au son de la musique qui me transporte ailleurs dans un monde guidé principalement par l'imagination, l'émotion, les sentiments et l'inspiration. Je ne tiens compte d'aucune autorité extérieure.» Et d'expliquer sa démarche: «Mon langage pictural est gestuel, ancré dans la nature et guidé par ma perception intuitive et spirituelle. Si j'aime utiliser un arc-en-ciel de couleurs, le bleu (notamment le turquoise) est le fil conducteur de la plupart de mes tableaux. C'est la couleur de la mer, mais aussi celle du ciel, que je ne me lasse pas d'admirer. Ce ciel, je l'aime, car il appartient à tout le monde, bien que personne n'en soit le maitre. C'est un espace éternel, fait de perfection et d'harmonie, inaccessible, mais source d'inspiration permanente; un espace entre hier et demain, où la liberté prend son essence et l'imagination, son envol.» Apres ces jolis mots, il ne vous reste qu'à visiter l'expo de cet artiste et ce à partir du 19 juin. Cette fois Ifru Design posera pour info ses valises à Al Bayazin, une maison d'édition sise à Résidence petit Hydra, Alger. Le vernissage aura lieu à partir de 17h30.
L'expo sera visible jusqu'au 29 du mois en cours...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.