L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouvelle recrudescence
Covid-19 à tizi ouzou
Publié dans L'Expression le 24 - 06 - 2021

Les responsables de la direction de la santé de la wilaya de Tizi Ouzou et des médecins du Centre hospitalo-universitaire Nedir-Mohamed du chef-lieu de wilaya, ont tiré la sonnette d'alarme, hier, suite à la hausse, de manière inquiétante, du nombre de personnes qui contractent le coronavirus dans la région, plus particulièrement depuis la fin du mois de mai dernier. La wilaya de Tizi Ouzou avait connu une certaine accalmie durant quelques mois avant qu'un rebond ne soit constaté à la fin du mois de mai. Depuis le 25 mai, les spécialistes ont constaté que le nombre de personnes qui se présentent au CHU Nedir-Mohamed de la ville de Tizi Ouzou, car présentant les symptômes de la pandémie de Covid-19, a connu une explosion durant ce mois de juin, ce qui a poussé les responsables concernés à appeler les citoyens à faire preuve de plus de vigilance et à renouer avec les gestes barrières, dont le port de la bavette et la distanciation sociale et surtout à éviter les embrassades.
Hier, il y avait 160 malades atteints du virus de la Covid-19, qui étaient hospitalisés au CHU Nedir-Mohamed. Alors qu'avant le 25 mai 2021, le nombre de personnes hospitalisées au CHU pour Covid-19 était de quatre, il s'élève depuis le 25 mai 2021 à 50 cas par jour au minimum. Ces derniers sont tous hospitalisés systématiquement, alors que le nombre de personnes portant des signes de la Covid-19 qui se présentent au même établissement hospitalier est situé entre 150 et 200 par jour, depuis le début du mois de juin.
Il faut rappeler que depuis le début de la pandémie de Covid-19, en mars 2020, le nombre de personnes ayant contracté le coronavirus et qui ont été hospitalisées au CHU de Tizi Ouzou, s'élève à 4 000. Parmi ces derniers, on déplore 105 morts.
Concernant la campagne de vaccination contre le coronavirus, elle se poursuit dans la wilaya de Tizi Ouzou tout comme partout ailleurs en Algérie. Pour l'instant, le nombre de personnes vaccinées avoisine les 11000. Les personnes travaillant dans le secteur de la santé ont été les premières à avoir été vaccinées.
La campagne de vaccination anti-Covid-19 a commencé le 2 février dans la wilaya de Tizi Ouzou et a été renforcée par le lancement, dès le début du mois de juin en cours, de la campagne de vaccination de proximité. Il faut préciser que l'adhésion à cette campagne de vaccination a été plus constatée chez les personnes âgées ou celles ayant des maladies chroniques, que chez les jeunes.
Ces derniers n'ont pas encore exprimé un engouement envers le vaccin. Pourtant, les spécialistes ne cessent d'attirer l'attention sur le fait que les porteurs sains présentent un réel danger pour les personnes vulnérables, car ils sont ceux qui transmettent le plus le virus. D'où la nécessité impérieuse de se faire vacciner. Selon les observateurs, avec la relance des fêtes de mariages ces jours-ci, le risque de voir enfler le nombre de contaminations est certain. L'observation des mesures de prévention anti-coronavirus est plus que jamais recommandée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.