"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'histoire incroyable de Mourad Raïs né Jan Janszoon
Rencontre zoom avec Abdelkader Benali
Publié dans L'Expression le 07 - 07 - 2021

L'ambassade des Pays-Bas organise ce 8 juillet 2021, à partir de 19h, une rencontre virtuelle exclusive avec l'écrivain néerlandais très connu Abdelkader Benali qui a écrit le récit «Voyageurs d'une autre ère» sorti en 2020, qui raconte l'histoire incroyable de Mourad Raïs né Jan Janszoon. Un corsaire converti à l'Islam qui est allé jusqu'à changer de nom pour se faire une place à Alger. Ce récit dresse l'épopée de Mourad Raïs et se mêle à la vie personnelle de l'auteur. Mourad Raïs est un personnage fantasmagorique dans l'imaginaire collectif tant néerlandais qu'algérien. Benali va nous aider à démêler le vrai du mythe. Le débat sera animé par Salim Brahimi et sera entièrement live en ligne à travers la plateforme Zoom d'où les participants pourront poser leurs questions et interagir avec l'auteur. D'ailleurs, l'invitation est ouverte au public dans la limite de 100 places (il vous suffira de vous inscrire à l'adresse https://forms.gle/xXwKy 3Yud7AdFuFk9 et le tour est joué!).
Abdelkader Benali et Mourad Raïs, quel lien?
Dans son livre, Abdelkader Benali entrelace habilement l'histoire de sa propre vie avec celle du pirate et aventurier néerlandais Jan Janszoon. Il s'avère qu'ils partagent plus de choses que Benali ne le pensait. Abddelkader Benali appelle parfois sa fille «pirate» en plaisantant. Il peut maintenant lui dire que ses ancêtres étaient de vrais pirates. Quel enfant n'en voudrait pas? Sur son bureau, il y a une photo de son arrière-grand-père: «S'il n'a jamais pris place pour monter à bord d'un navire armé dans l'obscurité de la nuit et à travers le brouillard, alors son père l'a fait.». La fascination de Benali pour la piraterie au Maghreb, et le rôle des Néerlandais dans ce domaine, ont commencé lorsqu'il étudiait l'histoire. Son professeur Herman Obdeijn lui a raconté l'histoire, pendant des siècles, de piraterie, des Hollandais qui se sont assimilés en Algérie! Ils étaient là, à la surprise de Benali «Je ne savais pas alors que ces corsaires flottaient aussi dans mon arbre généalogique». Il s'en rend compte lorsqu'il est en vacances dans son village natal d'Ighazzazen. La plage où il nageait quand il était enfant a été pendant des siècles le point de départ des bateaux de pirates. Les habitants du Rif complétaient leurs maigres revenus de l'agriculture et de la pêche par la piraterie - ses ancêtres aussi. En regardant de l'autre côté de la mer vers la côte espagnole, il se rend compte que sa région natale - avec l'enclave espagnole voisine de Melilla- a une histoire turbulente faite de guerres, de migrations et d'assimilation. Au XVe siècle, après la chute de la ville mauresque de Grenade, les musulmans ont été chassés d'Espagne et ont cherché asile dans cette région. Déjà à l'époque, les marins gagnaient de l'argent grâce à la traversée.
Un récit sur l'histoire, l'identité, l'assimilation, le voyage
«Voyageurs d'une autre ère» est plus un récit qu'un essai, mais cela ne dérangera pas, bien au contraire. Il est rempli à ras bord d'informations, racontées de manière divertissante et avec humour. Benali tisse habilement deux histoires de vie: la sienne et celle de Jan Janszoon. Il est lui-même arrivé aux Pays-Bas à l'âge de 4 ans; sa famille avait auparavant suivi une migration sans fin à travers l'Afrique du Nord. Jan Janszoon était un aventurier, qui a quitté sa femme et ses enfants pour devenir un pirate. Il n'a eu aucun problème à monter à bord des navires néerlandais. Son assimilation va si loin qu'il se fait circoncire et prend un nom-musulman: Mourad Raïs. Janszoon est le personnage principal de cette histoire, un corsaire qui était autorisé à attaquer des navires étrangers en échange d'une commission. Un aventurier qui n'a pas hésité à aller piller d'abord à Alger puis au Maroc sous le drapeau musulman et même à monter à bord de navires hollandais. Grâce à sa connaissance de la navigation, il possédait des informations précieuses et a réussi à se hisser au rang d'amiral de la ville pirate de Salé. Une personne à admirer pour son intrépidité et sa volonté de s'intégrer pleinement. Mourad Raïs était son nom.
Qui est Abdelkader Benali?
Benali est né au Maroc et est arrivé à Rotterdam à l'âge de quatre ans. Plus tard, il s'est installé à Amsterdam. Outre des romans et des pièces de théâtre, Benali écrit des articles et des critiques pour Algemeen Dagblad, De Groene Amsterdammer, Esquire, De Volkskrant, Passionate Magazine et Vrij Nederland, entre autres. Il est chroniqueur bihebdomadaire pour Trouw. Pour son premier roman, Bruiloft aan zee (Noces au bord de la mer), il a été nominé pour le prix littéraire Libris en 1997, qu'il a reçu en 2003 pour son deuxième roman, De langverwachte (La longue attente). En 2016, Benali est apparu avec sa femme et sa fille dans la série télévisée Chez Benali. La série a été présentée comme «un voyage de découverte culinaire et historique» à travers le pays natal de Benali. Benali a occupé le poste de «professeur culturel» à l'université de technologie de Delft pendant plus de deux mois à l'automne 2017. Avec cette conférence, l'université souhaitait créer un pont entre la technologie et l'art. En 2018, Benali a présidé le jury du prix littéraire Libris 2018. Benali a écrit l'essai pour le Mois de l'histoire 2020 (octobre), avec le thème «Est/Ouest», Voyageurs d'un nouvel âge - Jan Janszoon alias Mourad Rais. En somme, Abdelkader Benali est un homme très intéressant à connaître. A découvrir donc!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.