5 aliments anti-inflammatoires qu'il faut consommer    Besiktas : Rachid Ghezzal passeur décisif face à Adana Demirspor (Vidéo)    Liga : Falcao décisif avec l'Athletic Bilbao (Vidéo)    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Amar Belani dénonce les «mensonges» de l'ambassadeur du Maroc à Genève    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Quel avenir pour les entreprises publiques ?    MC Oran: L'ère Aït Djdoudi commence    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    UNE ORGANISATION MONDIALE VIRTUELLE    Santé: Les dépenses de soins jugées trop élevées    Intense activité pour Lamamra à New York    Biden et Xi livrent leur vision à l'ONU    Le Parlement accorde sa confiance au nouveau gouvernement    16 décès et 182 nouveaux cas    Des partis politiques à la traine    Les promesses d'un conclave    un conseil national du tourisme?    Les fondements d'un nouveau mode économique loin de la rente pétrolière    Koeman tire sur ses joueurs    Coup de pression de la justice espagnole    Pochettino s'est expliqué avec Messi    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Le retour du FFS    Un scrutin plus coloré    220.000 élèves au rendez-vous    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des tablettes à l'école pour alléger les cartables    Inondations et routes bloquées    Parution de la version anglaise    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Les Nuits du théâtre    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    En quête d'une stratégie industrielle    Wagner brouille les cartes au Mali    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    L'opposition crie à la fraude    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les pompiers s'impliquent
Constantine
Publié dans L'Expression le 25 - 07 - 2021


La Protection civile a lancé, hier, une campagne de vaccination contre la Covid-19, au niveau de plusieurs zones et communes de Constantine. Encadrée par les médecins de la Protection civile, cette campagne touchera la nouvelle ville Ali Mendjeli, où deux centres sont ouverts, à savoir, deux établissements scolaires au niveau de l'UV 20 et UV 18, ainsi que plusieurs centres au niveau des communes d'El Khroub et Ben Badis. Cette campagne intervient au moment où la ville de Constantine, à l'instar des autres villes du pays, connaît une hausse inquiétante des cas de contamination, d'où l'appel incessant des spécialistes aux citoyens de se rendre aux centres de vaccination pour recevoir leurs doses. L'initiative de la protection civile est lancée, justement, pour faciliter l'opération de vaccination aux citoyens et leur éviter de se déplacer et, en même temps, éviter les rassemblements des foules devant les centres, ce qui peut engendrer, peut-être, d'autres contaminations. Sur cette nouvelle vague, invité le 6 juillet dernier, sur les ondes de la radio chaîne 1, le professeur Mahyaoui a souligné que « la situation épidémiologique dans notre pays n'est pas rassurante et suscite des inquiétudes, au vu de la recrudescence des cas et des décès, notamment dans un certain nombre de wilayas à forte densité de population comme Alger, Constantine et Oran ». Ajoutant que « le nombre de cas ne représente pas la réalité ». Il n'est pas le seul à avoir déclenché l'alerte, puisque récemment, d'autres spécialistes, à Constantine et ailleurs, ont averti sur la situation, en l'absence de mesures plus sérieuses, pour ralentir, à la limite, la propagation du « virus ». Pour ces spécialistes, les solutions sont urgentes « telles que la nécessité de revenir aux mesures de prévention » qui ne sont, malheureusement, plus respectées dans les rues, les marchés et les magasins. Concernant les nouveaux variants du virus, les spécialistes avertissent que les symptômes classiques du virus ont complètement changé avec l'apparition d'autres symptômes. Mais il est certain, pensent–ils, que les variants britannique et indien sont entrés dans notre pays, d'où le système de la quarantaine pour les personnes suspectes, qui a déjà donné ses fruits. La principale cause de la survenue de la 3e vague reste, pour ainsi dire, le relâchement inexpliqué de la population en matière de respect des gestes barrières et la multiplication des foyers de contamination avec la tenue de nombreux rassemblements à haut risque. Mariages surtout. D'ailleurs, plusieurs cas contaminés, ont contracté le virus lors des fêtes de mariage. Constantine, comme nous l'avons déjà rapporté dans nos précédentes éditions, est l'une des plus touchées après Alger. Les derniers chiffres font vraiment peur. 1350 cas recensés sur le territoire et on croit savoir qu'il y a plus de 300 cas à Constantine. De quoi prendre des mesures sévères. Notamment contre ces jeunes qui passent la nuit ensemble sans respect de l'heure du confinement, ni protection et ajoutent à leur bêtise, les désagréments qui portent préjudice à la tranquillité des citoyens avec des cris et des hurlements, insultes jusqu'aux premières heures de la matinée, sans être inquiétés, les sachant, aussi, des habitués aux psychotropes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.