Real Madrid: Benzema savoure sa bonne forme    Un membre du PNC appréhendé par les services de sécurité de l'aéroport de Paris Orly    Niger - Algérie décalé au 12 octobre    Le grand gaspillage    Les islamistes marocains doutent de la régularité du scrutin    Incursion de près de 50 colons israéliens dans la mosquée d'El-Aqsa    Libération de 10 élèves enlevés en juillet dernier    Le procès en appel reporté au 10 octobre prochain    Un hommage a minima    Le MJS fixe un ultimatum au 30 septembre    L'aventure africaine débutera au Maroc    Trois morts et trois blessés sur la route    Mise en échec d'une tentative d'émigration clandestine    La saignée continue    Ouramdane Ahitous, le dernier forgeron d'Ihitoussen    La stèle du colonel Ali Mellah inaugurée à M'kira    Tayeb Thaâlibi inhumé au cimetière de Garidi à Alger    Reprise aujourd'hui avec Aït Djoudi    Delort et Boudaoui buteurs    Paris accuse, Washington et Canberra justifient    11 500 quintaux de lentilles et pois chiches pour lutter contre la spéculation    L'ANIE ignore les réserves des partis    Prise en charge psychologique des élèves    Vers une augmentation des tarifs    Prime de scolarité pour 61 000 élèves    Noureddine Bedoui inculpé    «L'économie nationale est dans une situation de précarité»    Trois joueurs de l'effectif de la saison écoulée retenus    Deux nouveautés chez Barzakh    Les dates officiellement fixées    Dos au mur    Des revendications en suspens: Les paramédicaux n'écartent pas le recours à la grève    Bouteflika et compassion religieuse    Mémoire indissociable    Benabderrahmane chez les sénateurs    Le remède miracle    Dites-le droit!    Le FFS est un rempart pour la patrie    «Une figure majeure de l'Algérie contemporaine»    L'épineux problème de Béjaïa    La campagne des locales sera virtuelle    L'hommage de Ramtane Lamamra    Nouvelles manifestations contre le pass sanitaire    Lamamra participe à la 76e session    Une forte baisse enregistrée    «Se battre pour défendre le film qu'on aime!»    Un concours de l'UE ouvert aux journalistes et aux artistes    Un écrivain pluriel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



En finir avec les «gamineries»!
Publié dans L'Expression le 28 - 07 - 2021

«Le jeu malfaisant institué inintentionnellement souvent par certains avocats, en mal de paix, avec des fonctionnaires qui ont, peut-être, tardé au niveau d'importantes structures de la chancellerie, commence à bien faire!»
Cette dure exclamation d'un vieux membre du bâtonnat de Sétif, est, à elle seule, la parfaite illustration d'un tableau noir de la situation qui prévaut entre les «robes noires», toutes les «robes noires»!
Il est vrai que le seul endroit où la vraie démocratie peut s'exercer à tout moment, en tout lieu, et surtout en toutes circonstances quand le droit de la défense est bafouillé, pour ne pas écrire, sans la moindre crainte, «piétiné», reste le bâtonnat!
Evidemment, lorsque la loi est touchée, troublée, écorchée ou simplement abusée, c'est en premier lieu à l'avocat d'intervenir pour mettre le holà, à cette fâcheuse et malheureuse noire et nuisible, situation.
Durant les 20 ans de «réforme de la justice», nous avons relevé une nette amélioration de la situation matérielle de la justice, mais une grande régression en matière de «respect de l'Autre», et l'Autre, c'est «l'homme en noir», pas... l'arbitre de football, mais l'avocat, quoique la situation est exactement la même!
Alors, n'est-il pas temps pour toute la famille des «robes noires», de se réunir durant ces grosses chaleurs, en ces méchants temps de pandémie, qui a accéléré son emprise sur les peuples de la planète, pour mettre fin à ces «gênantes et agaçantes gamineries», pour reprendre l'expression d'un grand avocat, qui a vu passer des générations entières de magistrats et d'avocats, partis souvent, sur la plante des pieds, sans s'excuser le moins du monde, d'avoir planté des «pylones-à-épines-métalliques électriques» qui parasitent les relations chancellerie-barreaux, à chaque tentative d'une entière et totale réconciliation définitive! C'est pourquoi le dernier incident, qui n'en a pas été un, à savoir l'histoire malheureuse de l'auto immobilisée au niveau du parking du tribunal de Dar El Beïda (cour d'Alger), a été finalement un ridicule motif qui a mobilisé les énergies du bâtonnat national et du ministère de la Justice!
«C'était là, une stupide gaminerie, vite oubliée par les responsables qui avaient autre chose de plus sérieux à faire!»,
a dit, sur un ton désolé, Me Mouloud Aboubakeur, avocat au bareau d'Alger et enseignant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.