Chute de pluies : Plusieurs routes bloquées    Bab El Oued et la Casbah : Les articles scolaires inondent les marchés    La Fédération des consommateurs tire la sonnette d'alarme    Un steward d'Air Algérie arrêté à Paris    Wagner brouille les cartes au Mali    L'opposition crie à la fraude    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    Niger-Algérie décalé au 12 octobre    Pochettino : "C'est ma décision..."    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    En quête d'une stratégie industrielle    Le casse-tête de la surcharge scolaire    La rentrée scolaire s'annonce perturbée à Boumerdès    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    L'ambitieux programme de Sonatrach    Annulation des pénalités de retard au profit de milliers d'employeurs    Iarichène trace sa feuille de route    Confiance renouvelée au coach Zaoui    Des partis dénoncent des conditions «surréalistes»    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    50 ans après, un volcan entre en éruption    Le système de santé «risque de s'effondrer», avertit l'OMS    L'enquête étendue à 30 wilayas touchées, 71 suspects arrêtés    Tentative d'émigration clandestine avortée à Oulhaça    Hausse de nouveaux projets d'investissement malgré la pandémie de Covid-19    L'ultime étape, le Sénat    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Une indispensable catharsis    CS Constantine: Des objectifs revus à la hausse    Coopérative «El Mouloud» Canastel: Découverte d'un corps sans vie    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    Chanegriha loue la cohésion    La grande inconnue    El Watan au coeur d'une polémique    Le ministre exige la réduction des délais    Jeunesse, tourisme et télécommunications au menu    Deux militaires morts dans la collision de deux hélicoptères    Les premiers effets de l'instabilité apparaissent    Aït Djoudi revient à de meilleurs sentiments    Lamamra sur son terrain à New York    L'ombre du maréchal Haftar    Cycle de films espagnols    Le second appel de l'institut Français    «Le Cri» de Samir Toumi traduit en italien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



On vaccine les zones d'ombre
Constantine
Publié dans L'Expression le 02 - 08 - 2021

Initiée par la Dass, la campagne de sensibilisation pour la vaccination contre la Covid-19 a touché plus de 65% de zones d'ombre à ce jour. Il s'agit d'un programme d'envergure d'une caravane mobile devant toucher toute zone retirée de la wilaya de Constantine, qui a débuté il y a 15 jours. Ces actions de sensibilisation interviennent 10 jours avant la campagne de vaccination lancée par la Protection civile, qui a touché également des endroits reculés en plus de la nouvelle ville Ali Mendjeli.
Le lancement de la caravane par la Dass est d'une extrême importance en cette conjoncture où le pays connaît un pic de contamination. Ainsi, on croit savoir qu'au moins 115 sur 200 zones d'ombre ont été ciblées. Il s'agit des zones d'ombre d'El Djebass et de Taferent sur les hauteurs de la forêt de djebel Ouahch et de la localité rurale Djamaâ Tarcha, à proximité de l'agglomération d'El Meridj, l'une des zones forestières relevant de la commune d'El Khroub (sud-ouest de Constantine). S'ajoutent à ces zones, les mechtas de Sekraniya, d'Ouled Djellal et d'Ouled Mebarek dans la commune d'Aïn Abid, les villages d'El Hambeli et de Beni Yaâgoub dans la commune de Ben Badis ainsi que les zones rurales de Salah Derradji et de Guettar El Aïch (El Khroub). La caravane est encadrée par les cellules de proximité et de solidarité (CPS) relevant de l'agence de développement social (ADS) composées de médecins généralistes, de psychologues, de sociologues et d'assistants sociaux, et inscrite dans le cadre des efforts déployés par le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, en étroite collaboration avec celui de la Santé. L'objectif recherché par cette campagne est avant tout de booster la conscience des citoyens et réduire en même temps les cas de propagation de ce virus, a affirmé une responsable.
«Le programme mis en place, vise également à développer l'information portant sur la nécessité du respect du protocole sanitaire, les gestes barrières et le confinement partiel, décidés par les pouvoirs publics», a-t-elle dit. Selon les chiffes du dernier bilan établi par les services de la DSP, de la wilaya de Constantine, plus de 6.500 cas confirmés de Covid-19, ont été recensés depuis l'apparition de cette pandémie en mars 2020 dont 270 nouveaux cas dénombrés durant les dernières 48 heures. Pour sa part la Protection civile poursuit sa campagne de vaccination.
L'initiative de la Protection civile intervient pour faciliter la vaccination de la population. Des citoyens plus responsables et soucieux n'ont pas hésité à se rendre aux nombreux centres ouverts par la Protection civile pour recevoir leurs premières doses en attendant la seconde.
Rappelons que selon un communiqué de la Protection civile, le nombre de citoyens qui ont répondu à l'appel est appréciable et encourageant dans les zones concernées à ce jour: la commune d'El Khroub, nouvelle ville Ali Mendjeli, la zone de Massinissa, le village
Ben Yakoub, les communes d'Ibn Badis et Salah Darradji.
En fait, l'opération de vaccination est assurée et encadrée par les médecins de la Protection civile.
Par ailleurs et dans le même cadre, la direction de la santé publique avait fait foi d'un communiqué appelant les citoyens à se rendre au niveau des centres de vaccination dans la commune de Constantine en dressant une liste de ces centres au nombre de 25 au moins. Il s'agit de ceux qui sont répartis à travers la ville de Constantine, mais aussi ses communes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.