Serie A : Mourinho essuie sa première défaite avec l'AS Rome    Recensement de 52 sinistrés    Qualifs Mondial 2022 : Les dates pour les matchs face au Niger dévoilées    Arrêt de la publication du rapport Doing Business    Le long chemin de la transition    Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie    L'ex-président Condé "demeurera en Guinée"    Plus de 10 000 migrants campent sous un pont à la frontière    Le RCD explique les raisons de son boycott    "Notre participation n'est nullement un renoncement"    Un seul mot d'ordre : la qualification !    Mahrez à la hauteur de Madjer avec 11 buts    La direction dément un départ précipité d'Aït Djoudi    PSG : Leonardo mécontent des fuites sur le contrat de Messi    2021, année blanche pour l'automobile    Une rentrée difficile pour le CEM Admane-Arezki    Des écoles équipées en énergie solaire    Appel à candidatures jusqu'au 30 septembre    Une disparition dans la discrétion    Sachez que...    FAF-BF : un communiqué, deux versions    Un essai critique sur le discours des médias français    «Les Français quittent volontairement l'Algérie, après 132 ans de vacances...»    El-Bayadh: 21 établissements scolaires raccordés aux réseaux d'électricité et de gaz    Liste des bénéficiaires des logements de la formule à points: Plus de 9.000 recours déposés par les exclus du relogement    Gdyel: 50 logements LPA 2 distribués avant la fin de l'année    Trouble-fête    Une réforme délicate    Le cul-de-sac    Tlemcen: La bataille de Sidi-Brahim revisitée    Le MSP opte pour la participation    De chauds dossiers à traiter    Premières réponses à l'ONU    Attentats à Jalalabad, au moins 2 morts et 19 blessés    Une centaine de dirigeants attendus à New York malgré la pandémie    L'Algérie condamne l'attitude irresponsable du Maroc    Réactions internationales    Des logements et des barrages    Disparition mystérieuse d'une future mariée    Les kidnappeurs d'une fillette arrêtés    Le baril demande à souffler    Les dernières heures au pouvoir    Un diplomate hors normes    164.286 nouveaux inscrits    Une stèle érigée à sa mémoire    Un enregistrement inédit de John Lennon mis aux enchères    Offrez-vous les voitures du dernier Mad Max!    Le GPRA a joué un rôle "décisif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des malades de plus en plus jeunes
La pandémie n'épargne aucune catégorie sociale
Publié dans L'Expression le 04 - 08 - 2021

La Covid-19 s'attaque désormais aux plus jeunes! Le personnel hospitalier signale de plus en plus d'hospitalisations d'enfants. Le mois de juillet, rien qu'à l'hôpital de Bouira 100 cas de coronavirus ont été diagnostiqués chez des enfants et des nourrissons, assure Hakima Abbès, médecin spécialisé en pédiatrie. Elle révèle que même des cas graves ont été signalés chez ces jeunes patients, «notamment ceux présentant des comorbidités ou en surpoids», a précisé la même spécialiste.
Le même constat alarmant a été fait par la direction de la santé de la wilaya d'Oran. Elle a tiré la sonnette d'alarme en indiquant que les établissements sanitaires de l'Oranie connaissent une «vague» de contaminations chez les bambins. «Entre 2 à 4 enfants sont déclarés positifs quotidiennement au niveau de l'Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) en pédiatrie de Haï «El Menzeh» (ex-Canastel)», souligne la DSP. Un enfant de 14 ans est même récemment décédé au service de réanimation à l'EHS de Canastel suite à des complications liées à la contamination au Covid-19, a-t-elle fait savoir. «L'âge des enfants contaminés varie entre 9 mois et 17 ans», indique la même source. La DSP d'Oran fait un constat des plus importants.
Les enfants ne sont pas contaminés au même moment que les autres membres de la famille. «Les signes de la maladie chez ces enfants ont commencé à apparaître une quinzaine de jours après la contamination des adultes vivant sous le même toit», soutient-elle. Le Coronvirus n'épargne donc plus personne. Avec le variant Alpha, les enfants étaient majoritairement des porteurs sains, mais le Delta a changé la donne puisqu'ils sont désormais touchés au même titre que les adultes. D'ailleurs, les médecins travaillant dans les services Covid-19 ont fait état de la baisse significative de la moyenne d'âge des personnes hospitalisées. «Il y a de plus en plus de jeunes de moins de 40 ans admis dans les services. Certains nécessitent même une prise en charge en réanimation», indique le docteur Omar Haouchine, médecin spécialiste travaillant dans un service Coronavirus de la wilaya de Aïn Defla.
«La plupart de ces patients ont une maladie chronique, mais d'autres sont en parfaite santé», assure-t-il, affirmant que certains ont même perdu la vie. Comme cette jeune femme de 24 ans qui est décédée la semaine dernière à l'hôpital Mustapha Pacha d'Alger, alors qu'elle n'avait aucune maladie chronique. Ou encore cette dentiste de 29 ans à l'hôpital de Blida qui est morte, laissant derrière elle un nouveau-né. Des études dans les pays touchés, avant l'Algérie, par le variant Delta, ont montré qu'il entraînait plus de jeunes en soins intensifs.
Les scientifiques justifient ces augmentations de contaminations par le faible taux de vaccination chez les jeunots, mais aussi la grande circulation du virus. «Plus il y a de cas, plus il y aura des jeunes contaminés. Avec la forte contagion du variant Delta, ce nombre est appelé à augmenter», expliquent-ils. D'autres mettent en garde sur les spécificités de ce variant qui pourrait être aussi dangereux pour tous, qu'on soit vieux ou jeune, en bonne santé ou avec des comorbidités. Il n'y a pas pour le moment d'études scientifiques qui étayent cette théorie mais le constat au niveau des hôpitaux fait qu'elle soit de plus en plus crédible. Quoi qu'il en soit, la situation est très inquiétante, voire incertaine pour tous. Il est recommandé de s'isoler des adultes et des enfants au moins de 5 jours en cas de contamination, mais surtout de respecter à tout moment les mesures d'hygiène et de distanciation sociale. Les parents doivent sensibiliser leur progéniture à cet effet. En attendant l'immunité collective qui passe par la...vaccination!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.