CAN 2022 (dames) Victoire historique de l'Algérie face au Soudan (14-0)    le Barça peut oublier Sterling    Affaire Djabelkhir : procès reporté jusqu'à décision de la cour constitutionnelle    Cour d'Alger : le procès en appel d'Abdelghani Hamel reporté au 17 novembre    «Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Le FFS en colère !    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Constantine contredit Medaouar    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    «La concurrence entre Sidi Salah et Doukha sera bénéfique pour l'équipe»    Grande rencontre sur la microentreprise    Branle-bas de combat chez les partis    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    Astuces pour une meilleure visibilité    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Une union truffée de non-dits    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La face «cachée» du «Bâtiment»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



De chauds dossiers à traiter
La direction de la JS Kabylie s'installe progressivement
Publié dans L'Expression le 19 - 09 - 2021


La nouvelle direction de la JS Kabylie prend progressivement place. Après Yazid Yarichène, qui a été confirmé par la décision du tribunal, en tant que président du conseil d'administration, c'est au tour de Nadir Bouzenad d'être installé comme secrétaire général du club. La direction de Cherif Mellal s'éclipse, dit-elle, momentanément pour éviter les dépassements, suite à la décision du procureur de permettre à la nouvelle direction de prendre possession des locaux. De leur côté, les joueurs poursuivent leur stage bloqué à Tikjda sur les hauteurs du Djurdjura, sous la houlette du nouvel entraîneur, Henri Stambouli. Ainsi, devant cette situation, les supporters restent encore au stade de l'observation, tout en refusant de se jeter dans le conflit. Mais la situation ne semble pas partie pour durer, car les comités de supporters laissent entendre déjà que l'avenir du club est plus intéressant que les personnes. En tout état de cause, le terrain reste, sans conteste, le meilleur arbitre. La nouvelle direction devrait montrer des signes probants, quant à ses capacités à surmonter les problèmes financiers du club. Des difficultés financières que Mellal n'a pas pu régler avec des joueurs qui restent encore impayés pour de nombreuses mensualités. La nouvelle direction donnera un gage de son sérieux si, justement, elle parvient à mobiliser les sponsors et les convaincre à mettre la main à la poche, contrairement à la période Mellal, où ils n'ont pas tenu leurs engagements financiers. L'autre point que l'ancienne direction n'a pas su gérer reste incontestablement la communication du club. Durant le passage de Mellal, ce volet a été catastrophiquement mené. L'on a remarqué que ce dernier avait soulevé des vagues à plusieurs reprises, alors qu'il n'était nullement de son rôle de président d'en parler. Mal conseillé en matière de communication, Mellal a su se créer de nombreux ennemis de la manière la plus banale. La communication mal organisée a même fait que Mellal a eu de nombreux litiges avec les supporters. Un échec dont il n'est toutefois pas, il faut le reconnaître, le seul responsable. Sa seule responsabilité se situait dans le choix de l'équipe de communication et de ses conseillers. Dans ce changement, des interrogations se posent aussi quant à l'avenir du staff technique et des nouvelles recrues. C'est à la nouvelle équipe d'apporter les réponses en urgence. Yarichène devra se prononcer avant la fin de l'intervalle estival, sur le maintien ou le changement de Stambouli et des nouvelles recrues qui ont signé avec Mellal. Enfin, dans l'attente de la stabilité, les choses restent encore floues, car l'équipe Mellal tient à rester à la tête du club. Ce dernier avait en effet affirmé qu'il a confiance en la justice pour arracher ses droits et qu'il ne se laissera pas faire. En tout état de cause, la JSK restera, avec Mellal ou Yarichène, un grand club sur le plan national et international, s'accorde-t-on à dire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.