Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Aït Djoudi revient à de meilleurs sentiments
MC Oran
Publié dans L'Expression le 21 - 09 - 2021


Fraîchement installé à la tête de la barre technique du club phare de l'Ouest, le MC Oran, le coach Azzedine Aït Djoudi, ayant précipité son départ en quittant, vendredi, la ville d'Oran en guise de protestation contre les conditions de travail, a fini par revoir sa décision et est revenu à de meilleurs sentiments, en marquant son retour à la maison des Hamraoua, suite à l'appel téléphonique qu'il a eu avec le président du club, Tayeb Mehiaoui. Alors que Aït Djoudi a déploré plein de choses «mal faites», notamment les recrutements à tout-va, Tayeb Mehiaoui n'a pas lâché en faisant preuve de son attachement au coach, à l'entraîneur et ses services, d'où son insistance pour le retour de ce dernier. Amalgame ou rumeurs? Il n' y a jamais de fumée sans feu! Le départ du coach a, en un laps de temps, dominé les débats locaux, notamment chez les supporters de ce club fanion de l'Oranie, le MC Oran. Cette citadelle est pour ainsi dire secouée par cette folle information qui a, en un laps temps, fait le tour de toute l'Algérie, y compris à Oran. Azzedine Aït Djoudi a précipité son départ en quittant, vendredi, la ville d'Oran», a-t-on relayé un peu partout dans la cité, sans pour autant juger utile d'avancer une quelconque explication à cette «fausse route». La direction du MC Oran, sortant de son silence, n'a pas tardé à répondre, démentant le départ de son nouvel entraîneur Azzedine Aït Djoudi. La même source a souligné que «le technicien a quitté précipitamment Oran pour des raisons personnelles. Et d'assurer que «le même entraîneur est attendu dans les prochaines heures pour lancer les préparatifs de la nouvelle saison 2021-2022». La direction du club oranais a, toutefois, révélé qu'un «certain retard est enregistré dans le début de la préparation d'intersaison, un état de fait déploré par Aït Djoudi. «Mais pas au point de le pousser à renoncer à son engagement avec le club», ajoute cette dernière. Si la direction du club assure et rassure en démentant le départ du coach Azzedine Aït Djoudi, des proches de ce dernier avancent tout le contraire en soulignant que «l'entraîneur a été déçu en dirigeant sa première séance d'entraînement, jeudi dernier». Les mêmes sources ajoutent que «le coach sitôt arrivé sur les lieux, s'est rendu compte que les conditions d'une reprise sereine du travail n'étaient pas encore réunies». En plus de cette défaillance, les recrutements opérés par la direction du club n'auraient pas été du goût de l'entraîneur. «Plusieurs joueurs ont été recrutés sans avoir eu l'aval de l'entraîneur Aït Djoudi», a-t-on déploré, expliquant que «le MCO a connu, cette année, une situation particulière marquée par un départ massif de plusieurs de ses joueurs». Pas moins de 17 joueurs ont claqué la porte, d'autres ont été libérés après avoir saisi la Chambre nationale de résolution des litiges, en raison de plusieurs salaires impayés. Pour pallier cette situation, le président du club, Tayeb Mehiaoui, a jugé utile de procéder aux recrutements de plusieurs éléments, parmi lesquels certains n'ont pas été du goût du coach, ce dernier n'ayant pas dissimulé sa volonté, quant à remettre les pendules à l'heure avant de vaquer à sa tâche pour entamer sa mission.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.