Ancelotti : "le Barça-Real Madrid a toujours existé et existera toujours"    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'article 184 du code électoral largement contesté    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    Le jeu malsain de Riyad    Sarkozy au TPI, ça tarde    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Défis et espoir    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    Washington lâche Rabat    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le pari de la sécurité sanitaire
Journée mondiale du pharmacien
Publié dans L'Expression le 26 - 09 - 2021


Les évènements d'actualité et les crises se succèdent sur les plans social, économique et sanitaire, mettant chaque fois en évidence l'importance du rôle que joue, ou doit jouer, le pharmacien dans la valorisation et la performance des services et prestations de santé offerts aux citoyens. Avec la crise actuelle de la Covid-19, le lien étroit entre le concept de « sécurité sanitaire » et le pharmacien se confirme. En effet, la sécurité sanitaire d'aujourd'hui est la capacité d'atteindre l'autosuffisance en médicaments et en dispositifs médicaux. C'est aussi la capacité de fournir des services de santé de proximité, celle de gérer les ressources et les équipements hospitaliers, de dépistage et de l'analyse médicale et c'est, enfin, pouvoir rechercher et développer des protocoles thérapeutiques et des vaccins… qui sont autant de fonctions pharmaceutiques par excellence.C'est par cette introduction, explicite à plusieurs titres, que l'Anpha (Association nationale des pharmaciens algériens) souligne, dans un communiqué, émis à l'occasion de cette commémmoration, « le pari le plus efficace pour une sécurité santitaire et pour la création des alternatives économiques ». L'Anpha estime, dans son communiqué, que la création d'alternatives économiques est « liée au développement des industries pharmaceutique, des équipements médicaux, chimiques, de la biotechnologie et au développement des services de numérisation de la santé. Cinq concepts édifiants sont ainsi énumérés par l'Anpha qui les qualifie des « plus importants pour promouvoir ces métiers et le statut social du pharmacien ». Il s'agit d'une « carte sanitaire moderne, d'une formation univesitaire specialisée, d'un serrvice pharmaceutique hospitalier moderne, d'établissements pharmaceutiques professionnels et modernes ainsi qu'un entrepreneuriat innovant. La création d'alternatives économiques, à la lumière de la crise actuelle, est liée au développement d'industries alternatives, comme les industries pharmaceutiques, celle des équipements médicaux, l'industrie chimique, la biotechnologie et le développement des services de numérisation de la santé, ainsi que l'économie de la santé également, qui sont des fonctions pharmaceutiques lesquelles nécessitent de l'encouragement et de la valorisation. Depuis sa création, l'Anpha a été en première ligne dans la promotion de ces concepts, qui ont été à la base du point de départ de tous ses projets, propositions et visions d'avenir.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.