Relance industrielle: un pas vers le redressement des processus erronés    Abbas se dit optimiste de l'organisation du prochain Sommet arabe à Alger    Mobiliser tous les organismes de l'Etat pour accompagner les opérateurs-exportateurs    JM Oran-2022 : Des instructions pour créer une instance de suivi des préparatifs    Algérie-Egypte : Un autre match, une autre histoire    Real : Casemiro compte sur Jovic pour faire oublier l'absence de Benzema    Elections de la LFP : Medouar évasif sur un deuxième mandat    Les nouvelles technologies contribueront à la généralisation de l'utilisation de la langue arabe    La Touiza, entre héritage et pratique    «Je me suis mordue la langue» de Nina Khada primé    Goudjil reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Le Premier ministre reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Affaire Condor : 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi et acquittement en faveur des cadres Mobilis    Le Barça va faire une nouvelle offre à Dembélé    Présentation de chauffe-eau-solaires locaux mardi à Bousmail    Affaire Groupe Condor: 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi    Le CNDPI publie une revue spéciale élections locales    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    L'APW dans l'escarcelle du FLN    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Lancement de la vaccination à domicile    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Les graves accusations de Baâdji    Le défi de la qualité    Le dernier vol du colibri !    ASM Oran : El Djemîa en route vers le purgatoire !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Le FFS fait son bilan    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Le voleur des 32 kg de cuivre arrêté en flagrant délit    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    La vie d'errance de Si Mohand ou Mhand    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les services se mettent à la page
Création d'une banque à l'exportation
Publié dans L'Expression le 17 - 10 - 2021

Le secteur des exportations des services fait sa mue. Le cadre dans lequel il évolue doit répondre aux standards internationaux en matière de réglementation des conditions dans lesquelles s'effectuent les opérations financières notamment. Les textes les codifiant doivent être absolument dépoussiérés. Il faut rappeler que le président de l'Association nationale des exportateurs algériens avait tiré la sonnette d'alarme à ce propos et mis en exergue les lenteurs bureaucratiques. «Le 28 avril dernier, la Banque d'Algérie a annoncé, par communiqué, de bonnes nouvelles sur la rétrocession des devises pour les exportateurs. Mais jusqu'à aujourd'hui, rien n'a été appliqué et c'est une première», avait déclaré, le 15 juin 2021, sur les ondes de la Chaîne 3, Ali Bey Nasri, soulignant que d'habitude, il faut au maximum 10 jours pour appliquer les notes de la Banque d'Algérie. C'est donc pour répondre à ce type de carence que s'est tenue la journée d'étude organisée dans le cadre des «Portes ouvertes sur l'exportation des services», clôturée le 13 octobre. Une rencontre qui s'est soldée par une annonce phare: la création d'une banque algérienne spécialisée dans l'exportation devant faciliter les opérations bancaires et améliorer la qualité des services.
Quelles sont les autres recommandations? La mise sur pied d'un cadre réglementaire déterminant les conditions et les procédures relatives à l'exportation des services, notant la nécessité d'expliquer les modalités de recouvrement des recettes issues des exportations des services, et la révision du dernier règlement de la Banque d'Algérie (BA) relatif au transfert de devises destinées à l'investissement à l'étranger, en vue de faciliter la création de filiales à l'étranger et de bureaux de liaison ont été proposées par les participants aux ateliers de cette journée d'étude, indique-t-on. Il a été aussi question de la révision de l'ordonnance 03-04 du 19 juillet 2003, relative aux règles générales applicables aux opérations d'importation et d'exportation de marchandises, les participants ayant préconisé l'intégration des règles générales relatives aux opérations d'importation et d'exportation de services. La nécessité de moderniser les réglementations et les instructions bancaires nationales de manière à répondre aux exigences du commerce international moderne dans le domaine des services, et à l'impératif de compétitivité sur les marchés internationaux a été mise en exergue. Il est à noter, par ailleurs, que la diplomatie économique s'est invitée à ce rendez-vous.
Les intervenants ont préconisé de doter les services du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, d'informations sur les produits et services fournis par les entreprises algériennes, en vue de faciliter, à nos représentations diplomatiques, la promotion du produit algérien, fait-on savoir. Il faut rappeler, qu'à ce sujet, près de 35 conseillers économiques relevant du ministère des Affaires étrangères devaient être affectés au niveau des consulats, au cours du mois de juillet dernier et ce, dans le cadre de la nouvelle stratégie de l'Etat, visant à soutenir et encourager les exportations afin de consolider l'économie nationale. Leur mission consiste à rapprocher les marchés étrangers des exportateurs algériens et faire connaître davantage les produits algériens sur le marché international, mais aussi être à l'écoute des préoccupations des exportateurs, leur fournir des informations relatives aux marchés extérieurs, notamment la manière de s'y introduire et oeuvrer à atténuer les entraves rencontrées. L'utilisation des TIC dans la réservation et le paiement à distance a été recommandée pour le tourisme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.