JM Oran-2022 : Des instructions pour créer une instance de suivi des préparatifs    Industrie: créer de nouvelles spécialités pour répondre aux besoins du secteur    Mobiliser tous les organismes de l'Etat pour accompagner les opérateurs-exportateurs    Tebboune: L'Algérie compte abriter une Conférence unificatrice des factions palestiniennes    Algérie-Egypte : Un autre match, une autre histoire    Real : Casemiro compte sur Jovic pour faire oublier l'absence de Benzema    Elections de la LFP : Medouar évasif sur un deuxième mandat    Les nouvelles technologies contribueront à la généralisation de l'utilisation de la langue arabe    La Touiza, entre héritage et pratique    «Je me suis mordue la langue» de Nina Khada primé    Goudjil reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Le Premier ministre reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Affaire Condor : 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi et acquittement en faveur des cadres Mobilis    Le Barça va faire une nouvelle offre à Dembélé    Présentation de chauffe-eau-solaires locaux mardi à Bousmail    Affaire Groupe Condor: 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi    Le CNDPI publie une revue spéciale élections locales    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    L'APW dans l'escarcelle du FLN    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Lancement de la vaccination à domicile    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Les graves accusations de Baâdji    Le défi de la qualité    Le dernier vol du colibri !    ASM Oran : El Djemîa en route vers le purgatoire !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Le FFS fait son bilan    Augmentation pénalisante des prix    Le voleur des 32 kg de cuivre arrêté en flagrant délit    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    «2022 sera l'année de la performance industrielle»    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    La vie d'errance de Si Mohand ou Mhand    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire
Sahara occidental
Publié dans L'Expression le 18 - 10 - 2021


Le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a appelé samedi le Conseil de sécurité de l'ONU à préciser la mission du nouvel émissaire des Nations unies pour le conflit au Sahara occidental, et à fournir des garanties pour la tenue d'un référendum d'autodétermination. Nommé le 7 octobre par le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, l'Italo-Suédois Staffan de Mistura, 74 ans, prendra ses fonctions comme nouvel émissaire de l'ONU pour ce conflit à partir du 1er novembre, alors que le poste était resté vacant pendant deux ans, suite à la démission de l'ancien président allemand Horst Kohler, las des manoeuvres et des blocages déployés par le Royaume marocain. La question du Sahara occidental, ex-colonie espagnole considérée comme un «territoire non autonome» en attente de décolonisation par l'ONU, en l'absence d'un règlement définitif, oppose depuis des décennies le Royaume du Maroc au Front Polisario, soutenu par l'Algérie. Rabat, qui contrôle près de 80% de ce vaste territoire désertique au riche sous-sol et bordant des eaux poissonneuses, «propose» un plan d'autonomie sous sa prétendue «souveraineté». Le Polisario réclame le référendum d'autodétermination sous l'égide de l'ONU qui avait été prévu lors de la signature d'un cessez-le feu avec le Royaume marocain qui en avait clairement accepté la tenue.»Notre principal objectif est de mettre fin à la colonisation et non pas la nomination d'un nouvel émissaire onusien», a affirmé M. Ghali lors d'une conférence de presse dans un camp de réfugiés sahraouis à Tindouf, dans l'ouest de l'Algérie. Le président de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), membre fondateur de l'Union africaine, a également appelé le Conseil de sécurité notamment à «préciser la mission de son émissaire», «fixer un calendrier pour la mise en oeuvre du référendum (...) et fournir de fortes garanties» pour sa tenue, selon ses déclarations transmises par le Polisario. «En 30 ans de présence onusienne dans le Sahara occidental, tous les émissaires ont connu l'échec et ont démissionné», a-t-il déploré, soulignant la nécessité «d'exécuter la mission de la Minurso», la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental, également chargée du contrôle de la cessation des hostilités dans la région. C'est la première fois que M. Ghali apparaît en public depuis son hospitalisation en Espagne où il avait été soigné d'une forme grave du Covid-19 en avril. Le chef du Polisario était arrivé en Espagne dans le plus grand secret à bord d'un avion médicalisé de la présidence algérienne et muni d'un «passeport diplomatique», selon le quotidien El Pais, ce qui avait provoqué une crise diplomatique majeure entre l'Espagne et le Makhzen.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.