Une nouvelle génération des démocrates    «Le parti a atteint amplement ses objectifs»    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    La rupture?    Des blocages partout    «C'est criminel!»    Ramtane Lamamra : «Le séminaire a donné une vision claire de l'avenir»    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Les votes les plus curieux    Hazard de retour en Belgique?    Kjaer absent au moins 6 mois    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    L'Epic mis aux oubliettes    Le coup de maître de la Bmpj    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Hommage aux maîtres artisans disparus    Les mises en garde de Tebboune    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Benbouzid se prononce    7 décès et 185 nouveaux cas en 24 heures    Le Président palestinien aujourd'hui à Alger    Une qualification et des interrogations    L'alliance militaire entre le Maroc et Israël est "malsaine"    Une vision claire de l'avenir    «La bureaucratie est devenue un ennemi juré de la Nation»    Le CNDH appelle à la révision de la loi    L'ancien journaliste du Quotidien El-Moudjahid Rachid Semad n'est plus    Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Renouveau industriel, l'appétit grandissant de l'Algérie    Maroc : Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Plusieurs routes coupées dans certaines wilayas du pays    Du 24 au 31 mars 2022    Plaidoirie pour le tourisme saharien    Coupe arabe Fifa-2021 (Gr D/2e j): l'Algérie et l'Egypte passent en quarts    Coupe de la CAF (2e tour prélim./additionnel): JS Saoura-Heart Of Aok (Ghana) se jouera sans public    Tenue dimanche d'une réunion du Conseil des ministres    Huit délégués du médiateur de la République remerciés    Un autre procès attend Mira Moknache à Akbou    FLN-RND, la guerre de tranchées    Le Festival national de la poésie melhoun revient à Mostaganem    Cherfa exclut tout retour à ce système    Le quota de l'Algérie passera à 972 000 b/j    Les Canaris toujours en confinement à Zéralda    Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome    Dans une conjoncture particulière: Mahmoud Abbas demain à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lamamra - Le Drian: un duel à distance
Réunion ministérielle UA-UE à Kigali
Publié dans L'Expression le 27 - 10 - 2021


Les travaux de la 2e Réunion ministérielle Union africaine- Union européenne (UA-UE) ont débuté, avant-hier matin, à Kigali, la capitale rwandaise et les regards particulièrement braqués sur deux personnalités: le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra et son homologue français, Jean-Yves Le Drian. Se sont-ils rencontrés loin des projecteurs médiatiques? Si rien n'a filtré dans ce sens, les deux chefs de diplomaties respectives se sont en revanche livré un duel à distance eux, dont les relations entre les deux pays sont au creux de la vague, depuis plusieurs semaines. «L'Algérie ne pratique pas la diplomatie du haut-parleur, travaille dans le calme, exploite les canaux diplomatiques ouverts et enregistre ses positions en toute transparence et en toute clarté, lorsqu'il s'agit de questions touchant à sa souveraineté nationale et à ses intérêts suprêmes», a déclaré Lamamra, à la chaîne de télévision russe RT, rappelant que c'est la France qui a ouvert les hostilités ayant engendré cette crise après «des déclarations incompréhensibles et inacceptables faites en haut lieu» en France «sans qu'un contexte raisonnable les justifie». Intervenant aux travaux de cette réunion ministérielle Lamamra a mis en avant la stratégie de l'Algérie fondée sur des liens «indissociables de sécurité, de paix et de développement». Le ministre des Affaires étrangères a souligné que le partenariat entre les deux partenaires «doit émaner de la conviction de la sécurité commune, les deux parties devant assumer pleinement et de manière équitable leurs responsabilités, individuelle et collective». Il n'est donc plus question d'un tutorat ou de rapport dominant-dominé, comme cela a toujours été le cas. L'Afrique «est ouverte à tous les partenariats auxquels elle a été invitée et préservant ses intérêts», a-t-il poursuivi, appelant les pays de l'UE «à valoriser la diversité des partenariats de l'Afrique avec les autres pays du monde, et à les considérer comme un phénomène naturel et positif». Pour Lamamra, l'Afrique aspire à travers ce partenariat «réaliser des résultats qualitatifs et quantitatifs pour atteindre le degré de perfection escompté», à commencer par dépasser le cadre commercial «prédominant dans la relation de partenariat UA-UE». S'agissant du dossier de la migration, le chef de la diplomatie a insisté que ce dossier crucial nécessite «une approche globale et à long terme». Il ajoute à ce propos qu'il faut traiter les causes profondes du phénomène insistant sur l'impératif du «respect du droit international pour protéger les migrants et les membres de leurs familles». À cet égard, «il est nécessaire de promouvoir une vision commune pragmatique pour traiter la question de la migration, inspirée des principes de solidarité, de coopération et de tolérance, au lieu de l'approche des politiques de sécurité et de diabolisation de la migration, qui se propage souvent dans le contexte de calculs politiques et électoraux», a conclu Lamamra.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.