Un premier bilan fait 26 morts    Fin de mission pour les administrateurs    Afrique nous voilà!    La recherche scientifique est la seule voie    «Le bien-être individuel est lié à l'action collective»    Incorrigible Makhzen!    «Il reproduit les pratiques des groupes terroristes»    La presse marocaine prend le relais    Algérie-Brésil en France?    Lagraâ veut partir    Deux nouvelles médailles en judo    La justice rouvre de nombreux dossiers    Le Maroc c'est toujours... kif-kif    «Il faut revoir la gestion des ports de pêche»    «Raïssouni se trompe de cible»    Demain, l'ascension d'Azrou N'Thor    «Décoloniser la préhistoire algérienne»    Vingt-six foyers d'incendies enregistrés à travers neuf wilayas du pays    Tiaret: réalisation prochaine de deux stations pour améliorer les prestations en matière d'électricité    Tebboune présente ses condoléances    L'Algérie a joué un rôle pionnier dans l'appui aux mouvements de libération dans plusieurs pays africains (Djoudi)    Soixantenaire de l'Indépendance: une cérémonie littéraire au Palais de la Culture à l'occasion de la Journée nationale de la poésie    Congrès de la Soummam (Bejaia), un moment décisif sur le chemin de la victoire    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Kick-boxing : l'Algérie décroche trois médailles de bronze    La commission de la fatwa du ministère des Affaires religieuses condamne les propos provocateurs de Raïssouni contre l'Algérie    Décès du caricaturiste Benaouda Taouche    Envoi d'aides humanitaires au Sénégal suite aux inondations dans ce pays    Voile / Championnat de Tunisie : l'Algérie présente avec treize athlètes    Karaté / Jeux de la solidarité islamique : l'Algérie en bronze par équipes dames    Quatre éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Ronaldo fait une promesse pour dans quelques semaines    Clôture du 11e Festival culturel chaâbi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Comme une pilule de suicide !    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    15 pays y prennent part    Le ministère la culture la célèbre en août    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La présidence de la République réagit dans un communiqué
Publié dans L'Expression le 04 - 11 - 2021

L'information a fait le tour des réseaux sociaux. Il était difficile d'y croire. Mais ce qu'on pensait être une autre fake news s'est révélé exact, après la confirmation apportée, hier, par un communiqué de la présidence de la République. C'est ainsi que les trois ressortissants algériens ont bel et bien été assassinés. Leur convoi de trois camions a été ciblé par une attaque délibérée avec l'intention assumée de faire des victimes innocentes. Le communiqué a explicitement évoqué un «bombardement barbare» et précisé que les trois Algériens se rendaient à Nouakchott, capitale de la Mauritanie, en partance de Ouargla.
Notant que cette attaque s'était produite, «le 1er novembre 2021, alors que le peuple algérien célèbre dans la joie et la sérénité le 67e anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution de Libération nationale», la présidence de la République, a affirmé dans le même communiqué que «les trois ressortissants algériens (...) faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla, dans un mouvement naturel d'échanges commerciaux entre les peuples de la région». C'est dire que le convoi ne montrait aucun signe d'hostilité d'aucune sorte et participait d'un mouvement habituel que connaît la région. Cette agression meurtrière ne saurait donc être assimilée à un accident ou quelques autres faits involontaires. Bien au contraire, la présidence de la République révèle que plusieurs facteurs désignent les forces d'occupation marocaines au Sahara occidental comme «ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat». Cette révélation est d'autant plus cruciale qu'Alger ne s'est pas précipité à désigner un coupable.
Les autorités du pays se sont donné le temps de la vérification pour reproduire la stricte vérité des faits. Ces mêmes autorités ne s'arrêtent pas aux premières conclusions, puisqu'elles «ont aussitôt pris les dispositions nécessaires pour enquêter sur cet acte ignoble en vue d'élucider les circonstances qui l'ont entouré», rapporte le communiqué. D'ores et déjà, il a été admis que le bombardement a été commis «avec un armement sophistiqué». Le communiqué n'apporte aucune précision de la nature de cette arme, mais l'on sait que le Maroc a déjà utilisé des drones de fabrication israélienne contre les forces de la République sahraouie.
Pour la présidence de la République cette action criminelle est une «nouvelle manifestation d'agressivité brutale qui est caractéristique d'une politique connue d'expansion territoriale et de terreur». Le même communiqué soutient que «les trois victimes innocentes de cet acte de terrorisme d'Etat rejoignent, en ce glorieux jour du 1er Novembre, les Martyrs de la Libération nationale qui font de l'Algérie Nouvelle la citadelle des valeurs et des principes de son Histoire éternelle». Et d'affirmer: «Leur assassinat ne restera pas impuni.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.