Le taux de chômage inférieur à celui de l'avant-pandémie    Le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    L'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors va investir 23 mds EUR dans l'électrification sur 5 ans    La Chine émet une alerte jaune aux tempêtes de neige    Everton : Les supporters demande le départ de Pereira avant même son arrivée    CAN 2021 : Le programme complet des quarts de finale    Raymond Domenech et Estelle Denis séparés après 18 ans de vie commune    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Jungle/Pub sur Internet ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Complots et trahisons autour du football africain    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Une catastrophe environnementale et sanitaire évitée à Oran Est: L'APC d'Oran a décidé de porter plainte contre X    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    La Sadeg améliore sa desserte    Les exportations en hausse    Les Groupes parlementaires fustigent l'Anie    JSK - Royal Léopards reporté?    Messi penserait à un retour au Barça    Brèves Omnisports    Les preuves du complot    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    La rentrée reportée?    Pénurie de... soldats!    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Les APC sans majorité absolue débloquées    Lotfi Benbahmed rassure    Fermeture des espaces culturels    1ère édition en mai prochain    L'illusion d'un eldorado européen    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine dans les secteurs de Mahbès et d'El bekkari    La ministre de la Culture présente à l'ouverture de la Foire internationale du livre du Caire    Le "sommet" algéro-égyptien du Caire fait la "Une" des médias égyptiens    Bouslimani appelle la presse nationale à redoubler d'efforts pour faire avorter les projets visant l'Algérie    Accidents de la route: 10 morts et 298 blessés en une semaine en zones urbaines    Les avocats mettent fin à leur grève    14 candidats en lice pour un siège de sénateur    Le ministère des Affaires étrangères cible d'une cyberattaque    Le militant Yanis Adjlia écope de 6 mois de prison ferme    le procès de l'affaire du groupe agroalimentaire "Benamor" reporté au 2 février prochain    Témoignage d'un combattant de l'ALN en Wilaya III (Kabylie) 1956-1962    Sport et musique !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Au gré des trahisons
Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien
Publié dans L'Expression le 30 - 11 - 2021

Jamais une journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien en lutte pour sa dinité et son droit à un Etat avec El-Qods comme capitale n'aura été aussi marquée par la dimension funeste d'une trahison ouvertement assumée par plusieurs Etats arabes, faisant fi de leur peuple et prêts à toutes les compromissions avec les Etats-Unis depuis que l'ancien président Donald Trump a imposé des accords dits d'Abraham mais dont l'unique portée consiste à consacrer la normalisation avec l'entité sioniste. Celle-ci y a trouvé d'abord une consécration de sa politique expansionniste dans les territoires palestiniens occupés puis, au lendemain des visites des ministres des AE et de la Défense de l'Etat hébreu, une base stratégique et militaire inespérée qui lui permet d'agir à partir du royaume du Maroc, devenue sa nouvelle plaque tournante en Afrique.
C'est dans un contexte d'intensification sans précédent de la colonisation sioniste qui n'épargne plus aucun recoin de la Cisjordanie et d'El Qods illégalement occupés que s'est déroulée, hier, la journée internationale de solidarité tandis que le processus de paix demeure enlisé au profit des appétits sionistes qui avalent des pans entiers des terres et des villes palestiniennes, sous le regard indifférent, voire complice, des signataires de la honteuse normalisation avec Israël, plus arrogant et plus agressif que jamais. Retenue par l'Assemblée générale de l'ONU, en 1977, en date du 29 novembre, la célébration de la «Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien» trouve, depuis quelque temps, plus d'écho et de mobilisation sincère dans les pays comme la France, la Grande-Bretagne et même...les Etats-Unis que dans la plupart des pays arabes où le soutien à la cause sacrée est devenu presque gênant, au point qu'on lui préfère un silence sépulcral.
Alors que les conditions dans lesquelles se débat le peuple palestinien frère sont de plus en plus détériorées, et que les tentacules de l'hydre sioniste se répandent de jour en jour à travers le dédale des quartiers d'El Qods et des champs de la Cisjordanie occupés, les Palestiniens en sont réduits au désespoir, n'eusse été la résolution du 29 novembre 1947 de l'AG de l'ONU qui leur concède le droit à un Etat arabe aux côtés d'un Etat juif dont on n'avait pas prévu, semble-t-il les convoitises féroces et permanente. En témoignent les innombrables agressions militaires qui ont tué par milliers les hommes, les femmes et les enfants de la terre palestinienne dépecée et accaparée par des colonies que tous les gouvernements sionistes qui se sont succédés depuis cette date ont planifiées, encouragées et soutenues, au mépris affiché de toutes les résolutions et de toutes les condamnations de la communauté internationale.
En bafouant l'initiative de paix arabe, proposée l'Arabie saoudite et portée par la Ligue arabe, les Emirats arabes unis, le Bahreïn, le Soudan et le Maroc ont, non seulement, commis une trahison honteuse de la cause palestinienne dont le roi Mohamed VI, décidément obnubilé par la quête de «la confiance», s'est souvenu dans un message adressé, hier, au Comité des Nations unies pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, à l'heure de farouches manifestations du peuple marocain frère contre la politique pro-sioniste du Makhzen, mais ils ont, aussi, porté un coup mortel à la raison d'être, même, de la Ligue arabe, un « machin» qui demande à être revivifié. Lors du sommet d'Alger, en 2022, ce sera la mission de la dernière chance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.