Energie et Mines : Arkab reçoit une délégation parlementaire vietnamienne    L'APS célèbre le 61e anniversaire de sa création    L'Algérie honorée à Bamako pour son rôle en faveur de la paix et la réconciliation au Mali    Une délégation parlementaire algérienne prend part à la 46e EUCOCO à Berlin    Ligue 1/ CS Constantine : l'entraineur Madoui remobilise ses joueurs avant d'affronter la JS Saoura    Tribunal de Sidi M'hamed : 12 ans de prison ferme contre Ouyahia et 10 ans de prison ferme contre Sellal et Bedoui    ONU: une ONG appelle à la démission d'une responsable marocaine pour enfreinte aux normes de conduite    Tribunal de Dar El Beida: les terroristes Zitout, Aboud et Boukhors condamnés à 20 ans de prison ferme    Sport : les nouveaux textes juridiques devront instaurer une nouvelle dynamique au sein des associations sportives    Foot/ CHAN-2022 (préparation): le Sénégal et la Mauritanie au menu de la sélection A' en amical    Lutte contre le Sida: le gouvernement mobilisé pour assurer des soins gratuits aux malades    La ministre de la Solidarité nationale donne le coup d'envoi d'une caravane de sensibilisation sur la prévention de la grippe saisonnière    Enseignement supérieur: 16 plateformes numériques créées pour moderniser le secteur    L'inscription du Raï par l'Unesco, "un acte décisif de reconnaissance par le monde"    300 à 350 sous-traitants disponibles pour approvisionner les constructeurs automobile    Tissemsilt: le programme de développement se charge des préoccupations de la population    Festival de la production théâtrale féminine: "Chajarat El maouz" remporte le prix "Keltoum"    Ligue 2 (8e journée): Des chocs à la pelle    La fin de l'Etat jacobin ?    Le badge de l'Emir du Qatar    Les études d'aménagement achevées: 140 millions DA pour trois nouvelles mini-zones d'activités    Un recul réconfortant    En perspective de la distribution de 5.300 logements ce mois de décembre: Des instructions pour accélérer l'affichage des listes des bénéficiaires    Rue Mohamed Boudiaf (ex-rue de Mostaganem): Une tentative de squat d'une terrasse avortée    Tiaret: Une nouvelle organisation de soutien aux agriculteurs    Sûreté de wilaya: 129 officiers de police prêtent serment    ALGERIE (NS) UNDERGROUND !    L'Ukraine appelle les pays de l'Otan à accélérer l'envoi des aides    «On a tous intérêt à ce que le Burkina reste debout»    «Nous combattons les idées toxiques»    L'ambassadeur russe dit tout    Une technologie de pointe à l'accent algérien    La Tunisie appelle la communauté internationale à protéger le peuple palestinien    Seul un diagnostic précoce...    Le CRB aux commandes    Brèves    Belatoui sur la sellette    Appel à ancrer la lecture au sein des générations    Tournage du film «Hami Essahra» sur le chahid Si El Houas    Un génie forgé dans la douleur    Tebboune reçoit une délégation du Conseil du renouveau économique algérien    Sétif: encourager les initiatives pour l'écriture et la documentation de l'archive sportive    Entre le Maroc et la France, le grand désamour    Ligue 2 - GC Mascara : Belloumi et Yesaad en renfort    Quel avenir pour l'Europe ?    Décès du Général à la retraite Mohamed Betchine    Pourquoi s'auto-dénigrer ?    Les PME sont-elles hors la loi?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Comment mettre fin au projet d'expansion israélienne
Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien
Publié dans Liberté le 29 - 11 - 2021

La question des prisonniers constitue un volet important de la lutte contre l'occupant israélien, qui détient 4 700 Palestiniens, dont certains depuis trois décennies.
La communauté internationale, ou une partie de cette communauté qui soutient la lutte du peuple palestinien contre Israël célébrera aujourd'hui la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, dans un contexte marqué par l'intensification de la colonisation israélienne en Palestine et le blocage persistant du processus de paix, exacerbés par la normalisation des relations entre l'entité sioniste et certains pays arabes, qualifiée de "trahison" à la cause palestinienne. L'ONU a retenu, en 1977, la date du 29 novembre pour la célébration de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien. Cette date, choisie en raison de sa signification et de son importance pour le peuple palestinien, est basée sur l'appel de l'Assemblée générale des Nations unies à la célébration annuelle de la résolution sur le plan de partage de la Palestine. Adoptée le 29 novembre 1947, cette résolution est destinée à créer un Etat arabe et un Etat juif sur ce territoire disputé et convoité.
Depuis, le peuple palestinien continue d'y perdre du territoire au profit d'Israël et les conditions de vie des Palestiniens se sont détériorées. Les Palestiniens sont également victimes d'agressions militaires à répétition, tuant plusieurs civils innocents (hommes, femmes et enfants), notamment dans la bande de Ghaza, soumise à un strict blocus depuis 15 ans. La Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien offre traditionnellement à la communauté internationale l'occasion de concentrer son attention sur le fait que la question de la Palestine n'est pas encore réglée et que le peuple palestinien n'a pas encore atteint ses droits inaliénables tels que définis par l'Assemblée générale (AG), à savoir le droit à l'indépendance et à la souveraineté nationale, et le droit des Palestiniens de retourner dans leurs foyers et vers leurs biens, d'où ils ont été déplacés. Cette année, la Journée de solidarité avec le peuple palestinien intervient au moment où la question palestinienne a connu un développement dangereux, marqué par la signature, fin 2020, d'"accords de normalisation" entre l'entité sioniste et quatre pays arabes. Les Emirats arabes unis, le Bahreïn, le Soudan et le Maroc ont ainsi "normalisé" leurs relations avec l'entité sioniste, dans le cadre des "Accords d'Abraham", bafouant ainsi l'initiative de paix arabe.
En 2002, lors du sommet de la Ligue des Etats arabes à Beyrouth, l'Arabie Saoudite avait proposé l'Initiative de paix arabe qui prévoyait la normalisation des relations avec Israël sous certaines conditions, dont principalement la création d'un Etat palestinien "indépendant" et "souverain" sur les territoires palestiniens occupés. La question des détenus palestiniens en Israël est aussi une source de préoccupation pour l'Autorité palestinienne et l'ONU.
L'occupation israélienne détient actuellement pas moins de 4700 prisonniers, hommes et femmes, dans ses prisons, dont 600 présentant des maladies, 200 d'entre eux nécessitant des soins et interventions, 544 personnes condamnées à perpétuité et 500 autres privées de liberté à la suite de décisions de détention administrative, une mesure arbitraire ne reposant sur aucune accusation ou procès, selon le chef de l'Autorité des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, Kadri Abu Bakr. Israël retient également prisonniers 200 mineurs et 34 femmes, tandis que 104 Palestiniens sont détenus depuis plus de 20 ans, dont 25 autres bien avant la signature de l'Accord d'Oslo, et 227 détenus sont décédés dans des centres de détention par négligence médicale, sous torture et certains sont la cible d'assassinat direct, a-t-il ajouté dans un entretien qu'il a accordé à l'APS.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.