Décès du moudjahid et Général-major à la retraite, Ali Bouhedja    Le Président Tebboune présente ses condoléances suite au décès du moudjahid et Général-major à la retraite Ali Bouhedja    Industrie pharmaceutique: clôture du Salon algérien de l'Industrie pharmaceutique à Dakar    Industrie pétrochimique: atteindre 5 milliards de dollars d'exportations à moyen terme    Le projet de la loi relative à l'investissement contribuera "à drainer des investissements"    Le Président Tebboune félicite la boxeuse Imane Khelif    Judo/ 43e Championnats d'Afrique : 31 pays confirment leur présence au rendez-vous d'Oran    La Fédération du Sénégal répond sèchement à la fédération française dans l'affaire Idrissa Gueye    Mahrez inaugure un stade à son nom à Sarcelles    Ghlamallah appelle depuis Kazan à relancer le rôle du Groupe de vision stratégique "Russie et Monde islamique"    Conseil de Sécurité : le Représentant Permanent de l'Algérie participe au débat ouvert sur la sécurité alimentaire et les conflits    La 17e édition de "Andaloussiates El Djazaïr" s'ouvre à Alger    Tenue de la 3e session du Comité de concertation politique algéro-saoudien    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Saint-Etienne : Boudebouz écarté par son entraineur ?    Maroc: appel à une participation massive à la marche du 29 mai contre la cherté et la répression    Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Les bases de la transition énergétique    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    Pourquoi les prix ont baissé    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    La Sonelgaz se met de la partie    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Le message fort du président Tebboune    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Un nouvel ancrage à l'activité économique    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Didouche Mourad revisité à Aghribs
Tombé au champ d'honneur le 18 janvier 1955
Publié dans L'Expression le 19 - 01 - 2022

Le village Ibeskriene se remémore son enfant qui a donné sa vie pour l'Algérie, après avoir été l'un des Six qui ont mis le colonialisme à nu et exposé au monde son horreur par une guerre qui aura duré suffisamment de temps pour convaincre l'humanité de «l'inhumain visage» de l'un des plus abjects des colonialismes de peuplement. Cette petite bourgade a vécu, ce dimanche 18 janvier, une journée particulière et surtout très chargée d'émotion, de fierté et d'histoire. Aux côtés des représentants de l'Etat, des moudjahidine, et des citoyens, Ibeskriene ont rendu un vibrant hommage à Didouche Mourad, dont les parents sont partis de cette localité.
Dès les premières heures de la matinée, ce petit mais beau village situé sur les hauteurs des Aït Jennad se préparait à accueillir les visiteurs. Les jeunes, les moudjahidine de l'ONM et des enfants de chouhada de la commune étaient déjà prêts à recevoir les délégations qui n'ont d'ailleurs pas tardé à arriver. À sa tête, le wali de Tizi Ouzou, Djilali Doumi, la délégation venue du chef-lieu de wilaya comprenait de nombreuses personnalités historiques à l'instar de Ouali Ait Ahmed en plus des responsables des organisations de moudjahidine et des enfants de chouhada, le responsable et les cadres du musée ainsi que la direction de la culture.
Après la cérémonie de dépôt d'une gerbe de fleurs conduite par le wali, des personnalités historiques ont pris la parole pour retracer le parcours de cet homme. Ouali Ait Ahmed qui a été secrétaire du poste de commandement d'Amirouche Ait Hamouda. D'autres moudjahidine ont évoqué le combat pour l'Indépendance et le sacrifice d'un million et demi de valeureux hommes et de valeureuses femmes pour que vive l'Algérie digne et libre. Les citoyens du village ont écouté avec attention et surtout avec fierté les intervenants qui ont ainsi tenu à transmettre le flambeau, en se remémorant des hommes exceptionnels pour qui le sacrifice était une question de choix, celui de se sacrifier pour que vivent d'autres générations, la nôtre, notamment libres et dignes dans un pays libéré du joug colonial.
Enfin, pour rappel, Didouche Mourad est né à El Mouradia à Alger en 1927 et mort à Constantine au champ d'honneur le 18 janvier 1955. Issu d'une famille originaire du village Ibeskriene, dans la commune dAghribs, au nord-est de la wilaya de Tizi Ouzou, Didouche Mourad, qui a intégré très jeune le monde politique et le Mouvement national, a été déjà, à l'âge de 16 ans, dans les rangs du Parti du Peuple Algérien (PPA). Il rejoint l'Organisation secrète (OS) à sa création pour ensuite prendre part à la création du Comité révolutionnaire pour l'Unité et l'Action (CRUA). Didouche Mourad a été membre du «Groupe des 22» et du «Groupe des Six» et a pris part à la rédaction de l'appel du 1er novembre 1954 qui fut tiré une certaine nuit, dans une maison du village Ighil Imoula, dans les Ouadhias, à Tizi Ouzou.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.