L'ex international algérien Faouzi Mansouri est décédé    Tebboune achève sa visite en Turquie: Renforcement des liens entre Alger et Ankara    Publication du «référentiel des prix de l'immobilier»: Fini, les sous-déclarations ?    Hydrocarbures: L'augmentation des prix des carburants pas à l'ordre du jour    Pour ses propos «ridiculement irresponsables»: Belani réplique au représentant du Maroc à l'ONU    Le G5 n'est plus!    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    Mondiaux féminins de boxe : Chaib rejoint Khelif en demi-finale    Volley-ball (Nationale Une dames) : Le MC Alger sacré champion    Moula signe la 2e meilleure performance mondiale de l'année    Football - Ligue 2: L'éthique sportive en question    Saison estivale: Lancement d'une opération de contrôle des infrastructures hôtelières    Réhabilitation des stades de plus de 10.000 places    Anesthésistes et réanimateurs: Le syndicat revient à la charge    Urgences médico-chirurgicales de l'hôpital d'Oran: Une unité de Neurologie pour prévenir les séquelles des AVC    Des gens trop polis    El Hadjar tourne en mode recyclage    Des équipements médicaux à exporter    Précarité de la condition féminine    Le rôle prépondérant de l'ANP    Chiellini fait ses adieux aux tifosi    «400 athlètes espagnols seront aux JM»    Sebgag donne le coup de starter    Un rempart pour la République    Une tentative de coup d'Etat déjouée dans la nuit du 11 au 12 mai    Un statu quo des plus précaires    Les nombreux défis de la Première ministre    La sardine entre 250 et 400 dinars    Les «ambitions» d'un ministre    Les sapeurs-pompiers veillent au grain    Le ministre de la Justice réagit    L'Algérie ne reniera jamais ses amis    40 poètes participent    Ce qu'a dit le roi des numides    Mali/Accord de paix: la médiation internationale tient une nouvelle réunion    Le Président Tebboune regagne Alger après une visite d'Etat en Turquie    Le Groupe de Genève appelle l'ONU à examiner les violations marocaines des droits humains au Sahara occidental    Salon "El Djazaïr Healthcare" de Dakar: faire du Sénégal la porte de commercialisation du produit algérien    L'Algérie est engagée à soutenir toutes les causes justes, mue par les nobles valeurs de sa Glorieuse Révolution    Industrie pharmaceutique: 3 médicaments sur 4 sont produits localement    10 ans de prison ferme requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    L'Algérie restera "fidèle" à ceux qui l'avaient soutenue lors de la Révolution nationale    La fuite des sujets d'examen «quasi-impossible»    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Le Directeur de la sécurité routière de Mauritanie visite des services opérationnels de la Sûreté nationale    Un héritage civilisationnel qui refuse de disparaître    Plaidoyer pour la création d'un festival local de musique Diwane    D'autres chats à fouetter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Les Algériens découvrent leur Sahara»
Safir Salim, DG de l'EGT Tamanrasset, à l'Expression
Publié dans L'Expression le 25 - 01 - 2022

Safir Salim est directeur général de l'EGT Tamanrasset. Une entité publique qui gère l'hôtel Tahat de Tamanrasset et Tidekelt d'In Salah. Dans cet entretien, il nous parle du lifting qu'a connu son hôtel phare qu'est le Tahat, mais aussi de l'impact de Covid-19 sur la destination du Sud. Il évoque le profil des touristes qui se sont offert un dépaysement total au Sahara tout en évoquant les efforts fournis pour rendre cette destination accessible à un plus grand nombre d'Algériens. Un voyage au fin fond du désert algérien. Appréciez-plutôt...
L'Expression: Bonjour M. le directeur. Comment s'est passée la saison saharienne au niveau de Tamanrasset en général et de votre hôtel en particulier?
Salim Safir: Elle a été aussi remarquable que l'horizon de l'Assekrem! Depuis le mois de septembre dernier, l'hôtel Tahat a enregistré un taux moyen de remplissage de 75%. On a même eu des périodes où l'on affichait complet. Ce qui est excellent dans le domaine de l'hôtellerie. Il nous faut aussi savoir que cela fait un peu plus d'une année que nous avons rouvert nos portes, plus exactement le 22 décembre 2020, après la rénovation de cette merveille architecturale qu'est l'hôtel Tahat de Tamanrasset. Ce n'est donc pas évident d'attirer du monde après plus de 2 ans de fermeture. Mais le «relooking» de l'hôtel et sa modernisation ainsi que la mise à niveau de nos services aux normes internationales ont permis de très vite retrouver une clientèle. Néanmoins, il faut aussi préciser que cet engouement n'est pas spécifique à notre établissement. Les autres lieux d'hébergement de la wilaya ont aussi affiché presque complet. Les rues de la ville et les sites pittoresques ont été ornés de touristes nationaux et internationaux, notamment durant le réveillon de fin d'année et les festivités du Nouvel an berbère. C'était véritablement magnifique!
Comment expliquez-vous cet engouement?
Au fait, il faut savoir que cet engouement n'est pas spécifique à l'hôtel Tahat, ou à Tamanrasset. Au niveau du groupe Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme (HTT) et ses 17 filiales dont fait partie l'EGT Tamanrasset, il a été remarqué que la destination Sud connaît un certain enthousiasme. Paradoxalement, cette malheureuse pandémie de Covid-19 a eu un impact positif pour le tourisme local en général, et saharien en particulier. La fermeture des frontières, conjugués aux grosses contraintes liées à la fermeture des vols à l'étranger a fait que le sud du pays est devenu une destination de plus en plus prisée. Cela a donc été un plus pour nous. Les Algériens ont de façon générale découvert leur pays mais surtout la beauté du Sahara. Avec les efforts faits par le groupe HTT, Air Algérie et les voyagistes, ils ont eu droit à des séjours à vous couper le souffle avec des prix attractifs et des services qui n'ont rien à envier à ce qui se fait à l'étranger. Vous pouvez le constater vous-même au niveau de notre hôtel avec la qualité de l'hébergement et des services que nous proposons.
En quoi consistent les efforts engagés de la promotion de la destination Sahara?
Il faut saluer le groupe HTT et surtout Air Algérie qui a fait de très grands efforts, afin que les billets d'avion soient accessibles à une plus grande frange de la société algérienne. Ils ont signé une convention qui permet au groupe d'avoir des promotions de 50%, voire jusqu'à 60% sur certaines destinations. L'EGT Tamanrasset en a grandement bénéficié pour pouvoir proposer des packs très attractifs à sa clientèle. Nous avons réactivé l'agence Tahat Tour. Nous proposons des circuits à la carte, mais aussi des séjours de 3 jours à 37 800 dinars. Il comporte le billet d'avion, l'hébergement de 2 nuits à l'hôtel en pension complète, le safari en 4X4 vers l'Assekrem, la nuit en bivouac, ainsi que le dîner et le déjeuner dans le désert, lors de cette virée au fin fond du Sahara. C'est un tarif qui bat toute concurrence en vous offrant un dépaysement total. Notre objectif est de rendre encore plus accessible cette destination, notamment aux jeunes. Je vais vous faire alors un aveu, nous sommes en train de préparer un pack par Bus avec un arrêt à Ghardaïa, In Salah (hôtel Tidkelt qui dépend de l'Egtt, ndlr), ainsi que Tamanrasset au Tahat et en bivouac à l'Assekrem. Il s'agira d'un pack au tarif plus accessible qui permettra aux voyageurs de découvrir les trois autres villes. Ce qui devrait ravir les jeunes aventuriers.
Justement, quel est le profil des personnes qui viennent passer un séjour dans votre établissement?
Ce sont majoritairement des touristes locaux mais on a également reçu quelques étrangers venus individuellement. On a aussi accueilli des ambassadeurs étrangers ou les membres de leurs staffs qui ont été agréablement surpris de découvrir la beauté de Tamanrasset et de l'hôtel Tahat. Nous aspirons attirer de nouveaux touristes étrangers, notamment russes. À l'automne dernier, nous avons accueilli un groupe venu de ce pays dans le cadre de l'éducateur organisé par le HTT, au profit de voyagistes et journalistes russes. Pour ce qui est des Algériens, on en a qui viennent dans le cadre des packs proposés par l'agence Tahat ou des agences privées mais aussi des séminaires de médecins, pharmaciens qui viennent profiter du séjour, tout en organisant leur colloque au niveau de la grande salle de conférences de l'hôtel. Il y a là toutes les catégories de la société algérienne.
Il faut également mettre en avant le fait que nous avons bénéficié de deux grands événements que sont l'exposition économique et commerciale, «Assihar», ainsi que les festivités nationales du Nouvel An berbère, Yennayer. Non seulement l'hôtel était plein mais il nous a permis de mieux nous exposer et faire notre promotion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.