Communiqué du Conseil des ministres    Les relations entre l'Algérie et l'Arabie saoudite, un "jalon essentiel" de l'action arabe commune    Maroc: appel à une participation massive à la marche du 29 mai contre la cherté et la répression    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques sur les sites des forces marocaines au secteur de Mahbes    Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison ferme requis contre l'ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal    Le Conseil de la nation participe à la 33e Conférence extraordinaire de l'UIPA    Riche participation algérienne à la manifestation "Portes ouvertes des ambassades" à Washington    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Le moudjahid Abbas M'hamed, un parcours remarquable au service du pays    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    Algérie-République tchèque: Signature d'un procès-verbal de coopération dans le domaine minier    Le Barça s'intéresse à Koulibaly    Leeds : Kalvin Phillips dans le viseur de Manchester City    Ligue Europa: l'Eintracht Francfort l'emporte aux tirs au but face aux Glasgow Rangers    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    Football - Ligue 1: Les poursuivants à l'affût    Tiaret : le mouvement sportif en deuil: Hadj Moumene Ahmed n'est plus    Tlemcen: Le salon de l'étudiant de retour    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    Les bases de la transition énergétique    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    L'archéologie islamique en question    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    La Sonelgaz se met de la partie    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    Les entreprises privées du Btph suffoquent    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Le message fort du président Tebboune    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Pourquoi les prix ont baissé    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'illusion d'un eldorado européen
Les rescapés de Pula, de Saïd Saâd
Publié dans L'Expression le 27 - 01 - 2022

Dans son dernier roman Les rescapés de Pula, Saïd Saâd invite le lecteur à accompagner un jeune candidat à l'émigration clandestine dans la préparation de la traversée de la mer Méditerranée vers l'illusion d'un eldorado européen qui cède très vite la place à la dure réalité de la vie infernale du clandestin.
Publié en France, cet ouvrage de 231 pages, qui sera bientôt édité en Algérie chez «Dar El Othmania», relate la vie du jeune Mokhtar, vendeur à la sauvette dans les marchés de la capitale, vivant avec sa mère, dans un quartier populaire, après l'assassinat de son père durant la décennie noire.
D'emblée, ce roman implique le lecteur dans la préparation du voyage, le vol des bijoux de la mère pour financer l'aventure, l'écriture d'une lettre d'adieu, la peur de se faire prendre, l'hésitation et les espoirs d'un «ailleurs meilleur» que les proches font «miroiter».
Le désespoir d'une mère désemparée
Après le déchirement du départ, le récit se plonge dans le désespoir d'une mère désemparée qui remue tous les quartiers d'Alger à la recherche de son fils.
Zineb, épaulée par son beau-frère, finit par savoir que son fils compte embarquer depuis Annaba et se lance sur ses traces, caressant l'espoir de le retrouver et de lui faire abandonner son entreprise périlleuse.
Après avoir survécu à un voyage des plus dangereux, Mokhtar est très vite confronté à sa nouvelle condition de clandestin, sans revenus, sans abri et affaibli, il se retrouve dans un centre pour migrants, alors qu'il avait pris le train pour rejoindre son ami.
Tout en relatant le quotidien de Mokhtar, sa tentative d'évasion, son travail dans une marbrerie et la pneumonie sévère qui a considérablement affecté sa santé et lui a fait perdre son travail, l'auteur revient à chaque fois raconter le profond désespoir d'une mère à peine rassurée par deux appels téléphoniques.
Un récit à deux niveaux de narration
C'est à Marseille que le clandestin arrive enfin à se poser chez une vieille connaissance, après avoir goûté à la vie du SDF et commis son premier vol, complètement terrassé par la maladie, Mokhtar se rend à l'évidence, «les autres donnent une fausse image de l'Europe (...) celle de la réussite totale, de la liberté, de l'aisance financière, de la réussite sociale» qui s'avère être «un miroir aux alouettes».
Les rescapés de Pula propose deux niveaux de narration, un premier dédié à la famille restée en Algérie, à son désarroi et à l'acceptation progressive, et un second, plus dramatique racontant la vie du clandestin en la confrontant à son destin éventuel dans son pays.
Journaliste et traducteur, Saïd Saâd, né en 1955, est l'auteur de deux romans, Parfums d'une femme perdue paru aux éditions Thala en 2010 et Les tranchées de l'imposture publié en 2018 aux éditions Dar El Othmania, où il rend hommage aux milliers de combattants algériens morts durant la Seconde Guerre mondiale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.