Goudjil se réunit avec la délégation parlementaire devant participer aux travaux de la 145e Assemblée de l'UIP    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Un cas psychiatrique!    Défis africains de la COP 27    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Est-ce le déclic?    Deux Palestiniens tués par les sionistes près de Ramallah    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    Belatoui espère un véritable départ    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



17 communes sans maire
Elles seront soumises au pouvoir de substitution du wali
Publié dans L'Expression le 12 - 03 - 2022

«Les articles 100, 101 et 102 de la loi sur la commune disposent qu'il est fait recours au pouvoir de substitution du wali en cas d'épuisement de tous les moyens accordés aux autorités locales, pour rapprocher les vues entre les membres de l'APC objet de blocage et le pouvoir de substitution du wali. Il est susceptible de garantir le fonctionnement normal des services communaux et la prise en charge des préoccupations des citoyens, notamment pour ce qui est de la mise en oeuvre du programme de développement», c'est ce qu' a déclaré le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, lors de son intervention ce jeudi, à une séance plénière de Conseil d'Etat. Une mesure qui intervient pour pallier les lacunes survenues suite à l'installation des élus à leurs postes, et qui représente l'ultime alternative pour acter réellement un renouvellement des Assemblées.
L'objectif étant de redonner à la gestion des collectivités locales, les atouts d'une nouvelle pulsion de développement et de prise en charge des préoccupations des citoyens, la gestion de la commune ne peut a ce titre, entraver la réalisation des programmes inscrits, suite aux divergences de visions entre les différentes commissions. Car il faut le dire, la gestion des collectivité locales a longtemps souffert d'un clientélisme ravageur sous les anciennes gouvernances. Ces dernières n'ont jamais eu recours à cette mesure, qui pourtant aurait pu permettre d'accuser d'énormes retards de prises de décision, notamment, en matière de développement local. Désormais, ce temps est révolu du fait que les nouveaux élus sont soumis au principe de contrôle et de résultats et ne peuvent compromettre l'approche adoptée par les pouvoirs publics pour rehausser le développement et la gestion des communes. C'est donc dans le sillage d'une vision nouvelle, que cette mesure est venue rectifier le fonctionnement de la commune et apporter un palliatif de taille pour consolider les actions des réformes engagées. Dans ces termes, le wali peut par le truchement de la loi désigner un gestionnaire pour mener les affaires courantes, jusqu'à éradication des blocages. Il faut dire que le recours à cette mesure, n'est que temporaire dans la mesure où les efforts de l'Etat resteront concentrés sur l'aboutissement à une gestion efficace et en totale rupture avec les anciennes pratiques. C'est précisément dans cette optique qu'il est d'une importance capitale de maintenir l'élan de changement qui commence à marquer les collectivités locales. Cela étant, il est clair que les changements se feront de façon progressive, et en fonction des capacités des nouveaux élus à s'adapter aux nouvelles règles, et notamment à la complexité des situations de blocage qui affectent certaines Assemblées.
Dans ce sens, le ministre n'a pas manqué de préciser qu' «en parallèle, les autorités locales poursuivent leurs efforts soutenus pour régler des conflits à l'origine du blocage des Assemblées et assurer la reprise d'une gestion normale» d,autant plus que cette mesure a affecté quelque 17 APC, soit un taux ne dépassant pas 1% du nombre global des communes, et n'impacte pas sensiblment, dans cette mesure, l'opération d'installation des élus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.