L'Algérie, "un carrefour pour les investisseurs" à la faveur de la nouvelle loi sur l'investissement    Echange d'expériences entre l'Algérie et le Danemark en matière de développement de projets des énergies renouvelables    Sétif : les 3/4 des médicaments présents sur le marché algérien sont de fabrication nationale    Drame de Melilla : la ministre espagnole du Travail exige des "clarifications"    Le Président Tebboune reçoit le recteur de la Mosquée de Paris    JM/ Boxe : Khelif et Bouloudinats en demi-finale, Mordjane et Benlaribi passent en quarts    Pourquoi le modèle autoritaire algérien, au contraire du modèle autoritaire chinois, n'a pas conduit au développement ?    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Ecole militaire polytechnique de Bordj El-Bahri : Sortie de la 49e promotion d'officiers ingénieurs    Séisme d'Oran: une commission technique inspecte les habitations touchées    Ports de pêche: lancement d'une opération nationale pour le dégagement de 351 épaves de bateaux    JM/ Tennis: l'Algérienne Benaissa qualifiée au second tour    Conseil de Sécurité: consultations sur la situation en Libye    JM: les Algériens de la lutte gréco-romaine visent le métal suprême    JM: coup d'envoi du festival national de la chanson raï    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    "M'tember", exposition collective d'artistes inaugurée à Alger    Amélie Oudéa-Castéra, ministre française des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques au «Le Quotidien d'Oran»: «Bâtir de véritables traits d'union avec l'Algérie»    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    Bureaucratie, administrateurs et administrés    Les derniers bénéficiaires de la formule «à points»: Relogement de 2.137 familles à Ain El Beida et El Barki le 05 juillet    Douanes: Des quantités considérables de drogues et de psychotropes saisies    Consommation des eaux des citernes mobiles: Les mises en grade des médecins et des bureaux d'hygiène    Un nouvel ordre mondial plus juste    Tlemcen: Des contractuels titularisés revendiquent leurs salaires et leurs rappels    Parée de couleurs méditerranéennes: Oran a placé la barre très haut    Le Président Tebboune reçoit le jeune Mathieu Hill, un ami de l'Algérie    Confirmée, Elisabeth Borne doit former un gouvernement    Nouvelles attaques contre l'occupant marocain à Farsia et Houza    Les exportations en hausse    Derouaz et Tizzano donnent le ''la''    Les lauréats connus    Faut-il croire Benbahmed?    Le 5 Juillet se prépare activement    Algérie, terre des grands défis    Les algériens entrent en lice    La «stabilité régionale» au coeur de l'entretien    La bataille d'Iamorène    Ghardaïa accueillera l'événement    De l'art dans les rues d'oran    ANP: sortie de trois promotions à l'Ecole supérieure navale de Tamanfoust    Melilla: 18 migrants meurent après l'usage de la force par la police marocaine    Des députés et des sénateurs exclus du parti    Rachad dans de sales draps!    Le plaidoyer de Soufiane Djilali    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bouira déploie les grands moyens
Publié dans L'Expression le 23 - 05 - 2022


La wilaya de Bouira à l'instar de beaucoup d'autres wilayas est touchée par la vague de chaleur, largement ressentie sur tout le territoire de la wilaya. Selon des BMS rendus publics par les services de la Protection civile, le thermomètre affichera par moment jusqu'à 36 degrés Celsius. La wilaya de Bouira s'apprête à prendre toutes les dispositions nécessaires en vue d'affronter cette canicule. En effet, en plus des désagréments que cela pourrait engendrer pour le confort des citoyens à cause de la chaleur, à savoir des maladies saisonnières, telles que les insolations, la wilaya de Bouira de par sa vocation essentiellement céréalière et arboricole court de gros risques de feux de champs agricoles. À cet effet les services de la Protection civile dans un communiqué rendu public, appelle l'ensemble des citoyens à plus de vigilance et de précaution pour éviter toute cause susceptible d'être à l'origine d'éventuel déclenchement d'un foyer de feu. Par ailleurs, les mêmes services informent de la mise en place d'un dispositif de protection de proximité réparti sur plusieurs localités névralgiques, à savoir, Bouira, Sour El Ghozlane, Aïn Bessem, Lakhdaria, Souk Lekhmis, Bechloul et Kadiria. L'on peut lire également qu'une alerte du premier degré est déclenchée par les services de la Protection civile, pour assurer la protection des populations ainsi que du couvert végétal. Dans le même sillage, vendredi dernier, le massif du Djurdjura a abrité une grandiose manoeuvre en guise de simulation d'une situation complexe de risques. Un scénario des plus horribles a été imaginé par les réalisateurs de la manoeuvre qui aurait nécessité le déclenchement du plan Orsec de la wilaya. Le premier incident était un feu de forêt, peu de temps après un appel au secours informe que le village Alouane est encerclé par des flammes, ce qui nécessitera l'évacuation des villageois et leur relogement dans des endroits plus sûrs. Tout de suite après, un autre appel au secours informera du dérapage d'un bus de touristes faisant 14 blessés et une personne égarée. Les pompiers et les forestiersont été submergés, surtout que la liaison filaire fut coupée par les flammes. Aussitôt informée, Algérie poste intervient, installe les moyens de communication par satellite en urgence et procède au rétablissement des lignes brûlées. La situation devient de plus en pus complexe, notamment suite à cette dernière information parvenue aux pompiers informant de la disparition d'un groupe d'étrangers du côté de Tala Rana, la même information expliquera que ces étrangers ne sont pas localisés et ils risquent l'asphyxie à cause des gros nuages de fumée qui envahissait tout le massif. À cette étape de la manoeuvre le wali de Bouira était informé et il a aussitôt après concertation avec les responsables de la Protection civile et des forêts décrété le plan Orsec dans ses 13 modules. Tous les acteurs avaient à prendre en charge la mission qui est de leur ressort. Le premier magistrat de la wilaya a suivi et a supervisé personnellement le déroulement de toute l'opération. Rencontré au centre de commandement de Tikjda, Le wali nous a expliqué l'objectif de cette simulation et aussi les raisons du choix du site. La wilaya de Bouira de par les reliefs la composant court toujours le risque d'incendie, Ce sont des plaines agricoles traversées par un réseau routier important fait-il savoir, c'est pourquoi le plan Orsec doit être prêt et efficace à tout moment. Quant au choix du site, le même responsable nous rappelle que le massif du Djurdjura n'est pas seulement constitué d'un couvert végétal et animal, mais il est rempli de villages habités par des citoyens explique-t-il, et leur protection est notre première priorité affirme le wali de Bouira.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.