Le rôle de la Banque nationale des semences dans le renforcement de la sécurité alimentaire mis en exergue    Basket / Championnat d'Afrique féminin U18 (5e-8e places) : victoire de l'Algérie devant la Tanzanie (71-31)    Accidents de la circulation: 13 morts et 464 blessés en une semaine    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique)-2e journée: l'Algérie menée au score par la Namibie (0-1)    Lancement prochain d'une campagne de reboisement visant la plantation de 60 mns d'arbustes    Mouloudji reçoit l'ambassadrice de la République Fédérale d'Allemagne à Alger    Mali/attaque à Tessit: 42 soldats tués    Drame de Melilla: de nouveaux crimes commis par le Makhzen à l'encontre des migrants africains    Le communiqué de Bourita sur l'agression contre Ghaza, une mascarade    Le 11e Festival national de la chanson chaâbi s'ouvre à Alger    L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    Origine à déterminer    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Loin d'être un discours de consommation    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    «Seul le droit international doit primer»    La négociation privilégiée par les deux pays    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    L'heure de la convergence patriotique    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Deux festivals et deux salons du livre
Ils ont démarré, jeudi, à Tizi Ouzou
Publié dans L'Expression le 25 - 06 - 2022


Un Salon du livre à Ouaguenoun, un autre à Yattafène, le festival de la chanson moderne à Mechtras et le festival «Rencarts du printemps» à Maâtkas, ce sont les activités culturelles dont le coup d'envoi a été donné jeudi dernier dans les quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou. Une wilaya où l'animation bat son plein après une léthargie forcée de deux années imposées par la pandémie de Covid-19. Le coup d'envoi de la première édition du festival «les rencarts du printemps» a été donné par le wali Djilali Doumi, jeudi dernier, au village Ighendoussen, dans la commune de Maâtkas, à 22 kilomètres au sud du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou. Ce festival est organisé par le comité du village Ighendoussen en collaboration avec la Ligue des arts dramatiques et cinématographiques de Tizi Ouzou et il durera jusqu'à demain dimanche. Il faut préciser que ce festival culturel se tient en présence d'invités venus de plusieurs wilayas comme Tlemcen, Sidi Bel Abbès, Blida, Alger, Ghardaïa, Lagouat, In Salah, Bouira et Béjaïa. Cette activité permettra aux visiteurs de découvrir la richesse et la diversité artisanales des différentes régions du pays. La première journée a, d'ailleurs, enregistré une forte affluence de la part du public, a-t-on constaté. Cette première édition a été placée sous le slogan «Asefru am tuqqda n ufexxar ou la poésie de la poterie). Elle est dédiée à la poterie, un art traditionnel dans lequel la localité de Maâtkas excelle depuis plusieurs générations. Une région qui accueille, pour rappel, le festival de la poterie de manière régulière. Durant la même journée, c'est-à-dire jeudi passé, la cérémonie d'ouverture de la 15e édition du Festival de la chanson moderne a eu lieu sous des airs de fête. Ce festival est devenu une tradition dans la commune de Mechtras. Des dizaines de troupes artistiques en provenance de plusieurs régions prennent part à cette rencontre artistique qui ne cesse d'engranger des succès d'une édition à l'autre. De son côté, la localité de Ouaguenoun abrite, depuis jeudi, la 1ere édition d'un Salon du livre dédié à Matoub Lounès à l'occasion du 24ème anniversaire de son assassinat. D'ailleurs, la cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence des responsables de la ondation Matoub-Lounès et du cousin et ami d'enfance du Rebelle, Mustapha Matoub. De nombreux écrivains ont animé des séances de ventes-dédicaces dès le premier jour et nous avons constaté une grande affluence sur les différents stands des maisons d'édition ayant répondu favorablement à l'invitation de l'association Tamusni, organisatrice de l'événement à l'instar des éditions Identité-tamagit, Planétaire, El Amel, La pensée, Cheikh Mohand Oulhocine, etc. Lors des deux premiers jours du Salon du livre de Ouaguenoun, de nombreux écrivains ont animé des séances de présentation de leurs livres à l'instar de Lounès Ghezali (La dernière escale), Slimane Sadoun (Le retour d'Ibn Toumert), Ahcène Beggache (Ce que l'amour doit à l'amitié), Mina-Agaz Yahiaoui (Azrug gher tayri), Mohand Akli Salhi (Tid d yilled), Ramdane Abdennebi (Tacemlit n yulyu), Yacine Hebbache (Matoub, l'insoumis), etc. Enfin, il faut préciser que dans le même sillage, la 1ère édition du Salon du livre pour enfant a démarré jeudi dernier au village Aït Saâda dans la commune de Yattafène dans la même wilaya. Un riche programme d'animation au profit des enfants a été concocté par les organisateurs qui ont exprimé le voeu que cette activité soit régulière et annuelle afin de contribuer à parer au vide criard en matière d'animation culturelle que connaît cette région.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.