L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    «Seul le droit international doit primer»    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    OL : Cherki vendu dès ce mercato ?    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Karima et Yousra enchantent le public
Mois musical européen au TNA
Publié dans L'Expression le 28 - 06 - 2022

L'Italie était à l'honneur au Théâtre National Algérien Mahieddine Bachtarzi dimanche dernier. Elle s'appelle Karima. Son père est algérien et sa mère italienne. «Sans filtre» est le nom de son album enregistré en acoustique en à peine deux jours. Sorti en mai 2021, il contient des morceaux réalisés en live. Ça tombe bien au TNA; Karima nous réservait un florilège de morceaux d'une saveur exquise. Et pour cause! Sa voix enchanteresse n'a pas tardé à éblouir le public.
Ambiance soul et jazzy. Elle entonne son titre avec douceur, accompagnée qu'elle était d'un pianiste claviériste, d'un contrebassiste et d'un batteur. Et le charme va opérer très vite!
«Feel Like making love» est aussi rehaussé par le jeu des musiciens et les inclinaisons de sa voix dans un tempérament rock, pop. Place à une reprise des Beatles avec «come together» qu'elle réarrangera à sa sauce.
L'Algérie au coeur
Karima avouera adorer le jazz qui se trouve en seconde position dans le style de ses musiques favorites, en citant les noms de Louis Amstrong et Ella Fitzgerald. Et d'interpréter «One little moon light candle». Le temps s'accélère. Les notes du piano s'envolent et la batterie s'affole.
La chanteuse s'éclipse pour laisser place aux musiciens pour faire éclater leur talent sur scène. Et de rendre hommage à son mentor qui lui a appris la musique alors qu'elle avait 23 ans. Quelques morceaux anglophones avant de s'attaquer au répertoire italien, mais cette fois en mélangeant l'air napolitain à l'air oriental en faisant venir sur scène Mohamed Rouane au mandole qui l'accompagnera majestueusement sur quelques titres dans un voyage musical profondément méditerranéen. Karima chante «accousi grande» et d'indiquer que c'est son pianiste qui lui signe tous les arrangements. «Volaré» est chanté dans un air joliment jazzy.
Avant de partir, Karima tiendra à rendre hommage à sa seconde culture en interprétant «Aïcha» de Khaled en invitant le public à l'accompagner sur le morceau. Ce dernier, debout, s'exécutera aisément avec bonheur. Ce fut, en effet, un pur moment de délice. Et de faire place en seconde partie à la France avec la chanteuse algérienne Yousra Boudah qui interprétera pour sa part elle aussi un florilège de chansons des plus connues aux moins connues.
Des standards surtout de la chanson française classique. Pour commencer, Yousra fera son entrée avec sa carte personnelle en faisant découvrir à son public ses propres morceaux chantés en langue arabe, tels «Dini». Et de rendre hommage pour sa part à Hasni et à Djamel Allem avec «Marad youghal». Et d'attaquer cette fois au répertoire de la chanson française avec «À l'encre de tes yeux» de Francis Gabrel, «La vie en rose», «Non, rien de rien» ou encore «Allez venez Milord!» d'Edith Piaf.
Un swing inégalable
Yousra enchaînera avec «La bohème» de Charles Aznavour et «Ma philosophie» d'Amel Bent. Place cette fois à un répertoire encore plus dansant, notamment avec «Stayin' Alive» des Bee Gees. Et de laisser ses musiciens s s'épancher chacun à son tour sur son instrument.
On notera entre autres, Nazim Bakour à la guitare, Hssen Zermani au saxophone, Youcef Bouzidi à la guitare et Rabeh à la batterie. Le tempo se veut encore plus haut et plus chaud. La voix douce de Yousra s'épaissit quand elle chante du gospel. Sa sublime voix dévoile toute l'étendue de ses capacités, notamment à travers le morceau «Mercy» de Duffy, «I feel good» de James Brown ou encore «Respect» d'Aretha Franklin.
Une fin de concert qui se terminera de fait en apothéose!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.