Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Real : Valverde a dit non au PSG    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Contradictions ?    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    219 Commissions rogatoires émises    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Ain Defla: la pièce théâtrale "Hna ou Lhih" au festival de Mostaganem    CNAL: le projet de loi sur le statut de l'artiste "prêt en 2023"    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Saisie de quantités importantes de cigarettes dans les wilayas d'El Oued et d'Illizi    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'incontournable destin
Rôle de l'ANP dans l'édification et la pérennisation de l'Etat
Publié dans L'Expression le 06 - 08 - 2022

Des conférences et des débats académiques ont été consacrés à l'institution militaire (l'ANP), à l'occasion de la Journée nationale de l'Armée nationale populaire. «Le rôle de l'ANP dans l'édification et la pérennisation de l'Etat» était le thème central qui a pu capter l'attention et la curiosité des chercheurs et des universitaires. Le lien entre l'ALN et l'ANP, et l'Etat national est intrinsèque, de par l'origine historique qui a été derrière la cristallisation de l'Etat algérien et son parcours, de l'indépendance à nos jours. Le professeur Berkouk a développé une analyse dont les conclusions soulignent que «le fédérateur des différentes composantes de la nation, eu égard aux missions stratégiques qui lui ont été confiées depuis 1962, à savoir la défense et la sécurité nationales, outre la contribution à la réalisation du développement et à l'instauration de la solidarité au sein de la société», a-t-il asséné. L'ANP est le produit d'un processus historique dont les premiers contours ont été tracés dans le feu de la lutte libératrice via l'Armée de Libération nationale. Cette lourde lutte en sacrifices avait comme objectif la création d'un Etat souverain et indépendant.
C'est ce qui a caractérisé le rapport entre l'ANP et l'Etat national, dès la proclamation de l'indépendance de l'Algérie après 132 ans de domination coloniale française. Le professeur de relations internationales à l'université, Ahmed Adhimi, qui connaît très bien l'institution militaire dont il était l'un des éléments pendant des années, a insisté sur le caractère organique existant entre l'Etat et l'ANP. Cela s'est confirmé lors de la période du terrorisme où l'Armée nationale populaire avait un rôle prépondérant et déterminant pour la sauvegarde de l'Etat national. À ce propos, l'enseignant universitaire cité plus haut a souligné que «le rôle joué par l'ANP durant la guerre des Sables, en 1963, ou encore durant la décennie noire, face au terrorisme, ont contribué, durant les années de braises à la sédentarisation des populations», a-t-il rappelé. Les interventions ont permis de montrer le rôle important de l'ANP «au lendemain de l'indépendance, à supporter le fardeau des problèmes socio-économiques hérités du colonisateur français». Soulevant la question de la stratégie du combat et la philosophie de défense, adoptées par l'ANP dans la perspective de défendre et de pérenniser l'Etat national, les académiciens et les chercheurs universitaires ont unanimement indiqué que «la disponibilité au combat de l'ANP émane d'une stratégie et d'une approche réussies du commandement, basées sur la modernisation des armes, la préparation, en continu, au combat, des différentes unités de l'armée, en se focalisant sur une ressource humaine consciente et au fait des divers enjeux à relever», ont-ils conclu. La relation entre l'ANP et l'Etat est un rapport organique, c'est-à-dire que le lien est l'expression d'une causalité dans un contexte historique caractérisé par un Mouvement de libération nationale. Cette organisation ne pouvait se cristalliser en dehors de la démarche et du choix armé afin de répondre à une mainmise coloniale où sa force s'inspirait de sa machine militaire.
C'est ce «hasard» de l'Histoire qui a créé les conditions à même de faire de l'Etat national et son armée une matrice indestructible durant le long parcours qui a imprimé l'Etat et le rôle de l'institution militaire dans sa consolidation et sa sauvegarde.
C'est ce qui explique le maintient de l'Etat, aujourd'hui, à l'aune des menaces et les dangers que connaît la région.
C'est grâce à l'ANP que l'Etat a échappé au risque de dislocation et de destruction. Cette relation renseigne sur l'approche stratégique qui a, de tout temps, accompagné l'institution militaire dans la perspective de défendre l'Etat national comme principe inaliénable et incontournable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.