L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Visite de courtoisie chez Goudjil    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    L'Etat frappera d'une main de fer    Algérie-Ouganda: signature de deux conventions bilatérales pour le renforcement de la coopération diplomatique    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Accidents de la circulation en zones urbaines: 12 morts et 401 blessés en une semaine    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Championnats arabes de Cyclisme sur piste: l'Algérien Mohamed-Nadjib Assal en or    In memoriam Octobre 88    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Ligue1 - CSC-MCA : Un choc qui promet    Embrouille    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    En perspective de l'attribution des logements sociaux en cours de réalisation: Mise en service d'un nouveau logiciel pour l'étude des dossiers    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    QUESTIONS DE LANGUE(S) ET D'IDENTITE(S) !    Une semaine chargée pour l'ANP    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    Chercheurs en langue amazighe: une denrée rare    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La BEA en mode «accélération»
Elle a généré 10 milliards de dinars à travers la finance islamique
Publié dans L'Expression le 14 - 08 - 2022

«Un montant global de 10 milliards de DA d'épargne a été déposé aux différents guichets et agences dédiés à la finance islamique de la Banque extérieure d'Algérie à l'échelle nationale depuis le lancement officiel de cette activité le 30 décembre 2021». C'est ce qu'a annoncé jeudi, le P-DG de la BEA, Lazhar Lattreche, à l'occasion de l'ouverture de trois nouveaux guichets dédiés à l'activité de la finance islamique au niveau des wilayas de Médéa, Djelfa et M'sila. Un chiffre qui reflète sans ambiguïté l'engouement grandissant des Algériens sur la finance islamique.
Une avancée qui dénote d'un début de changement du climat des affaires en Algérie. Désormais, les canaux bancaires se diversifient et offrent aux opérateurs plusieurs possibilités d'investissement. D'une période de stagnation où l'acte d'investir était soumis aux affres de la corruption et de la bureaucratie, la politique de financement et d'investissement est passée, suite aux nouvelles dispositions de lois et de gestion, à l'ouverture franche et fluide. Il faut dire que ce résultat enregistré en un laps de temps aussi court, relevait de l'existence de frustrations profondes en matière de financement. Cela étant, ce gain en crédibilité ne sera pas sans impact sur la bancarisation de la manne financière retenue par le circuit informel. Autant dire que l'association des nouvelles mesures d'incitation et de facilitation à l'investissement, à la multitude des produits proposés par la finance islamique, a eu l'effet d'un déclic. De la méfiance, les opérateurs convaincus, sont passé à la motivation. C'est dans cette optique que la BEA compte maintenir ce rythme de développement, à travers le lancement de nouveaux produits répondant aux besoins des professionnels et des entreprises. Il s'agit des produits «Ijara équipements et matériels roulants, Mourabaha marchandises et Financement Salam».Des formules qui permettent aux opérateurs, de lancer leurs projets sans consommer la totalité de leur trésorerie dans la phase d'investissement. Ce qui constitue une base solide et une force pour la gestion de la phase d'exploitation, et souvent la clé de la réussite et de la pérennité des entreprises. C'est précisément à ce niveau que l'efficacité de ces produits intervient. D'autant plus que le financement pris en charge par la finance islamique ne contraint pas les opérateurs aux pénalités de retards de remboursement, car considérés comme intérêts. Cette condition du financement a été remplacée par la latitude de la banque à demeurer propriétaire des biens financés jusqu'à remboursement. Un contrat qui permet aux deux parties de satisfaire leurs besoins de développement, moyennant une marge bénéficiaire pour la banque.
Cependant, les besoins en financement peuvent être aussi variés que les domaines d'activité dans ce sens, la BEA propose à travers l'ouverture de ces guichets, sept produits de lancement conformes aux préceptes de la Chariâa à savoir l'ouverture de «compte d'investissement islamique non restreint à terme pour particuliers, de compte d'investissement islamique non restreint à terme pour les entreprises, le dépôt islamique pour les particuliers, le compte courant islamique, le compte épargne islamique ainsi que le compte dépôt d'investissement non restreint à terme». Sur cet élan, et répondant au besoins d'un marché grandissant, celui des financements destinés à la consommation, la BEA propose également les produits «Mourabaha automobile, Mourabaha consommation et Mourabaha immobilière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.