L'APN achève jeudi le débat autour de la Déclaration de politique générale du Gouvernement    Tour de Syrie 2022: Yassmine El Meddah victorieuse, Houili toujours maillot jaune    Championnat arabe de Kayak: 7 médailles dont 3 en or pour l'Algérie    Mémorandum d'entente entre l'Algérie et l'OMT en vue d'ériger l'ESHRA en "pôle" de formation    Classement Fifa: l'Algérie, 37e, gagne quatre places    Algérie-Unesco: Belaabed participe à un débat de "haut niveau" sur l'avenir et les mutations de l'éducation    Belmahdi reçoit une délégation du groupe parlementaire d'amitié Arabie saoudite-Algérie    "NO LOGO", un projet itinérant de promotion culturelle, présenté à Alger    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    In memoriam Octobre 88    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Ligue1 - CSC-MCA : Un choc qui promet    Tracteurs de moins de cinq ans    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    En perspective de l'attribution des logements sociaux en cours de réalisation: Mise en service d'un nouveau logiciel pour l'étude des dossiers    Embrouille    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    QUESTIONS DE LANGUE(S) ET D'IDENTITE(S) !    Paix au Mali : le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie en tant que chef de file de la médiation internationale    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Ounas élu joueur du mois de septembre    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Washington ne mettra jamais Alger dans son viseur    Le droit du peuple sahraoui réaffirmé    Les émissaires de la CEDEAO satisfaits des échanges    L'état des lieux    Une semaine chargée pour l'ANP    L'UGTA se rebiffe    D'où viennent ces chiffres fantaisistes?    Le projet prend forme    De l'énergie entre Alger et Berlin    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    Chercheurs en langue amazighe: une denrée rare    Rebiga reçu par les membres du Conseil présidentiel libyen    Revirement de Madrid sur le Sahara occidental : "une grave violation" du droit international    Le Président Tebboune reçoit le MAE portugais    Le Président Tebboune félicite les enseignants à l'occasion de leur Journée internationale    Le 14e FIBDA s'ouvre à Alger    Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Il faut revoir la gestion des ports de pêche»
Sofiane Hichem Salaouatchi à Bejaia et Tizi Ouzou
Publié dans L'Expression le 18 - 08 - 2022


Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Hicham Sofiane Salawatchi a insisté hier à Beni K'sila, dans la wilaya de Béjaïa, sur la nécessité de développer l'aquaculture pour permettre aux consommateurs une alimentation variée et peu coûteuse en cette denrée alimentaire. Pour ce faire, le ministre a ordonné aux responsables locaux de redonner leur vocation initiale à ces structures, à savoir celle de l'activité de pêche et non de plaisance. Au port de Beni K'sila, dont le début des travaux remonte à une quinzaine d'années, le ministre a instruit le directeur des travaux publics de la wilaya de faire reprendre les travaux et d'achever cette structure dans les plus brefs délais afin de la remettre aux professionnels de la pêche. Une recommandation faite la veille lors de sa une visite de travail et d'inspection dans les deux villes côtières de Tigzirt et Azeffoun dans la wilaya de Tizi Ouzou ou il a donné des directives afin de revoir la manière dont sont gérés ces derniers. Le ministre a déploré la présence en nombre élevé de navires de plaisance alors que ces ports sont dédiés aux bateaux de pêche. Le ministre a donné des directives pour que, dorénavant, la priorité soit accordée aux pêcheurs au niveau de ces ports. Il faudrait que tous les moyens dont ont besoin les pêcheurs soient mis à leur disposition afin de leur permettre un meilleur cadre de travail et, du coup, augmenter le rendement. Sofiane Hichem Salaouatchi a indiqué qu'il faudrait se diriger vers la décentralisation dans la gestion du secteur de la pêche. Le ministre a donné des instructions fermes pour que tous les navires qui n'ont pas d'autorisation pour accoster au niveau des ports de Tigzirt et Azeffoun «quittent les lieux». Ceux qui ont des autorisations sont protégés par la loi, il n'y a aucun problème les concernant, a ajouté le même responsable. Le ministre a déclaré en outre que ces ports devraient être mis à la disposition des pêcheurs et des métiers de la pêche. «On ne peut pas sacrifier la production et la pêche au profit de la plaisance», a ajouté le même ministre. Ce dernier a indiqué qu'il faudrait revoir de fond en comble la gestion et l'aménagement de ces ports. «Un maximum de navires de pêche dans les ports, c'est ce que je vous demande», a affirmé le ministre. Ce dernier a souligné que l'objectif de son ministère et d'accroitre la production halieutique. Sur ce dernier point, le représentant du gouvernement a indiqué, à partir de Beni k'sila, que la mise en service de l'ensemble des fermes aquatiques permettra une production locale de quelque 1500 tonnes de daurades. À Béjaïa, il existe une quinzaine de fermes aquatiques mais seules trois d'entre elles sont opérationnelles. En visitant cinq d'entre elles, Hichem Sofiane Salaouatchi a souligné l'importante de leur mise en service mettant en exergue tout l'apport qu'elles peuvent induire véritablement sur l'offre, en matière de poissons au niveau de la wilaya de Béjaïa et un peu partout dans le pays. Le ministre s'est, par ailleurs, félicité de l'initiative prise par les autorités de la wilaya concernant l'évacuation de toutes les embarcations vieillissantes et inutiles stationnées aux ports de pêche. Autant d'espaces qui ont été libérés au profit des professionnels de la pêche, ce qui contribuera à coup sûr à la dynamique du développement de la pêche et à l'augmentation des productions halieutiques.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.