Procès Khaled Drareni au tribunal de Sidi M'hamed : «Je n'ai fait que mon métier de journaliste»    Football : la LFP propose de baptiser le stade de Saïda au nom de Saïd Amara    Le général Gouasmia nouveau commandant de la gendarmerie nationale    LE SOIR D'ALGERIE FÊTE SES 30 ANS    La chambre d'accusation statuera demain    Les travailleurs de l'Enad de Sour-el-Ghozlane en colère    Effacement des pénalités et rééchelonnement des dettes    El Mou'amara !    L'Assemblée générale extraordinaire du GS Pétroliers mercredi...    Mandi, un autre Algérien en Premier League ?    Révision du calendrier des demi-finales    Marche des supporters de l'ES Sétif    10 000 da d'amende pour les 40 participants à une excursion en mer    Ce qui pousse des citoyens à braver l'interdit !    Réouverture progressive des mosquées et des plages    8 décès et 507 nouveaux cas en 24 heures    Accident de la route : 23 morts et 1311 blessés en une semaine    Stéréotypes stériles ou regard objectif    Un hommage aux musulmans morts pendant les deux guerres mondiales : «Leur sacrifice nous engage tous»    US Tébessa : Le club victime de son propre entourage    Artisan de la réconciliation en Irlande du Nord : John Hume est mort    Barrage éthiopien sur le Nil: le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie reprennent leurs pourparlers    Covid-19 et Toufik-34    Nouvelles de Tiaret    Marché des assurances : Marco Cuneo, nommé CEO d'AXA en Algérie    Sidi Bel Abbès : Perturbation de l'alimentation en eau durant l'Aïd    Circonscription administrative de Rouiba : Plus de 13 000 peaux de mouton collectées    Relations franco-algériennes : Confrontation des mémoires    Les obsèques de Gisèle Halimi célébrées le 6 août à Paris : «Je veux crier fort pour ces voix qui se sont tues et celles que l'on ne veut pas entendre»    Nouvel Ouvrage de Ammara Bekkouche édité par le CRASC : Une réflexion originale sur comment cultiver l'urbain à Oran    Lancement du concours de lecture créative par l'ONUDC : Le conteur Mahi Seddik parmi le jury de sélection des lauréats    Décès du Dr Cherifi Mohamed, un des fondateurs de l'ONEC    Boulevard «Emir Abdelkader»: Un immeuble menaçant ruine suspend un arrêt du tramway    FAF - Après l'arrêt du championnat: Des dirigeants de clubs montent au créneau    Chlef: Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Rachat et matières essentielles: Le ministère de l'Education dément les rumeurs sur le bac    Des départs plus grands !    DECOMPTE ET ANNIHILATION    Djerad parle d'"actions préméditées"    Le Liban s'enferre dans une crise multiforme    Pour un élargissement des domaines de compétences    Le périmètre irrigable a augmenté à Souk Ahras    Draoui, Bouguelmouna et Ferhani partants    Ankara dénonce un contrat pétrolier américano-kurde en Syrie    Verdict pour quatre suspects    "La pensée d'Albert Memmi est sans compromission"    L'émergence du monothéisme en Afrique du Nord    18 civils tués dans une attaque du groupe terroriste Boko Haram    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PT oeuvre dans la continuité
ELECTIONS LEGISLATIVES
Publié dans L'Expression le 15 - 03 - 2007

La majorité des candidats du PT aux élections législatives sont des députés du parti.
La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a annoncé, que son parti a enregistré 2400 demandes de candidatures aux élections législatives du 17 mai prochain. «Nous n'alignons sur les listes de candidatures que des militantes et des militants du parti», a-t-elle précisé lors d'une conférence de presse animée hier à Alger. Le PT a décidé, par ailleurs, de préserver la continuité de son groupe parlementaire. D'ailleurs, Mme Hanoune dira à ce propos que la majorité des députés du parti seront candidats aux législatives. Comme quoi, on ne change pas une équipe qui gagne. Elle a dénoncé, en outre, l'existence des «courtiers» des élections dont le phénomène surgit à chaque rendez-vous électoral. «Malheureusement, il existe ceux qui veulent acheter les places et ceux qui les vendent», a-t-elle dit en faisant allusion au manque de transparence dans les rendez-vous électoraux. Sur un autre volet, Mme Hanoune s'est réjouit de la dernière réaction du président de la République qui s'est déclaré favorable à l'idée d'une Opep du Gaz.
Pour la première fois, la secrétaire générale du PT s'est exprimée sur cette question en approuvant l'idée et en annonçant son soutien total à l'augmentation du prix du gaz et l'application de la taxe sur le bénéfice exceptionnel. Fidèle à ses position, le PT s'oppose toujours à l'accord d'association avec l'Union européenne. Le parti de Hanoune exige des responsables de rendre un bilan, deux ans après la signature de ce dernier. Les experts européens, ajoutera Mme Hanoune, ont prévu, suite à la signature de cet accord, la perte de 58.000 postes d'emploi et un déficit de 58 milliards de dinars pour notre économie. «Chose qui s'est confirmée» pour la secrétaire générale du PT. Elle a avancé le chiffre de 24.000 postes d'emploi supprimés suite à cet accord.
Les statistiques révèlent, selon elle, un recul de la production industrielle. Les mêmes répercussions, selon Mme Hanoune, seront relevées si la stratégie industrielle est appliquée. Elle estime que l'impact qui peut en découler de cette initiative est très dangereux quant à la perte des postes d'emploi, et relèvera, également, l'absence des partenaires sociaux dans l'élaboration de ce projet. Elle a estimé que le CPE, les SGP et le ministère des Participations doivent disparaître en proposant en échange la création d'un ministère de l'Economie et de la Planification.. «Il faut changer certaines décisions politiques afin de protéger notre production comme celle des produits pharmaceutiques qui perce sur les marchés interne et externe». Louisa Hanoune fait allusion, en fait, au groupe Saidal qu'elle a toujours défendu et apprécié la politique de développement que mène son président-directeur général, M.Ali Aoun. Sur la lutte contre la corruption, Louisa Hanoune propose au gouvernement d'ouvrir des enquêtes sur certains cadres qui ont quitté leurs fonctions et créé leurs propres sociétés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.