Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Bejaïa    Championnats d'Afrique de Cyclisme sur piste : trois nouvelles médailles pour l'Algérie    Handball / CAN-2020 : l'Algérie domine le Congo et assure la qualification au 2e tour    La mobilisation pour le changement continue    PRATIQUES COMMERCIALES : Défaut d'affichage des prix à Mostaganem    LA FIRME ‘'ALPHYT'' EN COLLABORATION AVEC LA SRPV DE MOSTAGANEM : Journée de sensibilisation sur le traitement d'hiver des arbres fruitiers    AADL : Distribution de 155 000 logements en février    Règlement de la crise libyenne: une participation accrue à la conférence internationale dimanche à Berlin    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Tebboune recevra, mardi, une délégation de médias    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Djamel Ould Abbas de nouveau à la barre    CORRUPTION DANS UNE BANQUE PUBLIQUE : Arrestation de 11 personnes impliquées à Constantine    TLEMCEN : Saisie de 117 bouteilles de spiritueux à Remchi    BEDRABINE EL MOKRANI (SIDI BEL ABBES) : Un ouvrier communal écrasé par une benne tasseuse    VOL ET BRAQUAGE DE CITOYENS A ORAN : Un groupe de motocyclistes sème la terreur    Le fils d'Amirouche porte plainte à cause de Mehenni    Manchester United: le coût d'un licenciement de Solskjaer est connu    La FAF s'oppose à la domiciliation de la CAN Futsal 2020 dans la ville de Laâyoune occupée    Le moudjahid Mohamed Kechoud n'est plus    L'Algérie et l'Italie conviennent de renforcer la coordination et la concertation concernant la situation en Libye    Protection civile d'Alger: le nombre des interventions en "léger" recul en 2019    ENIEM/difficultés financières: les discussions avec le CPE "sur la bonne voie"    Archives nationales: un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    La pièce GPS du TNA primée au Festival du Théâtre arabe 2020    L'Algérie, la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres dans le dossier libyen    Batna : Ouverture du Café culturel "Thaziri" en présence de nombreux intellectuels de la ville    Lille: Ghoulam dans le viseur    «Les deux clubs sont dans les mêmes conditions»    Le président Tebboune multiplie les consultations    «Vous défendez la souveraineté de la Nation et assurez la stabilité du peuple»    Ils contestent le régime fiscal imposé par la LF 2020    Réviser le découpage des zones industrielles et les lois régissant l'investissement    Spike Lee président du jury 2020    Ligue 1-MC Alger: Almas, 10e président en 7 ans    Accidents de la route : 4 morts et un blessé en 24 heures    Le pétrole algérien a perdu près de 7 dollars en 2019    Les tribunaux paralysés hier    Le ministre camerounais des Sports favorable    Le Premier ministre italien aujourd'hui à Alger    égypte : quatre employés d'une agence de presse turque arrêtés    La Protection civile fait son bilan 2019    ACTUCULT    L'ONM exige l'application de la loi    APOCE: appel à la prise de mesures urgentes pour améliorer le niveau de vie    UNPEF: «L'urgence est de répondre aux préoccupations des enseignants du primaire»    Le Premier ministre confirme la tenue d'élections le 8 février    La société civile s'implique    Le Conseil des ministres avancé à samedi    Ghiless Amzal anime un concert à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





2 millions de cartes seront distribuées en 2008
Publié dans L'Expression le 27 - 02 - 2008

Une campagne médiatique sera lancée prochainement pour vulgariser l'usage des cartes interbancaires, CIB.
Quelque 2 millions de cartes interbancaires (CIB), seront distribuées en Algérie avant la fin de l'année en cours, nous a fait savoir hier El-Hadj Allouane, directeur général de la Société d'automatisation des transactions interbancaires et de monétique (Satim). La mise en circulation de ces cartes à puce, ajoute-t-il, sera accompagnée par la multiplication du nombre de distributeurs automatiques de billets (DAB) au niveau des banques et des agences d'Algérie Poste. L'invité de L'Expression précise que le nombre de ces machines indispensables à la modernisation du système de paiement ne dépassant pas actuellement 900 sera augmenté pour atteindre 4000 DAB. Les retards accusés en matière de généralisation de paiement électronique dans notre pays, sont dues, selon El-Hadj Allouane, à l'environnement général. Les banques, les commerçants et les citoyens n'ont pas fait assez d'efforts pour se mettre à ce système de paiement. Selon le premier responsable de la Satim, le nombre de retraits effectués via la carte CIB n'a pas dépassé en 2007, les 6000 opérations par jour. Un chiffre qui dénote les grands retards à rattraper dans ce domaine. Cette réalité peu reluisante trouve son origine, du moins en partie, dans le manque de vulgarisation. El-Hadj Allouane fera part à cet effet, de l'entame d'une campagne médiatique visant à expliquer aux usagers et aux commerçants, les avantages qu'offre le paiement électronique. Notre hôte indique à cet effet, que les distributeurs sont opérationnels H24 et ce, toute la semaine. Et d'ajouter que le coût de l'opération de retrait est des plus rationnels puisqu'il ne dépasse pas 15 dinars au niveau des distributeurs des banques publiques et un peu plus pour les banques privées. A propos des banques, le directeur de la Satim, indique que ces institutions financières ont intérêt à contribuer au développement de ce système universel dans notre pays, car il leur permet de régler les opérations de paiement en dehors des agences. La généralisation des CIB mettra fin de manière définitive, explique-t-il encore, au phénomène des files d'attente à l'intérieur des agences bancaires et postales. Par ailleurs, le directeur général de la Satim nous annonce l'installation de quelque 2000 Terminaux de paiement électronique (TPE) sur l'ensemble du territoire national. 500 TPE sont opérationnels au niveau de la capitale, a-t-il indiqué, en précisant que plusieurs commerces, dont des hôtels et des pharmacies, commencent à se doter de cet instrument. Le mois de janvier dernier, la Satim a enregistré 120 opérations de paiement via ce mécanisme de télécompensation. El Hadj- Allouane explique que les frais d'installation des TPE sont intégralement pris en charge par les banques. Ces dernières se doivent de convaincre les acteurs de la sphère commerciale à généraliser ce mode de paiement. L'invité de L'Expression cite, à ce sujet, le développement du secteur touristique. «Il ne faut pas s'attendre à ce que des touristes occidentaux viennent chez nous avec des liasses de billets. Dans leur pays et un peu partout dans le monde, les achats et autres services sont réglés avec des cartes bancaires.» Pour ce qui est de l'aspect sécurité, El-Hadj Allouane nous affirme que ce système de paiement électronique «est conforme aux normes internationales et offre un haut niveau de sécurité». Les distributeurs sont programmés de manière à «avaler» la carte CIB s'il l'on se trompe plus de 2 fois dans la composition du code confidentiel. Selon les explication de El-Hadj Allouane, les services chargés de la confection de la carte sont séparés de ceux chargés de l'élaboration des codes secrets. Autre mesure préventive: «La carte ne sera pas opérationnelle avant que la banque ne donne instruction à la Satim pour l'activer.» S'agissant des pannes affectant un nombre de distributeurs, le directeur de la Satim répondra que «ces problèmes sont pris en charge, généralement dans un délai ne dépassant pas les 5 heures». Parlant du manque de billets dans certains DAB, l'hôte de L'Expression affirme que «l'alimentation des DAB en billets relève des missions des banques».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.