Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Khaldi pour la modernisation de la gestion des établissements de jeunesse    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Toulouse danse au rythme du Maghreb
FESTIVAL DE RIO LOCO
Publié dans L'Expression le 15 - 06 - 2009

Plus de trois cents artistes venus d'Algérie, du Maroc et de Tunisie vont inonder les différentes scènes de mille soleils.
C'est ce mercredi que s'ouvre la 15e édition du Festival Rio Loco. Après les fanfares des Balkans l'an dernier, la Prairie des Filtres de Toulouse va danser cette fois sur les rythmes épicés du Maghreb. Plus de trois cents artistes venus d'Algérie, du Maroc et de Tunisie vont inonder les différentes scènes de mille soleils.
Il y aura notamment les chansons au goût de miel de Khaled, le roi du raï algérien. C'est à lui que l'on doit Didi, Wahrane et bien sûr Aïcha, une chanson au succès planétaire écrite par Jean-Jacques Goldman. Après plusieurs années d'absence et quelques déboires personnels, le chanteur revient avec Liberté, un album dans lequel il retourne aux racines du raï et fait appel à ses souvenirs d'enfance pour retrouver les rythmes de la musique traditionnelle.
Biyouna, la fameuse
Une forte personnalité, de l'humour et du charisme à revendre, voici la chanteuse et comédienne algérienne Biyouna. Déjà l'an dernier, elle avait fait sensation au Marathon des Mots de Toulouse, la voici, cette fois, sur la grande scène du Pont Neuf, en bordure de la Garonne, pour un show où elle se laissera porter par ses fantaisies yé yé, chaâbies et andalouses. Un spectacle détonnant où elle n'économise ni sa voix, ni son coeur, ni son jeu de hanches qui bougent au quart de tour.
Dans un autre style, plus timide, plus réservé, Idir va chanter La France des couleurs, titre de son dernier album. Homme de conviction, infatigable poète et chanteur de l'identité kabyle, Idir suscite toujours beaucoup d'émotion quand il apparaît sur scène.
A ne pas manquer non plus l'attachant et atypique Rachid Taha. Sur scène, il déménage.
Tiraillé entre tradition et modernité, il chante tantôt en français, tantôt en arabe, et parfois même en francarabe et dénonce toujours les maux du monde actuel, la corruption, la guerre, le racisme...
Dans Diwan 2, son dernier album, il reprend des chansons de son Maghreb local et c'est drôlement bien. Bref, il y aura vraiment du beau monde à Rio Loco. Une fois de plus, cette fête qui célèbre les musiques du monde promet d'être belle. Très belle!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.