Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    La pointure du monde    La sculpture est-elle « maudite»?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les raisons du processus inflationniste    À quand le vrai bonheur?    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    Le FFS contre-attaque    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    La France déchirée?    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trois Palestiniens tués par l'armée israélienne
TERRITOIRES PALESTINIENS OCCUPES
Publié dans L'Expression le 27 - 12 - 2009

L'Autorité palestinienne a dénoncé une «dangereuse escalade de la violence» de la part d'Israël.
Trois militants palestiniens du Fatah, soupçonnés d'être impliqués dans le récent assassinat d'un colon israélien, ont été tués hier lors d'une incursion de l'armée israélienne à Naplouse, faisant craindre un regain de violence en Cisjordanie.
L'Autorité palestinienne a dénoncé une «dangereuse escalade de la violence» de la part d'Israël qui, selon elle, compromet la sécurité et la stabilité instaurées ces deux dernières années par les services de sécurité palestiniens dans les Territoire occupés. A Naplouse, Ghassan Abou Charkh, 40 ans, Raïd Al-Surakji, 40 ans, et Anan Subuh, 31 ans, ont été abattus par les forces spéciales israéliennes qui ont pénétré tôt hier dans la Vieille ville historique de Naplouse, zone autonome palestinienne du nord de la Cisjordanie, selon des sources israéliennes et palestiniennes. Une femme a été blessée.
«Ce sont les trois terroristes qui ont perpétré jeudi dernier l'attentat à l'arme à feu qui a tué un Israélien», un colon de 45 ans, dans la même région, a déclaré une porte-parole militaire israélienne. «Sur la foi de renseignements précis du Shin Beth (service intérieur de sécurité), nos forces ont encerclé trois maisons à Naplouse où ils s'étaient retranchés et les ont éliminés», a ajouté la porte-parole. Anan Subuh était un militant des Brigades des martyrs d'Al Aqsa, un groupe armé relevant du Fatah. Les deux autres étaient des militants du Fatah, selon un responsable des services de sécurité palestiniens.
D'après la porte-parole de l'armée israélienne, ces trois Palestiniens avaient été impliqués dans le passé dans des attentats anti-israéliens. Il n'y a pas eu d'échange de tirs. Les soldats israéliens, arrivés à bord de dizaines de jeeps, sont repartis vers 08h00 locales (06h00 GMT). L'armée israélienne a retrouvé sur les lieux deux pistolets et deux fusils d'assaut M-16 ainsi que des chargeurs, a précisé la porte-parole.
Selon leurs familles, les trois Palestiniens ont été abattus de sang-froid, sans sommation. Ils ont été enterrés hier en présence de milliers de personnes, tandis qu'une grève de 24 heures était décrétée à Naplouse. Jeudi, un colon israélien, maître d'école religieux et père de sept enfants, avait été retrouvé mort dans son véhicule criblé de balles sur une route entre les colonies juives d'Einav et Shavei Shomron, près de Naplouse. L'attaque avait été revendiquée par le groupe Imad Moughnieh (du nom d'un chef militaire du Hezbollah tué dans un attentat en Syrie, en 2008) des Brigades des martyrs d'Al Aqsa. Dans un communiqué, le groupe avait averti qu' «il y aurait d'autres opérations similaires».
Cette flambée de violence en Cisjordanie - après plus de deux années de calme relatif - survient alors que la tension est vive depuis plusieurs semaines entre Palestiniens et colons israéliens dans la région de Naplouse, bastion de la deuxième Intifadha au début des années 2000. Les colons juifs se sont, en outre, mobilisés contre le moratoire temporaire sur les nouvelles constructions dans les implantations de Cisjordanie imposé le mois dernier par le Premier ministre, Benjamin Netanyahu. Ils accusent ce dernier de faire le jeu des Palestiniens.
Un autre incident a, par ailleurs, ensanglanté hier matin la bande de Ghaza, où trois Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens.
Il s'agissait de civils collectant des morceaux de ferraille près de la barrière de sécurité séparant l'enclave palestinienne d'Israël, selon des sources palestiniennes. Selon une porte-parole israélienne, ils s'apprêtaient «à commettre un attentat terroriste en Israël».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.