Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 8ème journée    Real - Zidane : "Que voulez-vous, que nous quittions la saison ?"    Real Madrid: Jovic bien prêté à Francfort (off.)    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    Casoni plie bagage    Le match à ne pas rater pour les Verts    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Ce que peut apporter Slimani à Lyon    Le rabatteur    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Le déluge    Football - Ligue 1: Sétif, Alger et Tlemcen pôles d'attraction    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De nouvelles techniques au service de la dermatologie
VIES JOURNEES DE LA SADEC
Publié dans L'Expression le 03 - 04 - 2010

Les spécialistes feront l'exposé d'une nouvelle technique pour le traitement des maladies caractérisées par une perte de cheveux locale ou générale.
Une pléiade de spécialistes ont pris part, hier, à l'hôtel Hilton aux sixièmes journées de la Société algérienne de dermatologie esthétique et cosmétique (Sadec), présidées par le Pr A. Ammar-Khodja.
Animé par des spécialistes algériens, français et allemands, le débat a porté essentiellement sur le laser dans la médecine esthétique.
Les intervenants ont débattu de trois types de traitements par ce moyen. Il s'agit, en premier lieu, du laser pigmentaire qui entre dans le traitement des pigments endogènes et exogènes, ainsi que du tatouage.
Le traitement de la pilosité par le laser dépilatoire a bénéficié également d'une grande marge d'intérêt. En effet, de plus en plus de personnes, hommes et femmes, s'intéressent à ce traitement qui consiste en la diffusion, par le laser, d'une lumière qui détruit la mélanine, ou le pigment du poil, et élimine ce dernier à sa racine.
A ce sujet, les intervenants ont évoqué les effets secondaires de l'épilation par laser, l'épilation définitive ainsi que l'épilation de différents types de peau. Enfin, les dermatologues ont brossé un large tableau concernant le traitement des cicatrices provoquées par l'acné, du fonctionnement des lasers sur ces cicatrices, de la stimulation de la production de collagène naturel remodelant la cicatrice ainsi que du meilleur moyen de prévenir et de limiter au maximum la survenue des rares complications à savoir, des brûlures et des troubles de la pigmentation. Dans ce contexte, des démonstrations sur des patients ont eu lieu.
La journée d'aujourd'hui portera sur des sujets plus divers. Selon le Pr A. Ammar-Khodja, des dermatologues feront l'exposé d'une nouvelle technique pour le traitement des pelades graves, maladies caractérisées par une perte de cheveux locale ou générale. «Nous allons saisir cette occasion pour introduire en Algérie la cryochirurgie», a-t-il révélé.
En dermatologie, cette technique de traitement par le froid permet de traiter des tumeurs bénignes ou malignes, uniques ou multiples, même en cas de récidive.
Selon les spécialistes, c'est un traitement superficiel, très simple et qui est relativement indolore dans l'immédiat, puisque le froid insensibilise les terminaisons nerveuses. «Nous allons démontrer l'efficacité de la cryochirurgie dans le traitement des chéloïdes», a-t-il confié.
Les chéloïdes sont, en fait, une forme de cicatrice résultant d'une excroissance du derme au niveau d'une blessure guérie. Elles se présentent sous forme de lésions fermes, caoutchouteuses ou des nodules brillants, fibreux et leur couleur varie du rose au chair ou du rouge au brun foncé.
Des Italiens interviendront pour expliquer le procédé de la dermoscopie «qui permet de voir les lésions de la peau à l'aide d'un tout petit appareil», selon le professeur A. Ammar-Khodja qui a ajouté que des techniques d'évaluation des utilisations des produits cosmétiques se tailleront une belle part du débat. «Des dermatologues auront à présenter des appareils permettant de mesurer l'impact des produits cosmétiques sur la peau», a-t-il indiqué.
Enfin, cette journée se terminera par l'animation de symposiums et de communications sur la dermatologie en général.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.