Allègement des hôpitaux: vers la reconsidération des services d'urgences de proximité    Sétif : le spectacle "Rassassat ghadr" reproduit le début des massacres du 8 mai 1945    Fedissah: La question sahraouie ne peut être résolue que par un référendum d'autodétermination    L'Allemagne demande des explications au Maroc au sujet de la décision de convocation de son ambassadeur à Berlin    Découverte du cadavre d'une personne à Oued Mitar à Boussaâda    Real : Zidane prêt à s'en aller si le club l'exige    ASO Chlef : Un gardien de but à la rescousse    Habitudes de consommation durant le ramadhan à Constantine : Quand la galette fait de l'ombre au pain    Visite du ministre de l'habitat à Biskra : Remise des clefs de 1735 logements sociaux    MC Alger – WA Casablanca : Avancé pour ce vendredi    Législatives: le délai pour l'examen des dossiers de candidatures prend fin dimanche    Les massacres du 8 mai 1945 en Algérie, une continuité des grandes répressions de la conquête française    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Tirage au sort lundi au Caire    Doigts de kounafa    Un nouveau recteur pour Tizi    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    "PAS DE MUSELIÈRE"    Des choix budgétaires très compliqués    Lourdes accusations contre les syndicats    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    CFA : Première réunion lundi    Le CNRC veut assainir la liste des importateurs    Forte mobilisation à Alger    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Santé: Lancement du Registre des refus de don d'organes    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Mise en garde    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Les mises en garde du gouvernement    Le gaspillage atteint son apogée    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    L'ambassadeur du Mozambique à Annaba    Les slogans sortis de laboratoires    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    La pasionaria Djamila Boupacha    Le fabuleux destin d'un héros oublié    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trop de chantiers et peu de ciment
FLAMBEE DES PRIX DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION
Publié dans L'Expression le 03 - 08 - 2010

Les capacités de production doivent être augmentées de 3% pour endiguer ce problème, selon l'Association générale des entrepreneurs algériens.
Les citoyens ne savent plus à quel saint se vouer depuis que le sac de ciment a franchi la barre des 410 dinars, depuis plusieurs mois. Pourtant, les pouvoirs publics ont affirmé avoir pris toutes les mesures pour éviter la spéculation et la hausse des prix, mais sans résultat. La flambée des prix des matériaux de construction persiste au détriment du consommateur qui est contraint de payer le double du prix, au grand bonheur des spéculateurs qui maîtrisent ce marché.
Contacté à ce sujet, le président de l'Association générale des entrepreneurs algériens (Agea), M.Mouloud Khalloufi, a indiqué à L'Expression que cette flambée est due à l'augmentation de la demande par rapport à l'offre. Selon M.Khalloufi, «les unités de fabrication n'ont pas les capacités de production nécessaires pour satisfaire la demande, donc il faut augmenter la quantité avec la qualité car la demande est beaucoup plus forte que l'offre a-t-on constaté», souligne l'interlocuteur.
Et d'ajouter: «Quand l'offre est plus forte que la demande, les prix baissent et vice versa.» Le président de l'Agea estime qu'il faut augmenter de 3% les capacités de production. Devant une telle situation, le fisc et les pouvoirs publics sont incapables de maîtriser les prix bien qu'ils soient plafonnés. Selon une enquête réalisée par l'Office national des statistiques (ONS) auprès des chefs d'entreprise, premiers utilisateurs de ces matériaux, faut-il le rappeler, il a été constaté au cours du 1er trimestre 2010, une hausse de la demande et des prix de vente, une baisse des effectifs et une évolution négative de la trésorerie.
L'activité industrielle en Algérie, après une stagnation au cours du 3e trimestre 2009, a entamé depuis le dernier trimestre de l'année écoulée, une hausse qui s'est poursuivie durant les trois premiers mois de l'année en cours.
Cette tendance haussière est due essentiellement aux chantiers ouverts ces dernières années, notamment par les secteurs de l'habitat et les travaux publics, précise-t-on.
Selon la même enquête, les chefs d'entreprise prévoient, pour les prochains mois, une hausse de l'activité, de la demande et des prix. Aussi, ils préconisent une baisse des effectifs.
L'enquête de l'ONS souligne que plus de 86% des chefs d'entreprise ont déclaré que le degré de satisfaction des commandes de matières premières «reste inférieur aux besoins exprimés», mais sans incidence sur les stocks puisque seulement 2% ont enregistré des ruptures de stock.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.