Real : Rüdiger est la priorité défensive    L'Algérie pour écrire son nom sur les tablettes de l'épreuve    Lionel Messi au septième ciel du football à Paris    Festivals du court-métrage d'Annaba et «Cinemana du film arabe» d'Oman    "EDEX-2021" du Caire : Said Chanegriha reçu par son homologue égyptien    Opep+ œuvrera à préserver l'équilibre du marché dans le contexte des craintes du variant Omicron    Elections locales: le FLN arrive en tête avec 5978 sièges    La vague de normalisation "se brisera contre la position authentique de l'Algérie"    Raffinerie de Skikda : une flamme derrière l'incident survenu mardi    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en Ouganda    Benabderrahmane: la rupture avec les anciennes pratiques impossible sans des médias forts et objectifs    Covid-19: la pandémie a fait au moins 5.206.370 morts dans le monde    Séance de travail Lamamra-Wang Yi à Dakar    (EXCLUSIF) Noureddine Tayebi (fondateur de "Yassir"): « ce n'était pas une mince affaire »    Monoxyde de carbone : 95 décès depuis le début de l'année    Le rôle pionner de l'APS dans l'accès du citoyen à l'information mis en exergue    Sebgag dépêché en urgence à Oran    Plus de 200 investisseurs mis en demeure en 2021    Sellal acquitté et Rahiel condamné à 3 ans de prison    La campagne nationale de vaccination lancée    Plusieurs axes routiers bloqués par la neige    Vers le dénouement de la crise ?    Une bureaucratie en remplace une autre !    Les nouvelles technologies au secours de la culture    "Fahla , l'audace dans la langue algérienne"    Le Sénégal souhaite un soutien de Pékin au Sahel    Le Maroc et Israël main dans la main contre l'Algérie    11 entraîneurs européens présents au Qatar    10 000 hectares réservés à la céréaliculture à El-Ménéa    L'article 29 à la carte !    Report du procès de l'ancien wali de Djelfa    «L'Algérie se considère actuellement comme un Etat en confrontation avec l'entité sioniste»    La cérémonie officielle, vendredi prochain, à Paris    Une bonne nouvelle peut cacher un film    ACTUCULT    Compliqué pour la Saoura, jouable pour la JSK    Deuxième succès des Algériennes face à la Tunisie    Prévue le 7 décembre: Grève annoncée à la Santé    Les rejets anarchiques prennent de l'ampleur: 720 tonnes de déchets inertes collectées en trois jours    «La faiblesse des flux Internet fausse tout»    Les spéculateurs ont la peau dure    Assommants cachets...    «L'Algérie ne renoncera pas!»    Le monde vu par El Moudjahid    Une ville cruciale dans la guerre au Yémen    Un cas unique de corruption    Kamel Aziz «l'héritier de Amar Ezzahi»    Les orphelins de la vallée de la Soummam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Américains débarquent à Alger
ILS LANCENT UNE GRANDE INITIATIVE POUR L'AFRIQUE DU NORD
Publié dans L'Expression le 14 - 10 - 2010

Le secrétaire d'Etat adjoint, Jose Fernandez, mènera la délégation des Etats-Unis à la Conférence Etats-Unis-Maghreb sur l'entrepreneuriat.
Les Etats-Unis d'Amérique ne désespèrent pas de s'implanter durablement dans le grand marché d'Afrique du Nord. Pour ce faire, une vaste initiative en direction des pays du Maghreb sera lancée les 1er et 2 décembre prochain à Alger, ont indiqué les responsables de la communication de l'ambassade des Etats-Unis à Alger.
«Le sous-secrétaire d'Etat américain, Robert Hormats, s'est entretenu, le 8 octobre dernier, avec de hauts responsables économiques d'Algérie, de Libye, de Mauritanie, du Maroc et de Tunisie», a-t-on appris de même source, précisant que cette rencontre, qui s'est déroulée à Washington, a principalement porté sur «l'accroissement de l'engagement des Etats-Unis dans la région, y compris des partenariats du secteur privé, ainsi que de domaines possibles de coopération économique régionale Etats-Unis-Afrique du Nord, et notamment de la Conférence Etats-Unis-Maghreb sur l'entrepreneuriat qui se tiendra les 1er et 2 décembre à Alger».
Sellal donne le la
Le sous-secrétaire d'Etat a informé les responsables que «le secrétaire d'Etat adjoint, Jose Fernandez, mènerait la délégation des Etats-Unis à la Conférence Etats-Unis-Maghreb sur l'entrepreneuriat». Mais avant cette rencontre, on a appris également que le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, se déplacera vendredi 22 octobre à Washington où il assistera avec l'ambassadeur d'Algérie à Washington, Abdallah Baâli, à un séminaire sur les ressources en eau en Algérie. M.Sellal sera accompagné d'une délégation d'experts de son département ainsi que des experts du ministère de l'Agriculture. L'Algérie a lancé un programme ambitieux pour 2010-2014 afin de moderniser son infrastructure. Les ressources en eau sont un des principaux axes de cet effort. Pas moins de 19 barrages seront construits durant cette période, de même que le renouvellement total du système de distribution de l'eau, la construction de nouvelles stations de traitement de l'eau potable et de traitement d'eaux usées. Cet événement exclusif aura pour premier objectif la construction de partenariat d'affaires avec les sociétés américaines très intéressées par les avis d'appels d'offres qui seront prochainement lancés par le département des ressources en eau. Des appels d'offres qui aiguisent déjà l'appétit des compagnies américaines. Cette rencontre organisée par le Conseil d'affaires algéro-américain avec l'ambassade d'Algérie à Washington, n'est en fait que le prélude de la grande rencontre de décembre.
L'initiative américaine porte le nom de «North African Partnership». Elle ciblera les jeunes du Maghreb via cinq axes principaux: l'entrepreneuriat, l'aide à l'emploi, le leadership, l'art et la culture et l'émancipation de la femme. A quelques détails près, il s'agit d'une version revue et corrigée de l'initiative lancée par le président Bush et qui s'intitule Mepi (Middel East Paterneship Intiative).
En 2002, le président Bush annonçait dans un discours son intention de lancer une initiative de partenariat avec le Proche-Orient (Middle East Partnership Initiative - Mepi). Elle consistait à promouvoir la création d'entreprise, mais aussi de soutenir de grands projets comme la création d'une zone régionale de libre-échange et celle d'un forum sur la réforme judiciaire. A la différence de l'initiative de Bush, celle que lancera Obama à Alger, n'inclut pas le Moyen-Orient.
Le choc des initiatives
C'est d'ailleurs la première fois que les Américains dissocient l'Afrique du Nord du Moyen-Orient dans leur stratégie. La conférence rassemblera des dirigeants des milieux d'affaires et des entrepreneurs nord-africains, de jeunes entrepreneurs en puissance de la région, des responsables des milieux d'affaires des communautés émigrées nord-africaines, ainsi que des représentants des milieux d'affaires et des entrepreneurs des Etats-Unis. Des discussions dirigées se tiendront sur les thèmes-clés ainsi que sur les principaux obstacles à l'entrepreneuriat, notamment: les leçons acquises du Sommet présidentiel sur l'entrepreneuriat; l'accès au capital; les petites et moyennes entreprises; les jeunes créateurs d'entreprise; les perspectives des dirigeants des milieux d'affaires des Etats-Unis et du Maghreb; les initiatives transfrontières en matière de partenariat d'affaires; le réseautage commercial transatlantique; les incubateurs de l'innovation et de la technologie; enfin, les perspectives commerciales dans les beaux-arts. L'initiative a l'appui de la plus haute autorité américaine, à savoir le département d'Etat. C'est un véritable choc d'initiatives des puissances occidentales en Afrique du Nord. On est loin de l'Amérique de Bush qui ne jure que par les tanks et de la France de Chirac qui refuse la guerre en Irak.
Alors que la France de Sarkozy s'engage sur la pente glissante du dossier sécuritaire, notamment au Sahel, qui lui imprime du coup une image belliqueuse, l'Amérique de Obama réplique par une vaste initiative dans la région.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.