Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    Bouira : Les hauteurs et la station climatique de Tikjda sous la neige    Man City fixe son prix pour Ferran Torres    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Renforcer la recherche scientifique    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Modeste engouement    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Le Président biélorusse souligne le devoir d'aider les réfugiés en difficulté    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Faible participation, pas d'incidents    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Alger: L'affluence entre faible et «habituelle»    Le culte fécond ou stérile du passé    Un stage et 2 matchs au Qatar    L'enjeu des locales    Les Algériens offusqués    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    La France a mal à l'outre-mer    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Giroud absent 3 semaines    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



“En 2009, nous nous éloignerons définitivement du spectre des délestages”
Nordine Bouterfa, P-DG de Sonelgaz, l'a déclaré hier
Publié dans Liberté le 21 - 01 - 2009

Il se veut encore une fois rassurant quant à la satisfaction de la demande nationale en électricité durant toute l'année 2009.
“L'année 2009 sera moins contraignante que les années précédentes, notamment en matière de capacité de réserve et de transit. Grâce à l'entrée en production des nouvelles centrales tout au long de l'année en cours, nous nous éloignerons définitivement de la gestion de la production à flux tendu et du spectre des délestages.” Le P-DG du groupe Sonelgaz, M. Nordine Bouterfa, se veut encore une fois rassurant quant à la satisfaction de la demande nationale en électricité durant toute l'année 2009. Il avance comme argument les quelque 200 projets en chantier rien qu'en transport de l'électricité.
À cela, il ajoute le plan de 2 000 mégawatts (MW) et de suivi des chantiers des mégacentrales de Hadjret Ennouss, Terga et Koudiet Eddraouch. Le groupe a, en outre, engagé la réalisation de 25 centrales diesels pour améliorer la qualité de service dans les réseaux isolés et pour anticiper sur la demande de l'été 2009 qui, faut-il le préciser, croît annuellement de près de 25% dans certaines régions du Sud. Le Centre national de conduite de l'opérateur système a enregistré, le 16 décembre dernier, un appel de puissance record.
En effet, la puissance maximale appelée (PMA) (demande maximale de l'ensemble des consommateurs connectés au réseau) a atteint ce jour-là, selon le P-DG, 6 925 MW durant la période hivernale, en croissance de près de 7,42% par rapport à la PMA enregistrée en 2007, estimée à 6 411 MW.
Ceci correspond à ce qui est communément appelé “pointe de consommation” en référence au “pic” de la courbe de charge. “Il est à noter que d'autres PMA peuvent encore être enregistrées durant cette période hivernale qui s'étale jusqu'au mois de mars. Selon des prévisions récentes, la demande en énergie électrique en Algérie devrait connaître une croissance de plus de 7% annuellement”, prévient M. Boutarfa. C'est dire qu'en une seule année, l'accroissement de la demande en puissance électrique équivaut à l'alimentation de trois nouvelles wilayas de la même dimension qu'Alger, Tipasa et Blida. La demande de pointe en Algérie augmente plus vite que la demande générale. En période de grand froid, la consommation atteint des pics exceptionnels, en particulier entre 18h30 et 20h et rend la gestion du réseau plus difficile.
Le groupe se transforme en holding de 3 sociétés
“C'est pourquoi, nous allons mettre en service, dès 2009, pas moins de 2 000 MW de centrales turbines à gaz pour couvrir une demande qui ne dure, en moyenne, pas plus de trois heures. La demande de base sera renforcée par les 1 200 MW de la centrale de type cycle combiné de Hadjret Ennouss, dont la mise en service est prévue en mai 2009”, annonce le premier responsable de Sonelgaz sur les ondes de la radio Chaîne III. Le plan 2 000 MW compte, faut-il l'expliquer, sept centrales électriques de type turbines à gaz : les centrales de Batna, Relizane, Larbaâ, Alger-Port, Oran-Est, Annaba et M'sila. “Ces centrales viendront renforcer, consolider le système électrique et pour améliorer la qualité de service. Près de 2 milliards de dollars US ont été engagés pour réaliser le plan 2 000 MW, dont la mise en service est prévue au courant de l'année 2009”, souligne-t-il. Le parc de production nationale sera renforcé aussi avec la réhabilitation des deux groupes de 168 MW de la centrale de Marsat El-Hadjadj, la mise en service prochaine en principe, dès le premier semestre 2009, de la centrale de type cycle combiné de Hadjret Ennouss (1 200 MW) et de la réalisation des deux méga-centrales de type cycle combiné de Koudiet Eddraouch et de Terga, soit une puissance totale de 1 200 MW chacune, et dont la mise en service est prévue pour 2011-2012.
“Le montant de tous ces projets avoisine les 7 milliards de dollars, y compris la centrale de Hadjret Ennouss”, précise-t-il. Des investissements importants sont également consentis en matière de moyens de compensation. “En dépit des difficultés d'autofinancement de notre groupe générées par le gel des tarifs, nous prévoyons d'investir 210 milliards de dinars en 2009 dont 125 milliards de dinars en production et transport de l'électricité, soit une augmentation de 23% par rapport à 2008. Ceci représente également 145% de notre chiffre d'affaires”, affirme le P-DG. D'ici à 2017, le groupe Sonelgaz va investir près de 20 milliards dollars, dont 7,5 milliards dollars pour la réalisation de centrales thermiques au gaz et pas moins de 12,5 milliards dollars pour le transport et la distribution de l'électricité et du gaz. “La récession qui a frappé le monde a fait baisser la tension sur les équipements de production. Nous avons donc plus de chance d'acquérir des machines à des prix plus bas et de les réaliser dans des délais plus courts”, reconnaît Nordine Boutarfa. Sur un autre registre, l'Etat compte relever le défi pour réaliser 50% de taux de pénétration du gaz naturel.
Pour cela, le groupe Sonelgaz doit engager chaque année, indique le P-DG, près de 300 chantiers. En matière de distribution publique de gaz, les équipes du groupe vont 5 fois plus vite comparé à ce qui a été accompli de 1962 à 2003. Par ailleurs, abordant la conférence sur l'audit interne organisée hier, M. Boutarfa déclare : “L'audit interne est une clé de bonne gouvernance et le groupe Sonelgaz le perçoit comme une obligation vis-à-vis de ses clients, mais aussi vis-à-vis de ses partenaires économiques et la masse des obligataires. C'est une activité indépendante et objective qui donne à Sonelgaz une assurance raisonnable sur le degré de maîtrise.”
Investissements en hausse
En matière de programmes publics, il est prévu un investissement de 37,5 milliards de dinars pour la réalisation de près de 3 000 km de lignes électriques et 5 400 km de canalisations gaz.
Badreddine KHRIS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.