Coronavirus: 187 nouveaux cas, 152 guérisons et 5 décès    Covid-19: au moins 2 570 291 morts dans le monde    Saisie de plus d'un quintal de cannabis    Le Baiser et la morsure aux éditions Casbah :Yasmina Khadra se livre et délivre    Assassinat de Ali Tounsi: Chouaïb Oultache condamné à la prison à perpétuité    Affaires religieuses: la question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"    Boukadoum: nécessité de renforcer le dialogue et la concertation avec l'UE    Un journaliste marocain appelle à un procès contre le régime marocain pour grave violation des droits de l'Homme    Zones d'ombre: les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire    Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"    La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales    RND: nécessité de renforcer le front interne pour l'édification de l'Algérie nouvelle    Saadi: l'organisation d'élections locales et législatives le même jour difficile sur le plan pratique    Annaba: une délégation sahraouie pour évoquer l'évolution de la situation au Sahara occidental    OPEP+: maintien des volumes, l'Arabie saoudite prolonge ses coupes, la Russie et le Kazakhstan épargnés    Manchester City: les effets de la folie Mahrez en Algérie !    Bayern Munich: une offre de 45 M€ pour Koulibaly ?    Festival du court-métrage d'Imedghassen: les meilleures œuvres primées    Liverpool: Klopp ne veut pas d'excuses    Terrorisme et déchéance de la nationalité    Levées d'alertes au tsunami après des évacuations massives à travers le Pacifique    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Front Polisario invite la Minurso à l'impartialité    L'ambassade de France s'explique    "Les élections ne sont pas une priorité"    Tebboune reçoit les présidents de trois partis politiques    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    L'Algérie tend la main à sa diaspora    Beldjoud insiste sur le principe de l'égalité    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    La mafia du foncier dénoncée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hamani, tel père, tel fils !
Le boxeur algérien a déjà assuré le bronze en attendant mieux
Publié dans Liberté le 03 - 07 - 2009


Lorsqu'on naît fils d'un grand boxeur, l'on rêve bien évidemment de suivre les traces du papa champion, n'est-ce pas ? Un tel rêve, Rachid Hamani est en train de le caresser et de le vivre même de jour en jour aux Jeux méditerranéens de Pescara, lui le digne fils de notre idole Loucif Hamani. Le lion d'Aïn El-Hammam, qui a osé défier dans les années 1980 le mythique champion américain Emile Griffith avant d'avoir eu l'honneur de disputer le championnat du monde des superwelters face au légendaire américain Marvous Hagler. Et à Avezzano, belle localité touristique des Abruzzes située à une centaine de kilomètres de Pescara, Hamani junior est en train de défendre héroïquement les couleurs algériennes comme l'a fait si bien à l'époque son père Loucif devenu entre-temps diplomate bien connu. Depuis le début des compétitions de boxe des Jeux méditerranéens de Pescara, Rachid Hamani fait preuve d'une détermination et d'un punch qui nous rappellent étrangement le profil de son papa idole même si le style et la corpulence diffèrent sensiblement, Loucif étant plus musclé et plus bagarreur au contraire de son fils qui est longiligne et beaucoup plus calme et plus pondéré sur le ring. Toujours est-il que Hamani junior a déjà assuré une médaille de bronze aux Jeux de Pescara en battant lundi soir en 75 kg l'Albanais Enea Kovaci aux points sur un large score 14/3, et ce, en attendant mieux puisqu'il devait disputer une sacrée demi-finale hier soir à Avezzano face au grand favori italien Luca Podda, ce qui pourrait lui assurer encore de l'argent s'il passe en finale où le rêve serait alors bien permis. “J'ai toujours été fier de la notoriété de mon père, mais je n'aime pas trop me comparer à lui car lui c'était Loucif Hamani, et moi c'est Rachid Hamani. Donc à chacun son parcours, à chacun son histoire même si j'ai toujours rêvé de suivre les traces de mon papa !”, nous dira le fils Hamani comme pour nous rappeler en fait qu'on a bien du caractère chez les Hamani. Et à 24 ans Rachid Hamani rêve d'un anniversaire historique qu'il devait fêter hier soir avec ses frères boxeurs algériens du fait qu'il est né le… 1er juillet 1985 à Paris. Un véritable conte de fées, non ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.