Les gardiens nominés pour le trophée Yachine    Six demandes de rendez-vous déposées auprès de l'ANIE    Pour renflouer les caisses sociales déficitaires :    «Nos structures de maintenance sont certifiées par l'aviation civile»    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    PROPOS DE SAADANI SUR LE SAHARA OCCIDENTAL : Le gouvernement réagit    Drapeau amazigh : Quatre détenus devant le juge au tribunal de Sidi M'hamed    CNAS : Le système de gouvernance critiqué    TIZI-OUZOU : Un jeune de 26 ans sauvagement assassiné à Boghni    ECOLE PRIMAIRE ‘'CHEIKH ABDERRAHMANE DISSI ‘' A MOSTAGANEM : La surcharge de deux classes irrite les parents d'élèves    GROUPEMENT DE GENDARMERIE DE MOSTAGANEM : Saisie de 7440 comprimés de psychotropes sur la RN°11    Real Madrid: contre Galatasaray, Zidane joue gros...    Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    L'autre révolution des Tunisiens    Les Libanais crient liberté, révolution    Daesh derrière le bouclier d'Erdogan    Djaballah poursuit en justice Tahar Missoum    Une coordination internationale de la diaspora installée le 1er novembre    Des «GAG» à plus de 10 milliards de DA par le Conseil des ministres…    Le football local victime de bricolage    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Championnats du monde de Karaté Do (Cadets-juniors et espoirs)    D'autres actions des supporters en vue    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    Londres demande officiellement le report du Brexit    La police disperse les manifestants à Hong Kong    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Un espace de tous les arts    Esquisse d'une subversion plombée par la justification    Le mouvement littéraire en Algérie affecté par l'absence de critique    Participation du Crasc d'Oran avec la présentation de 4 nouvelles publications    Monaco : Des stats impressionnantes pour le duo Ben Yedder-Slimani    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    Près de 240 nouveaux cas depuis le début de l'année: Campagne de sensibilisation sur le dépistage du cancer du sein    LA SANTE ENTRE L'EPICERIE ET LE MOUROIR    «Papicha» ou le drame de la censure?    M'SILA : Pose de 514 km de câbles de fibres optiques en 2019    Salah-eddine Dahmoune met en garde la "fitna"    Bordj-Bou-Arreridj : Réunion du Conseil exécutif de la wilaya    Guerre drogue au Mexique: Un fils du Mexicain "El Chapo" arrêté, puis libéré par des narcos surarmés    Finances: M. Loukal aux plénières des Assemblées annuelles de la BM et du FMI à Washington    Recul de la facture d'importation    Sonatrach explique son projet    Six candidats prennent rendez-vous    Priorité aux jeunes auteurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des soirées féeriques et un public en “vedette”
Festival national de la musique et de la chanson raï
Publié dans Liberté le 08 - 08 - 2009

Pour la quatrième et la cinquième soirées, de la 2e édition du Festival national de la musique et de la chanson raï, qui se sont déroulées au stade 24-Février-1956, des centaines de jeunes étaient réjouis par le plateau d'artistes présents. Les mélomanes se sont régalés, mercredi, car le show a été animé par une panoplie de vedettes du raï accompagnées de quatre nouveaux jeunes artistes, fort talentueux. Le chanteur Dida a ouvert le bal avec une reprise de cheb Khaled Raykom ha raykom, suivi par la musique staïfi d'Ouahid Staïfi qui a permis aux jeunes de se défouler aux rythmes de cette belle musique chère à AIn El Fouara. Après ces deux jeunes, place à la voix féminine et ensorceleuse de Sabrine. Cette Belge d'origine marocaine ne manque pas de talent. En effet, elle s'est illustrée en reprenant plusieurs titres de cheb Khaled et Sabra en version raï n'b. Le dernier round de la soirée a été joué successivement par trois ténors du raï, à savoir cheikh Naâm, enfant de Sidi Bel-Abbès, le maître du raï, Trab, cheikh Boutaiba Saïdi et cheb Abbès, l'enfant terrible de Yema Gouraya et de Mascara.
Très attendu, cheb Abbès fut le dernier chanteur à fouler les planches de la scène. Ainsi, le show se clôture en beauté avec le célèbre tube Rouhou liha. Notamment, la seconde soirée fut aussi marquée par l'arrivée surprise de Faudel, “je suis ravi de participer pour la première fois à ce festival, dont je souhaitais prendre part déjà l'an dernier. C'est un public merveilleux et j'espère l'enchaner à mon tour”, a t-il déclaré. Quant au menu de cette soirée, l'affiche était composée de Mimoun El Abbasi, cheb Kader, Hasni Sghir, cheb Nair, la star cheb Nani et le célèbre groupe de la Mekerra Raïna Raï et qui ont eu droit à un public en délire. Par ailleurs, à leur tour, cheb Nani et Kader ont enflammé le public qui chantait en chœur et dansait joyeusement sur les gradins du stade aux rythmes des thèmes de chansons fétiches de la jeunesse algérienne. Le moment incontournable de la soirée a été sans conteste le duo inédit qui a rassemblé Lotfi Attar et cheb Seddik du groupe Raïna Raï, qui ont émerveillé le public avec Ya Zina diri lataye. Bref, les absents ont eu tort de rater ces deux inoubliables moments qui ont égayé les nuits chaudes des rives de la Mekerra.
A. BOUSMAHA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.