La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bréves du Centre
Publié dans Liberté le 09 - 08 - 2009

El menéa : 6 000 cartouches de cigarettes de contrebande saisies
Le 3 août, vers 21 h 30, en plein désert, au lieu dit Erg Benchaoui, à quelque 80 km au sud d'El Menéa, en direction de Timimoune, les éléments du sous-secteur opérationnel du groupement de Gendarmerie de Ghardaïa ont intercepté un convoi de véhicules 4x4, de type Toyota Station, qui roulait à vive allure. Pourchassés sur une longue distance, les contrebandiers ont abandonné 2 véhicules de type Station avec une cargaison de 6 000 cartouches de cigarettes de contrebande, de marque Légend, avant de s'évaporer dans l'immensité désertique. La marchandise saisie d'une valeur de 3 millions de DA et les moyens de transport ont été remis aux services des douanes d'El Menéa.
L. KACHEMAD
Gouraya, larhat et damous (tipasa) : LE RUSH DES CAMPEURS
La partie ouest de la wilaya de Tipasa connaît, depuis le début du mois d'août, un rush de touristes. À Oued Messelmoun sont installés des campeurs venus de Blida en famille, près de la plage de la ville. Un camp familial de Naftal à Oued Sebt affiche complet. À Gouraya, les commerces sont pris d'assaut ; à partir de 16 h, il est impossible de trouver du pain. Les restaurants et les commerçants n'ont pas connu pareille affluence depuis le début des années 1990. La plage Bois-Sacré, censée être juste une plage, abrite des campeurs, sous les pins, sans aucune autorisation. À la crique, Sidi Braham est et ouest, non érigé comme lieu de camping, les habitués bravent l'interdiction et y campent. Sous la surveillance d'un poste d'observation de la garde communale, il est vrai. Le seul camping autorisé est celui de Necib Club, à Larhat. Là, les campeurs disposent de plate-formes, de tentes équipées d'électricité et d'eau, de cuisines collectives, d'une cafétéria, d'un parking et de sécurité. Pour un chef de famille venu de Laghouat, “c'est un excellent lieu pour des vacances. Le personnel est aimable et serviable.” Une jeune fille, Soumeya, de AIn Defla ajoute : “Il ne manque que l'animation nocturne. Ici on dirait même que la mer a été domptée, elle est toujours calme.” Des enfants jouent dans l'aire des jeux. Les estivants sont reconnus grâce à un badge spécial, uni-usage, collé au poignet : vert pour les employés du camp, orange pour les campeurs et bleu pour les visiteurs. Selon le directeur, ce genre de contrôle est moderne. Ces bracelets ne sont pas gênants, ils sont très légers et inimitables. Une fois enlevés des poignets, ils ne peuvent être remis. Fini le temps des badges oubliés. Avec ces bracelets, le campeur peut nager, prendre des douches, pratiquer n'importe quel sport, l'essentiel est qu'il ne l'enlève pas. Nos clients viennent de plusieurs wilayas : Alger, Blida, Boufarik, Médéa, Relizane, Chlef, Laghouat, Aïn Defla, Tissemsilt, Mascara... Pas loin, la plage de Oued Mellah, censée accueillir uniquement des baigneurs, est “squattée” par des campeurs qui sont sans cesse chassés par la Gendarmerie nationale. Les plages d'Oued Harbil et de Damous sont envahies par les tentes érigées tout le long du rivage, en dépit du très mauvais état de la route entre Damous et Beni Haoua, sur 14 km, en raison des travaux d'élargissement de la route. Sur 5 km, les automobilistes doivent conduire en première et quelquefois céder le passage sur les anciens ponts conçus pour le passage d'un seul véhicule. À Beni Haoua et Oued Goussim, dépendants de la wilaya de Chlef, l'affluence a atteint un record, ce qui a fait dire à un cafetier d'Oued Goussim que la chaleur a fait sortir tous les Chelfaouis.
Moha B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.