Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les millions de dollars du lobbying marocain
Ils sont dépensés pour arracher le soutien américain dans le conflit sahraoui
Publié dans Liberté le 16 - 02 - 2010

Pour combler les insuffisances de la diplomatie marocaine, incapable de rallier ses alliés à ses thèses royales dans le conflit du Sahara occidental, Rabat dépense des millions de dollars annuellement aux Etats-Unis dans le cadre du lobbying dans le but de s'assurer du soutien américain.
Un dossier publié dans le numéro 425, du 16 au 22 janvier 2010, de l'hebdomadaire marocain, le Journal hebdomadaire, dirigé par le journaliste marocain, Aboubakr Jamaï, et le responsable du bureau de Washington du journal, l'Américain d'origine marocaine Abdelkader Rhanime, confirme que le Maroc dépense chaque année des millions de dollars US dans sa machine de lobbying pour s'assurer une certaine influence auprès des décideurs à Washington dans le dossier du Sahara occidental.
Selon les chiffres qu'a pu obtenir le Journal hebdomadaire, notamment auprès du Département de la Justice et de Propublica Influence Tracker, le Maroc a payé pour la seule année 2008, 2,8 millions de dollars à différentes boîtes de lobbying. La plus grande partie de ce montant, 1,5 million de dollars, a été versée au Moroccan American Center for Policy (MACP), dirigé par Robert Holley. 495 000 dollars sont revenus à Gabriel & Co, une organisation qui appartient à Edward Gabriel, l'ancien ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, devenu “Monsieur Maroc” à Washington. Il est en réalité la tête pensante du MACP, dont le patron Robert Holley était son conseiller politique à l'ambassade américaine à Rabat. Pour information, Edward Gabriel est un démocrate proche des Clinton. C'est d'ailleurs B. Clinton qui l'avait désigné comme ambassadeur des Etats-Unis au Maroc en 1998.
Les responsables marocains étaient satisfaits du boulot accompli par l'organisation d'Edward Gabriel, dont ont résulté des articles de presse favorables au Maroc dans le Washington Post ou le New York Times, qui avait publié un article sur le Maroc, défendant la nécessité de la lutte contre le terrorisme comme explication des dérapages répressifs du régime marocain. Il y a eu également cette lettre signée, le 3 avril 2009, par 229 députés démocrates et républicains du Congrès en faveur du plan d'autonomie. À en croire le Journal hebdomadaire, ce n'est pas l'appui algérien et ses pétrodollars qui vont révéler le faible rendement du lobbying marocain, comme l'affirment les responsables marocains, mais c'est l'apparition sur la scène américaine d'Aminatou Haïdar qui va changer la donne.
Lorsqu'on demande à Susan Sholte, présidente de la Western Sahara Foundation, principale organisation américaine de soutien aux indépendantistes sahraouis, si elle reçoit de l'argent de l'Algérie, elle nie vigoureusement. Rien ne permet de la contredire. D'ailleurs, c'est Mme Scholte qui a réussi à nominer Aminatou Haïdar aux prestigieux prix de la Robert F. Kennedy Foundation et de la John Thome Foundation, qui a été attribué, respectivement, en 2008 et en 2009.
Et lorsque Haïdar mènera sa grève de la faim à Lanzarote, ce n'est pas l'Etat algérien qui mène campagne, c'est bien la Robert F. Kennedy Foundation qui s'est chargée de sonner le tocsin en sa faveur à Washington. Il ne faut pas oublier que Barack Obama est proche de la famille Kennedy, et le ralliement de Ted Kennedy à sa campagne, considéré comme l'un des éléments décisifs de la victoire d'Obama, n'est pas fortuit. Cela profitera inévitablement à Aminatou Haïdar. Ceci étant, il n'y a pas que les démocrates qui soutiennent la cause sahraouie, quand Mme Susan Scholte ralliera John Bolton à la cause d'Aminatou Haïdar. Ce républicain pur et dur a été le représentant des Etats-Unis à l'ONU en 2005 et 2006, ainsi que l'adjoint de James Baker, lorsque ce dernier était l'envoyé spécial des Nations unies au Sahara occidental, un dossier qu'il connaît bien. Jeudi 17 décembre, il est venu participer à la manifestation devant l'ambassade du Maroc à Washington pour dénoncer le traitement de la militante sahraouie par les autorités marocaines. C'est d'ailleurs ce même jour que le Maroc a cédé à la pression internationale en autorisant le retour d'Aminatou Haïdar à El-Aïoun. Depuis, dans les couloirs du ministère des Affaires étrangères, on peste aujourd'hui contre ces lobbyistes américains qui se sont rempli les poches sans que le Maroc en profite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.