Décès d'un militaire dans un accrochage avec un groupe terroriste à Jijel    Houda Feraoun placée sous contrôle judiciaire    Nekkaz demande à Zeghmati de le remettre en liberté    RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR l'ALGERIE : Le tiers présidentiel au Sénat dénonce    C'EST LE MINISTRE DES FINANCES QUI LE DIT : Pas de bureaux de change en Algérie    Covid-19 : la course au vaccin montre des résultats prometteurs    EDUCATION NATIONALE : 50 000 DA pour le personnel touché par le Covid    ORAN : Démolition de cabanons à la plage Calypso d'Ain Feranine    Décès de l'ancien archevêque d'Alger    Report au 16 décembre du procès en appel des frères Kouninef    Schalke : Bentaleb sort du silence au sujet de sa mise à l'écart    Pétrole : le Brut de l'Opep à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l'Opep+    Foot / Ligue des champions : le CRB et le MCA pour finir le travail    «Pas d'avenir radieux en Afrique sans l'Algérie»    Bayon, un autre SUV en préparation    Des parlementaires britanniques interpellent leur gouvernement sur la répression marocaine au Sahara occidental    Ouverture de nouvelles spécialités en master économie    En effet..., que faire de la Ligue arabe ?    Culture: signature de contrats de performance avec les directeurs du TNA et huit théâtres    L'opinion politique à l'appréciation des juges    Les clubs de Ligue 1 soulagés    Les SG de 4 clubs convoqués devant la commission de discipline    Benrahma marque des points    L'AADL met en demeure le groupe Aceg-Chine    Les travailleurs de l'Eniem investissent la rue    Une contre-expertise indépendante bat en brèche la thèse de la police    Le gouvernement Castex contredit Macron    Le paludisme menace des dizaines de milliers de personnes    Inquiétude des bénéficiaires    Tesla rappelle 870 voitures en Chine    Le procès de Merzoug Touati renvoyé au 26 janvier 2021    "L'Anomalie" d'Hervé Le Tellier primé    HENRI TEISSIER, UN SEIGNEUR DE PAIX    "Impossible de supprimer le ministère des Moudjahidine..."    Décès de Mgr Teissier : la scène religieuse perd "un de ses fidèles serviteurs"    SADEG Bologhine : Presque 5 milliards DA de factures impayées    Ecole El Merdja Djedida à Baraki : Les parents d'élèves irrités par la dégradation    Prévention contre la pandémie dans les établissements scolaires à Biskra : Aucun élève n'est atteint de la Covid-19    Protéger les enfants travailleurs durant la pandémie    Combat «Don quichotien» ?    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    Indifférence aux prix    USM Bel-Abbès: Dans l'attente de solutions miracles    USM Alger: Ne pas tout remettre en question    WA Tlemcen: Garder les pieds sur terre    Devant être la rampe de lancement du développement national durable: l'école algérienne doit revoir sa copie (5ème partie)    Le président Tebboune annonce son retour    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le poète Hadj Khaled ressuscité
JOURNEE D'ETUDE SUR CHIÎR EL-MELHOUN À AIN TEMOUCHENT
Publié dans Liberté le 06 - 10 - 2010

Jamais la médiathèque Malek Bennabi n'a vécu un événement culturel d'une telle importance avec l'organisation d'une Journée nationale d'étude ce samedi sur chiîr-el-melhoune consacrée spécialement au poète Belbey Khaled plus connu sous le nom de Hadj Khaled. La palme revient à l'association culturelle “Racines” qui a réussi son challenge avec la collaboration de l'APC en regroupant une pléiade de grands poètes du melhoun venus des quatre coins du pays dont les poètes Houd de Biskra, El-Andaloussi, Taouri et Benziane d'Oran, El-Arabi et Touati de Mostaganem, Abed de Relizane, Brahimi et Mihoubi de Tiaret ainsi que Zidani de Sidi-Bel-Abbès qui ont ouvert le bal.
Les organisateurs, à leur tête Abdelkader Bensalah, président de l'association Joudour qui regrette l'absence de la radio locale ayant fait l'impasse sur cet événement ont réussi, à travers cette journée à faire renaître de ses cendres le grand poète Hadj Khaled, originaire de la localité de Oued-Sebbah dans la wilaya de Aïn Témouchent méconnu jusque-là du grand public. Né en 1850, Belbey Khaled est un soufi et poète du melhoun (populaire) très proche du genre El-Fassih (classique). Après son pèlerinage aux Lieux saints, Hadj Khaled a fait un détour du côté de Damas puis de Bagdad pour élever son niveau intellectuel. Ce qui lui a permis et ce, dès son retour à Aïn Témouchent vers 1910 de donner des cours de Coran mais aussi de se lancer dans l'écriture de poèmes d'un niveau supérieur avant de trouver la mort un certain 1er mai 1914 à Aïn Témouchent, selon certains intervenants.
Nous apprenons aussi que Blaoui Houari avait composé et chanté l'un de ses poèmes et que le regretté Abdelkader Alloula était sur le point de préparer un travail sur ce grand poète mais que son assassinat en a voulu autrement. Cette journée organisée à la façon “gaâda”, qui a été agrémentée de deux soirées poétiques, a été animée par un riche débat d'un niveau très élevé avec la participation de Dr Ahmed Amine Delaï, chercheur es-qualités, d'hommes de culture de la wilaya ainsi qu'une vingtaine de poètes et poétesses issus de l'association Racines à l'image du poète Ali Bekkadour.
À l'issue de cet événement dont le débat s'est poursuivi au niveau de la salle de délibération de l'APC, les participants ont souhaité dans leurs résolutions l'accueil d'un festival annuel de la poésie populaire à Aïn Témouchent et que le futur palais de la culture de Aïn Témouchent soit baptisé au nom du poète Hadj Khaled.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.