La position de Berlin sur le statut du Sahara occidental est la cause des frictions entre l'Allemagne et le Maroc    Un projet d'attentat déjoué à Alger    «Un courant obscurantiste tente de faire dévier la révolution»    Beldjoud préside l'installation du wali    Bou-Arréridj Verdict le 10 mars    La défense dénonce un mauvais traitement du détenu    À quel scénario s'attendre ?    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Tebboune reçoit les présidents de 3 partis    L'ambassade de France s'explique    Le parti AfD placé sous surveillance policière    Derbies au Centre, duels à l'Est et à l'Ouest    Mouassa s'éclipse, Abbès s'annonce    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    5 décès et 163 nouveaux cas    Mahrez, étincelant    2 armes à feu récupérées par les services de sécurité    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le nouveau geste de Macron    Participation de 216 maisons d'édition    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Quel impact sur l'industrie de raffinage?    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    Messi fixe une deadline pour son avenir    RASD: la guerre contre l'occupant sera étendue jusqu'à la libération des territoires occupés    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    La mafia du foncier dénoncée    Bourita sur des charbons ardents    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Du caviar pour les siens    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La militante noire américaine Angela DAVIS livre ses réflexions sur le conflit israélo-palestinien :
« OBAMA CHANGERA DE POSITION »
Publié dans Liberté le 19 - 03 - 2013


[Propos recueillis à Bruxelles par Arezki MOKRANE]
Angela DAVIS, vous avez longtemps combattu pour les droits civiques des Noirs américains aux Etats-Unis et vous avez même été emprisonnée. Maintenant, votre Président , Barak Obama, appartient à votre communauté. Avez-vous constaté des changements après cette élection en ce qui concerne, par exemple, le conflit israélo-palestinien ?
Bien sûr, le fait est là : nous avons un Président noir mais cela ne veut pas dire fondamentalement que les conditions ont changé. Le racisme se poursuit aux Etats-Unis en créant d'énormes problèmes et les conditions dans lesquelles évoluent les communautés noires sont devenues probablement pires aujourd'hui par rapport à celles qui prévalaient il y a quarante ans. Le nombre de prisonniers noirs en prison ou celui des sans-emplois n'a fait que s'amplifier et d'autres secteurs d'activités comme l'Education ou la Santé ne se portent pas mieux....Malheureusement , le Président Obama n'a pas pris une bonne position dans le conflit israélo-palestinien...
Mais c'était cependant l'un de ses objectifs pré-électoraux
Oui, avant l'élection présidentielle. Beaucoup de gens ne saisissent pas cela mais vous ne pouvez pas uniquement vous fonder sur une campagne électorale officielle. Il faut aller plus loin, saisir l'arrière-plan de la situation. Il faut savoir en effet que nous vivons dans un « Etat prison » : un très grand nombre de citoyens sont incarcérés aux Etats-Unis. Un nombre tel qu'il n'en existe nulle part ailleurs dans le monde . Je pense que les différentes manières d'imposer à Obama de prendre des positions différentes trouveront leur source dans un mouvement populaire très vaste qui devra montrer du doigt les crimes commis par Israël à l'égard du peuple palestinien. Obama changera de positions lorsqu'il sera confronté à ce large mouvement que nous sommes en train de construire . Nous allons donc exercer des pressions pour que le président Obama puisse dépasser les enjeux strictement nationaux auxquels il est confronté .
Permettez-moi d'ajouter que ce sera une phase difficile car la résistance à saisir la nature réelle de l'Etat d'Israël est très forte aux Etats-Unis mais nous devons persévérer et amplifier le mouvement de protestation.
La situation est d'ailleurs en train de changer. De plus en plus de gens apportent maintenant leur soutien à la campagne en cours et le mouvement BDS ( Mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions) est réellement en train de progresser aux Etats Unis.
Nous sommes persuadés que nous devons continuer le combat pour que cette pression soit ressentie par Obama et qu'il cesse d'apporter son soutien aux crimes commis par l'Etat d'Israël.
Cette pression inclut aussi le boycott des intérêts économiques israéliens préconisé par le Tribunal Russel sur la Palestine. Or, ce boycott économique aura inévitablement des répercussions sur l'économie américaine
Je crois que c'est dans la nature même du capitalisme et de ses effets avec la globalisation de l'économie.
Tout ce que nous entreprenons ici ou là peut avoir de très graves conséquences ailleurs.
Veolia, par exemple participe à l'implantation de colonies illégales en Palestine. Il s'agit là d'une entreprise française mais il en est de même d'autres sociétés comme l'Américaine Caterpillar.
A.M


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.